Renouvellement du mandat de la MINUSMA : Guterres avait demandé plus ‘’d’atrocités” au Mali

3

Il n’y pas de hasard: quand la graine des épines est semée, l’arbre à épine pousse.  Il n’y pas de hasard dans la crise malienne qui a commencé en 1990. Tout a été semé par Mitterrand au départ.

Le mandat de la Minusma (le vrai Gouvernement du Mali) est renouvelé chaque année en juin. Et il faut de la violence (et de la mésentente entre les Maliens!) pour dire que la Minusma et autres Barkhane ou G5 Sahel doivent rester. C’est depuis décembre 2018 que la campagne pour le renouvellement de ce mandat a commencé. Et plus juin approche, plus les violences s’intensifient, se diversifient et montent en horreur. Il n’y a pas de hasard. Tout est tracé.

Dans son dernier rapport devant le Conseil de Sécurité, le SG des Nations Unies (NU), Antonio Guterres, pour justifier le maintien de la Minusma au Mali,  a demandé plus d'”atrocités”. Bien sûr que ces genres de demande ne se font pas comme ça: ” Allez-y, tuez encore, faites encore plus d’atrocités”. Non, ça n’est pas comme ça. Les coéquipiers, les partenaires et les complices se comprennent à demi-mots.

En disant devant le Conseil de sécurité qu’il voit venir encore plus d'”atrocités” au Mali et que par conséquent il faut renouveler le mandat de la Minusma, il a donné le signal aux terroristes pour augmenter la cadence. Pour commettre plus d’atrocités au nom de l’intérêt commun. Et c’est à ça que nous assistons depuis en terme d’escalade de la violence.

Depuis que Guterres a été choisi comme SG des NU en octobre 2017,  certains le connaissant bien ont frissonné. Cette brute bourrue, ancien SG du parti socialiste portugais, ex-PM qu’on connaît, ex-patron de l’Internationale Socialiste, du HCR n’est pas un inconnu. Un vrai Staline.

Certains savaient  ce qui attendait le Mali. Et il est là jusqu’en 2022. Nous ne sommes pas sortis de l’auberge.

Le mandat de la Minusma va être renouvelé le 27 juin prochain. Les atrocités, ce sont les mots à lui, vont encore continuer.

En tout cas, force est de reconnaître que les forces onusiennes de tout temps et en tout lieu opèrent par la même méthode afin de rester dans les pays soi-disant en conflit pour satisfaire leur égo de merde.

A.Tall

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Franchement, c’est toi qui étale ta méconnaissance de l’histoire. Le pays de Staline s’appelait : URSS (Union des Républiques Socialistes Soviétiques) Staline appartenait au Soviet suprême une organisation, créée par son prédécesseur Lénine. Si tu veux insulter les gens assure-toi d’abord que tu connais. En URSS, le Communisme est une évolution supérieure du Socialisme. Mais, au départ il est socialiste.
    Si tu ne sais pas lire entre les lignes, tu ne peux que t’en prendre à toi-même. Touré a bien raison de dire que Guetteres a belle et bien donné des consignes à des agents sur le terrain. Il y a forcement une coordination les Nations Unies et les assassins de notre peuple. Sinon comment il peut prédire les attaques sur le terrain avant que celles-ci ne se produisent ? Mais, il faut avoir des cranes ouverts pour comprendre ces genres de liens fonctionnels entre les événements.

  2. La solution au problème malien actuel ne doit pas et ne peut venir d’ailleurs. Il se nomme ibk, il faut le dégager et mettre un président patriote qui n’a pas de casseroles et donc pas compte à rendre aux occidentaux. Se passer de l’aide extérieure, qui ne sert qu’à nous imposer un point de vue. C’est bien possible, rien que la douane et l’or peuvent suffire à tout financer au Mali. Il suffit de nationaliser toutes les mines et être honnêtes comme dirigeants en gérant bien les sous (Cheik Modibo Diarra a du reste montré que le Mali peut se passer de l’aide extérieure sans problème). S’unir tous derrière ce président, renvoyer tous les bidasses étrangers chez eux et déchirer ces accords de merde dits d’Alger. Pour l’avenir mater toute rébellion armée le plus atrocement possible sans penser aux critiques des occidentaux qui ne manqueront pas alors qu’ils ne peuvent régler aucun problème lié à une rébellion! Dans le monde entier une rébellion se mate ou on plonge dans le chaos comme en ce moment au Mali, aucun pays n’accepte de faire ce que le Mali fait avec des “rebelles”. Maliens, vous avez la solution à portée de main, dégager ce soulon voyageur menteur et touriste d’ibkalamité. Tant que cet ivrogne reste à la tête du Mali, le décompte macabre et la partition du Mali seront à l’ordre du jour!
    Tout le reste n’est que du verbiage et pendant ce temps le pays se meurt!! Nous avons suffisamment perdu du temps avec cet imbécile, qui pleure un français mort mais pas de centaines de maliens !!

  3. Ce qui est bien au Mali, c’est que n’importe quel ignare se prétendant journaliste peut raconter des conneries sans aucune justification. Faire du copier-coller et qualifier de Staline un socialiste, il faut être con. Pour commencer Staline était communiste.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here