Haut Conseil des Maliens de l’Extérieur du Togo, Le nouveau président Issouf Coulibaly définit ses priorités

0
Issouf Coulibaly
Issouf Coulibaly

Elu pour un mandat de 3 ans, le nouveau président des maliens de l’extérieur du Togo, M Issouf Coulibly a obtenu lors des élections  1204 voix, soit 64,25% des suffrages exprimés contre 651 voix, soit 34,74% pour son adversaire sur les 5 000 maliens au Togo. Le patriote avec son équipe entend apporter  leur pierre à l’édifice nationale, même hors du Mali  

Aujourd’hui le bureau  que dirige M Coulibaly est composé de plusieurs personnalités notamment des commerçants, des opérateurs économiques, banquiers et autres. Le président fraichement élu  a souligné que : «  je commencerai par rendre grâce à Dieu qui dans sa miséricorde a guidé nos esprits et nos pas dans ce processus de renouvellement du bureau du HCME, section Togo. De par son infinie bonté, tout s’est passé dans la paix et la concorde. Par la même occasion, j’adresse mes sincères remerciements à la communauté malienne du Togo pour sa forte mobilisation attestant de son engagement pour les activités du HCME et ma profonde gratitude de la délégation du HCME venue de Bamako qui a supervisé les élections avec professionnalisme dans la plus grande transparence. Je place ce mandat sous le signe de l’entente et de la cohésion sociale pour une parfaite harmonie entre les maliens vivant au Togo.

En plus de la consolidation des acquis existants, j’entends renforcer la solidarité entre les maliens résidents au Togo, leur faire partager davantage les  idéaux du HCME, leur faire accomplir davantage leurs devoir vis-à-vis du pays natal et bénéficier en retour de tous leurs droits en tant que malien à part entière au même titre que les maliens de l’intérieur ». Comme apport à son pays étant à l’étranger, le président reste fidèle aux  idéaux du HCME « tout malien vivant à l’étranger est un ambassadeur du Mali. Il doit être  un exemple de citoyen modèle, porter haut l’image et la culture malienne. Pendant mon mandat, j’œuvrerai à renforcer ce savoir vivre et  ce savoir être pour notre pays. Vous n’êtes pas sans savoir aussi que les flux financiers de maliens de l’extérieur est largement supérieur à l’aide publique au Développement, j’œuvrerai à  renforcer l’investissement des maliens vivant au Togo dans le pays natal, tout en veillant à leur assurer des meilleures conditions pour ce faire en terme d’informations stratégiques sur les véhicules financiers adéquats et l’assistance à la réalisation des projets ». Le président, pour la nouvelle tache assignée à lui et à son équipe a lancé un appel à toute la diaspora malienne à s’entendre pour une paix et une cohésion sociale, gages de solidarité constructive.

A.D

PARTAGER