Mahamat Saleh Annadif : Une carte maitresse du processus de paix au Mali

0

Un débat, suscité, ou né, de la position de Trump, a court sur le mandant du Représentant spécial de l’Onu au Mali, Mahamat Saleh Annadif. On croise les doigts pour une prorogation au vue de son rôle au Mali.

Le Tchadien Mahamat Saleh Annadif –MSA, n’est pas le premier Représentant spécial de l’Onu au Mali et patron de la Minusma. Mais, il est celui qui a animé le bureau, qui a su comment amener les camps à se parler. Au plus fort des crises, il ne s’est jamais découragé. Certes, il n’a jamais pris de gants pour parler aux uns et aux autres, selon un diplomate Malien, mais, avec lui, il pouvait s’autoriser, car, il a pour lui un certaine légitimité, et surtout, il ne prend aucune hauteur pour parler aux gens, affirme notre interlocuteur.

A 63 ans, son second mandat au Mali se termine normalement en fin janvier 2021. Il aura fait 5 ans, contrairement à ses prédécesseurs, Bert Koenders et Mongi Hamdi, qui n’avaient tenu qu’une année à la tête de cette mission particulièrement exposée. Bert Koenders, le premier, n’avait pas connu une fortune meilleure, lui qui n’a jamais pu avoir des relations apaisées avec les autorités maliennes.

Avant de diriger la Minusma, Mahamat Saleh Annadif avait commandé la Mission de l’Union africaine en Somalie.

Alexis Kalambry

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here