Mali Musique : Mylmo : J’ai vu le coup d’état du 18 août 2020 louche et flou…

8

maliweb.net – Cinq jours après la démission du président IBK et la prise du pouvoir par la junte, dirigée par le colonel Hassimi Goïta, le rappeur et parolier Mylmo vient de produire un single. Un brûlot plutôt, car le single divise l’opinion, avec des commentaires majoritairement virulents contre l’artiste étiqueté comme un soutien du régime IBK.

Nous sommes allés à sa rencontre, dans son quartier populaire  à Daoudabougou, pour qu’il nous  parle de cette chanson, intitulée CPI (Coup de Point d’Interrogation).

Dans la chanson CPI, l’artiste Mahamadou Soumounou dit Mylmo met en doute le slogan de « militaires sauveurs », comme scandé depuis le coup de force du 18 Août. Il penche plutôt pour la thèse d’un complot contre le peuple malien, ourdi par les militaires et IBK. Pour étayer cela, Mylmo évoque la facilité « déconcertante » avec laquelle l’opération a été menée, la « gentillesse » avec laquelle IBK a été extrait de chez lui. Ce n’est pas tout. Il rappelle également l’absence de Karim Keïta et Aminata Maïga, fils et épouse d’IBK, sur le sol malien au moment du coup de force.

Bref, pour le rappeur, il s’agit d’une mise en scène savamment orchestrée et le musicien va jusqu’à affubler les principaux responsables de noms d’acteurs connus: IBK est Jack Bauer, l’iman Dicko est Michael Scofield et  Boubou, le Professeur de Casa de Papel ; quant à l’armée, c’est bien sûr le grade de Colonel. Militaires, religieux, politiciens ou populations, chacun en prend pour son grade dans ce brûlot de l’artiste engagé.

Quant à sa motivation pour produire cette chanson, Mylmo explique qu’il a « vu le coup d’état du 18 août 2020  louche et flou. Comment depuis 5h du matin, on entend des coups de feu, et pourtant ni le président IBK, ni son Premier Ministre Boubou Cissé ne cherchent à fuir ? Paradoxe, le fils du président Karim Keita parvient à s’échapper. Je me suis donc poser la question de savoir ce qu’on complote après le départ du Président IBK. L’heure est à l’inquiétude… J’ai peur pour le devenir du Mali car, à chaque coup d’état, le Mali recule de 10 ans. Il est temps de se réveiller. Est-ce qu’un coup d’état était la solution pour mettre fin aux souffrances des populations ? Le  Mali en a connu quatre, mais où il est le résultat ? Il y a beaucoup d’interrogations autour de ce coup d’état ; c’est un jeu politique pour berner le peuple malien, c’est un film d’action. J’ai peur de ces religieux dans un Etat laïc comme le Mali. Pourquoi l’iman Dicko a un parti politique et pourquoi ne veut-il pas avouer qu’il est un politicien? », s’interroge l’artiste musicien.

« Je suis l’actualité malienne depuis de 2013. Malheureusement pour les Maliens, à chaque fois je sors une chanson, ils pensent que j’ai été acheté pour faire cela. Mais ils prennent cinq ans pour comprendre le sens de mes  chansons. A chaque fois qu’il y’a un événement, je fais un single pour clacher tout le monde (opposant, majorité,…). Que les maliens sachent que je ne fais pas de politique : je suis un artiste, libre de penser. Je pense que la population est très naïve et trop émotive face à ce coup d’état, car c’est comme si l’on jette un morceau de viande à son chien qui se jette là-dessus avec voracité. Ma chanson peut faire mal, mais je dis la vérité. Au lieu d’un coup d’état, c’est un “coup d’interrogation”, estime Mylmo.

L’artiste explique qu’il ne soutient pas le mouvement  M5-RFP car, selon lui, c’est une lutte d’intérêts personnels qui cherchent à défendre leurs places…

Bokoum Abdoul Momini/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

8 COMMENTAIRES

  1. C’est Mylmo qui a vu juste. Ils ont réussi à berner le peuple malien sur toute la ligne.
    Il faut craindre le pire pour le Mali. Le Mali a besoin d’une révolution populaire mais pas de coup d’État ou de putsch. Ni IBK, ni les militaires, ni Soumaïla Cissé ne peuvent être la solution pour sortir Mali du bourbier actuel. La solution revient au peuple malien. Mention spéciale à Mylmo pour cette clairvoyance.

  2. Une chose est claire, ce putsch a beaucoup de non-dits. Mais le plus incroyable et déconcertant est la confiance aveugle des maliens en une armée qui n’arrive même pas assumer sa mission régalienne de défense du territoire, mais qui veut en plus se mêler de politique… Un véritable folklore éhonté. Pourtant, ce sont les cardes de cette même armée qui se sont illégalement enrichis au détriment de leurs troupes à travers la fameuse et honteuse loi de programmation militaire (toute chose que l’Onu a d’ailleurs véhément dénoncée à travers un des rapports sur le Mali). Sans doute, ce pays touche vraiment le tréfonds de l’incompétence, et son peuple n’est point conscient hélas.

    Pensées rebelles.

  3. Je suis entièrement d’accord avec l’analyse de cet artiste. Je le rejoins.
    IBK a certes été surpris par une tentative de soulèvement ou de mécontentement des militaires qui s’est transformée en dés arrestations, ainsi il a signé un deal avec les militaires qui est simplement de laisser sortir sa famille et qu’il démissionnerait lorsqu’ils seront hors des frontières du Mali.
    Voilà l’histoire! Karim est sorti du Mali le matin même du coup d’état ainsi que Moussa Diawara qui a accompagné la famille d’IBK, accompagnés de quelques militaires qui ont été récompensés.
    Voilà l’histoire… les militaires ont ainsi promis de libérer également tous les proches et civils arrêtés. On en saura plus plus tard.

    • Nous refusons categoriquement de respecter un criminel comme Boua le ventru IBK l’Enfant MAUDIT de Sebenikoro, nous disons justice au peuple Malien et que Boua et ce regime soient juges pour crimes de sang et crimes economiques. Nous n’allons jamais accepter l’impunite et la tolerance des delits, que justice soit faite au Peuple Malien.

      • Kin-ke 😂😂
        I hope you said bye bye to your Mande Massa bcse you won’t see him again. You will miss him.
        Good news for you: He left the country for Abu Daby( EAU) via Dakar.
        Bad news:You and your friends won’t get a dime from him,he is not coming back. 😁😁

        • He has run away, you mean, the thief in chief, the master of corruption and nepotism, Boua le ventru IBK l’Enfant maudit de Sebenikoro, he can run but he cannot hide, he has to answer for his crimes during 7 years of mismanagement, corruption and robbery.

      • MON FRERE SACHONS RAISONS GARDER MÊME SI ON IBK AUJOUD’HUI IL N’A RIEN A PERDRE SA FAMILLE AINSI SES PROCHES NE SONT PLUS A BAMAKO NOUS ALLONS JUGES QUI ? CE QUE KARIM A FAIT EST PLUS GRAVE QUE SON PERE HELAS IL EST PARTI SANS PROBLEME DONC NOUS N’AVONS QUE NOS YEUX POUR PLEURER QU’ALLAH NOUS AIDE BIEN ET NOUS GUIDE TOUS VERS LE DROIT CHEMIN YARABI

Répondre à Generatore Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here