Limogé après le massacre de Ogossagou : Le général Abderrhamane Baby promu chef d’Etat major général adjoint de l’armée

11

Le Mali a un nouveau chef d’état-major général adjoint des armées. Le général Abderrhamane Baby, ancien chef d’état major de l’armée de terre, a été nommé à ce poste hier, mercredi 10 juillet, en conseil des ministres. Sa nomination suscite déjà des interrogations, sur les réseaux sociaux, au Mali. Est-ce une promotion de l’impunité ou l’on s’est rendu compte qu’il n’était pas fautif lors des massacres qui ont amené le pouvoir à le limoger de son poste de chef d’état major de l’armée de terre il y a quelques mois de cela? s’interrogent beaucoup de maliens qui n’ont pas compris « le retour en puissance » aux affaires militaires du général Abderrhamane Baby qui faisait partie des chefs militaires limogés après les massacres de Dioura ( 39 militaires tués) et de Ogossagou( 163 civils tués) en mars dernier.

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

11 COMMENTAIRES

  1. C’est vraiment du révulsant pilotage à vue… Comment faire voire refaire avec ceux-là mêmes qui ont défait…? De l’incompétence absolue au sommet de l’Etat.

    Pensées rebelles.

  2. Le roi MAUDIT de segou digne fils de wuruwaye, peux-tu laisser les Maliens parler de leurs problemes? tu as fui la nationalite Malienne de ton pere et de ta mere et tu ne dis absolument rien d’interessant car tu n’es pas intelligent du tout, avec ton QI inferieur a celui d’une vieille anesse. C’est tellement bien que tu ne partages pas la meme nationalite que nous autres Maliens.

  3. Dans son interview avec Jeune Afrique, le Président de la République a déjà répondu à cette question. Il a dit le Général Baby faisait de son mieux en tant que gouverneur de la région de Mopti, mais que ce n’était pas suffisant. Peut-être que le Président de la République a la preuve que le Général Baby saura se racheter en tant que chef d’État major général adjoint de armée. En tout cas, c’est ce que les Maliens attendent de lui.
    Difficile de quantifier sa part de responsabilité dans la dégradation de la situation sécuritaire à Mopti, mais tout compte fait il a échoué les raisons pour lesquelles il a été nommé gouverneur.

  4. Quand on arrive au sommet de l’Etat sans programme sans but et sans objectif, on navigue à vue.
    On se laisse porter par les differents courants.
    On aurait pu rire si cela se passait dans un pays apaisé.
    Le souci est que les maliens n’ont pas le coeur à rire en ce moment.
    Quand on pense que les maliens ont élu ce président la prémière fois en pensant que c’est un homme à poigne !
    Un cas unique de “Yabé “

  5. Le Roi de Segou conseille aux uns et aux autres de faire tres attention aux faux pas! IL FAUT ABSOLUMENT EVITER DE LIMOGER LES OFFICIERS AVANT D’ETRE SURE QU’ILS ONT UNE RESPONSABILITE’ DANS CE QUI EST ARRIVE’!!!!!!!!!!!! Je sais ma reaction quand on m’humilie mais je ne veux pas speculer a’ propos de comment un officier superieur reagira s’il a ete’ humilie’!Je ne dirai pas plus!!!!!!! allah ka mali deme’!!!!!
    Je salue le travail que le PM Boubou est entrain de faire au centre. Mes felicitations au petit Cisse’! KEEP UP! I like what you have done so far!!!! It is not easy but it can be done!!!!!!!
    sANGARE’, TRY TO BE POSITIVE!!!!!!!!!!!!

  6. Il faut qu’on comprenne qu’un clan d’officiers supérieurs a aidé IBK à s’installer au sommet de l’État;qu’Ibk s’appuie sur ce clan pour sécuriser son pouvoir.
    LE SOUCI D’IBRAHIM BOUBACAR KEITA N’EST PAS LA SÉCURISATION DU TERRITOIRE NATIONAL,MAIS CELLE DE SON POUVOIR.
    C’est pourquoi des écarts incroyables sont réalisés dans le fonctionnement de l’armée sans que le chef suprême des armées ne réagisse.
    Il vient d’avouer publiquement que des appareils sont cloués au sol pour faute d’entretien.
    Et pourtant les responsabilités ne sont pas situées, a fortiori procéder à des sanctions.
    LE CLAN D’OFFICIERS SUPÉRIEURS QUI SECURISE SON POUVOIR EST INTOUCHABLE.
    IBK s’est laissé pris en otage conscient qu’il n’est plus légitime;qu’une réplique du mouvement militaire qui a fait partir ATT est tout à fait possible.
    L’ARMEE MALIENNE NE PEUT PAS SE REMETTRE DEBOUT AVEC DES OFFICIERS SUPÉRIEURS À SA TÊTE QUI NE PENSENT QU’À S’ENRICHIR.
    Ce clan ne peut-être déboulonné que si on dégage IBK.
    Le départ d’IBK est une nécessité patriotique.
    Rien ne peut reussir avec IBK comme président de la république.
    OSER LUTTER, C’EST OSER VAINCRE !
    La lutte continue

  7. Laissons les valeureux fils du pays faire leur boulot. Il était Chef d’Etat major de l’armée de terre effectivement mais ne peut pas se battre à la place du commandement que était sur place dans ces villages.
    Son limogeage et surtout du Chef d’Etat major générale de l’époque à savoir Bemba Moussa KEITA a été l’erreur à ne pas faire. le nouveau ministre Dahirou connait la valeur de ces deux messieurs sur le plan militaire. Sinon ce trio Dahirou (ministre)-Bemba (CEMGA)-Baby (CEMGA adjoint) allait apporter plus de visibilité à notre armée.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here