Décès de Pr. Mamadou Dembélé : La mort d’un homme de devoir

5

Premier ministre du nom en République du Mali entre le 6 juin 1986 et le 6 juin 1988, le professeur de médecine (spécialité chirurgie) Mamadou Dembélé est décédé le dimanche 9 octobre à Bamako des suites de maladie. Il avait 82 ans. Ses obsèques nationales au domicile paternel à Darsalam, suivies de l’inhumation au cimetière d’Hamdallaye, sont prévues ce mardi après-midi à partir de 16 h.

Le 6 juin 1986, le général Moussa Traoré, président de la République, chef de l’Etat du Mali, nomme le Pr. Mamadou Dembélé, alors ministre de la Santé publique et des Affaires sociales, en qualité de Premier ministre du Mali. Il reste en poste jusqu’au 6 juin 1988 quand il redevient ministre de la Santé publique et des Affaires sociales tout en restant premier dans l’ordre de préséance dans la nouvelle équipe gouvernementale.

Avant de devenir ministre de la Santé, Premier ministre puis ministre de la Santé, le Pr. Mamadou Dembélé a été secrétaire aux affaires sociales du bureau exécutif central de l’Union démocratique du peuple malien (BEC/UDPM, parti-Etat).

Eminent médecin, il avait traité avec beaucoup de succès de nombreuses personnalités maliennes dont l’ancien président Moussa Traoré au pouvoir entre 1968 et 1991.

Syndicaliste, le Pr. Mamadou Dembélé menait une existence paisible dans le quartier de Quinzambougou où il participait activement à la vie sociale et constituait une source intarissable pour tous ceux qui se mettaient à son école.

Affable, courtois et profondément attaché à la religion du prophète Muhammad (paix, salut et bénédictions sur lui), il laisse derrière lui une famille, des amis et connaissances très attristés.

La mort est parfois inattendue, mais toujours inexorable.

Dors en paix professeur. Qu’Allah dans son Infinie Bonté te reçoive dans Son paradis, Amen !

La rédaction

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. Que son âme repose en paix. La vie est une rive qui coule et nous passons dessus.

  2. Je voudrais presenter mes sentiments de condoleances les plus sinceres a la Famille du Professeur Mamadou Dembele dont le deces nous attriste beaucoup .Dembele,comme nous l’appelions familierement .etait un homme rempli de qualities familiales,ancestrales et acquises.Nous avons fait le second Bac ensemble et ensuite Dakar-Fann.Mamadou Dembele,Samake Faran et Souleymane Sangare et leurs anciens tels que Dedeou,ont tous fait des etudes brillantes de medicine a Dakar d’abord et en France ensuite.Ils ont tous passe brillamment l’agregation de medicine en France.J’ai serieusement eprouve beaucoup de peine de voir de si brillants medecins qui manquaient des equipements medicaux les plus elementaires.Au Lycee Terrasson de Fougeres,nous etions dans le meme dortoir et nos lits etaient cote a cote.Pendant toute une annee a Terrasson,et quatre annees a Dakar,la bonne humeur de Dembele est reste la meme .Des blagues gentiles et quelquefois des observations serieuses avec un visage qui devenait soudainement serieux .Il etait bien respecte par tout le monde non seulement parce qu’il ne manquait de respect a personne mais parce qu’il le meritait pour sa personne.Il ya a peine une quinzaine de jours,je demandais ses nouvelles a un ami venant de Bamako.Prions le Tres Haut pour qu’il l’accueille au paradis et se trouve devant la magnificence de Dieu pour l’eternite.

  3. Paix à son âme. Il a été un grand serviteur de l’Etat et un grand médecin qui a “opéré ” des milliers de malades dans ce pays. C’était ce médecin qui refusait les évacuations à tout azimut, et disait qu’on pouvait soigner sur place sauf cas exceptionnel.
    Dort en paix grand professeur.

  4. Ainsi va la vie, il etait un grand Mr.
    Mes condoléances a sa famille et proches et que son ame repose en paix.

Comments are closed.