Décès du doyen Ismaël Konaté : Un grand baobab s’en est allé !

24

Le vieux pionnier Ismaël Konaté a tiré sa révérence le samedi 21 novembre 2015 à Tunis des suites d’une longue maladie. Avec sa disparition, notre pays perd un grand baobab. Son combat pour la cause des personnes handicapées dans notre pays n’est pas à démontrer. L’homme  a été à l’initiative de l’Institut des Jeunes Aveugles du Mali et premier directeur de l’établissement quant lui-même a eu l’attaque au cours de sa carrière dans l’administration d’Etat. Un handicap qui ne l’a en réalité bloqué en rien puisque c’est le début d’un long et riche combat d’intérêt national inspirant autorités et société civile maliennes dans l’élan de solidarité.

Malgré son problème de vue, Ismaël Konaté aura été pendant toute sa vie ce grand intellectuel au service de la nation et un vaillant combattant pour la cause des non-voyants et de tous les handicapés maliens en général. Président de l’Union Malienne des Aveugles (UMAV), président d’honneur de la Fédération Malienne des Personnes Handicapées, Ismaël Konaté restera toute sa vie et au delà l’icone d’un combat pionnier dans notre pays pour permettre aux personnes en situation de handicap d’avoir une vie active.

A sa vieillesse et après plus de quarante ans de digne combat, le doyen Ismail Konaté poursuivra ses  initiatives par la création, en 2010, d’une Fondation en son nom, censée poursuivre l’œuvre de son fondateur dans le domaine de la promotion de la réinsertion des personnes handicapées, d’en faire de celle ci des citoyens à part entière, en éloignant d’elles, le spectre de la pauvreté, de la famine et de la maladie.

Nos condoléances à la famille de l’illustre disparu. Le Mali perd un de ses dignes fils. Dors en paix doyen !

Daniel KOURIBA

PARTAGER

24 COMMENTAIRES

Comments are closed.