3e session extraordinaire de la mairie du district : L’adoption du plan triennal de formation 2023-2025

0

Le maire du District de Bamako, Adama Sangaré, a présidé le mercredi 28 septembre dernier, les travaux de la 3e  session  extraordinaire de l’Hôtel de ville de Bamako. La session était consacrée à l’adoption du projet du plan triennal de formation 2023-2025.

 

Le plan triennal de formation 2023-2025  comporte treize centres d’intérêt (ou domaines de formation), trente-cinq (35) modules de formation pour un coût estimé à 450 550 000 F CFA. 

Selon les acteurs, il permettra de satisfaire les besoins en formation exprimés par les différents services, maîtriser les demandes de formation, renforcer les capacités des ressources humaines et cultiver le professionnalisme. En effet, conformément aux dispositions de l’article 18 de la loi n° 2017-53 du 2 octobre 2017 portant statut particulier du District de Bamako, la mairie du District a pour mission la conception, la programmation, la mise en œuvre et le suivi des actions de développement économique, social et culturel d’intérêt régional.

En vue d’assurer l’exécution de cette mission, le Conseil du District a formulé la recommandation visant à doter la mairie de ressources humaines de qualité. « Avec la diversification et la complexité des actions à mener, nous avons l’obligation d’élaborer un plan de formation cohérent et dynamique sur le court, moyen et cet outil essentiel de gestion rationnelle des ressources humaines », a expliqué le maire Adama Sangaré. Ainsi, le maire du District de Bamako et ses collègues ont adopté le mercredi 28 septembre 2022 le projet de plan triennal de formation 2023-2025.

Cette formation, selon les acteurs, permettra de fournir au marché du travail des ressources humaines de qualité. Ce dernier reste convaincu que le nouveau Mali auquel tout le monde aspire  se fera avec des ressources humaines bien formées. La mairie du District veut faire le pas en comptant sur l’engagement de son personnel. «Les défis sont énormes mais surmontables, si nous parlons d’une même voix et si nous regardons l’avenir dans la même direction », a laissé entendre M. Sangaré.

 

Ibrahima Ndiaye

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here