Amour, drague et sensualité : la sélection musicale du « Monde Afrique » #36

0

Le Congolais Fally Ipupa, la Camerounaise Charlotte Dipanda et l’Ivoirien Bebi Philip usent de tous leurs charmes pour séduire nos oreilles…

Chaque mercredi, Le Monde Afrique vous présente trois nouveautés musicales issues ou inspirées du continent. Cette semaine, nous avons choisi trois odes à l’amour qui, de la République démocratique du Congo (RDC) à la Côte d’Ivoire en passant par le Cameroun, sauront à coup sûr réchauffer les cœurs et les corps. Ames insensibles s’abstenir…

« Un coup », de Fally Ipupa (feat. Dadju)

S’il y a bien un chanteur africain qui sait faire monter la température, c’est Fally Ipupa, qui a publié le 18 décembre son sixième album, Tokooos II, comprenant seize titres. Dès le lendemain, la star de la rumba congolaise, née en 1977 à Kinshasa (RDC), mettait en ligne le clip d’Un coup, en duo avec le Français Dadju, frère cadet de Gims. Dans cette vidéo déjà visionnée plus de 8 millions de fois sur YouTube, les deux crooners rivalisent de sensualité et de sous-entendus : « Je vais chanter pour te soigner », roucoulent-ils. Une pommade musicale à appliquer sur toutes les peines de cœur ?

« Cœur en cage », de Charlotte Dipanda (feat. Singuila)

Autre remède aux maux d’amour, le duo savoureux entre Charlotte Dipanda et le chanteur français Singuila, Cœur en cage, sorti fin novembre et qui annonce la parution prochaine d’un cinquième album de la diva camerounaise de 35 ans, dont un premier extrait, Quand tu n’es pas là, avait été dévoilé en avril 2020. Sur ce nouveau titre, les deux complices, qui s’étaient côtoyés en tant que jurés dans l’émission « The Voice Afrique francophone », marient avec succès français et lingala, makossa et rumba. Une chanson qui n’a pas manqué de relancer la rumeur d’une liaison entre les deux artistes…

« Samatank », de Bebi Philip (feat. Mohamed Diaby)

Mais pour conclure, il faut savoir draguer. Et c’est ce à quoi s’emploie Bebi Philip dans Samatank, un duo avec le Malien Mohamed Diaby extrait de son second album, On The Track. Le clip, publié mi-novembre, met en scène l’Ivoirien de 32 ans en pleine opération séduction pour conquérir le cœur de Halima Gadji, actrice principale la série sénégalaise Maîtresse d’un homme marié. Le « pays de la Teranga » est aussi présent sur le plan artistique grâce à l’utilisation du sabar, un tambour caractéristique de la musique mbalax, tandis que le soupirant use du wolof… pour mieux convaincre ?

Source: https://www.lemonde.fr/afrique

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here