Le Conseil de sécurité de l’ONU condamne l’attaque contre les casques bleus au Mali

0
Le Conseil de sécurité de l'ONU, à New York
Le Conseil de sécurité de l'ONU, à New York, le 29 août 2018. © REUTERS/Andrew Kelly

NEW YORK (Nations unies), 21 janvier (Xinhua) — Le Conseil de sécurité de l’ONU a condamné dimanche “dans les termes les plus vifs” l’attentat meurtrier commis contre la force de maintien de la paix des Nations Unies au Mali, qui a coûté la vie à dix casques bleus tchadiens.

Dans un communiqué, les membres du Conseil ont exprimé leurs condoléances et leur sympathie les plus profondes aux familles des victimes, au Tchad et à la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA).

L’attaque a eu lieu dimanche matin à Aguelhok, dans la région de Kidal (nord-est). Outre les dix casques bleus tués, au moins 25 autres ont été blessés, en dépit d’une réponse vigoureuse de la part de la MINUSMA.

Les membres du Conseil ont appelé le gouvernement malien à enquêter rapidement sur cette attaque et à traduire ses responsables en justice. Les attaques visant des casques bleus constituent des crimes de guerre en vertu du droit international, ont-ils souligné, exhortant tous les Etats à coopérer activement avec les autorités compétentes pour que soient traduits en justice les auteurs, les organisateurs, les financiers et les sponsors de ces actes de terrorisme répréhensibles.

Ils ont exprimé leur “préoccupation” face à la situation sécuritaire au Mali et à “la dimension transnationale de la menace terroriste dans la région du Sahel”. Le Conseil a par ailleurs exhorté les parties maliennes à mettre pleinement en œuvre l’accord de paix de 2015 sans plus tarder.

Le Mali est en proie à une guerre civile et à la montée en puissance des militants islamistes. Les Nations Unies y ont mis en place une mission de maintien de la paix en avril 2013 afin de stabiliser la situation.

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here