Ministère du culte et des affaires religieuses : Thierno reconduit malgré les remontrances de Dicko

3
Le ministre délégué chargé des affaires religieuses, Thierno Diallo
Le ministre délégué chargé des affaires religieuses, Thierno Diallo

Ils sont nombreux ceux qui avaient prédit  le départ de Thierno Hass Diallo après que Mahmoud Dicko l’ait pris à parti au cours de la présentation de vœux des religieux au chef de l’Etat à Koulouba. L’on pouvait aisément les croire quand on sait que la dernière personne à avoir essuyé le courroux de l’Imam, Daniel Téssougué, a été éjecté de son fauteuil de procureur général.

Le 11 Janvier, le chef de l’Etat recevait à Koulouba les leaders religieux du pays, pour la traditionnelle présentation de vœux. Cette cérémonie  s’est  déroulée en présence du gouvernement au grand complet.

S’il y a un ministre qui a vécu des moments difficiles ce jour, c’est sans nul doute, celui en charge des Affaires religieuses et du culte, Thierno Hass Diallo. En effet, après les quelques mots de présentation des vœux de la communauté musulmane et de condamnation des attentats terroristes, Mahmoud Dicko a passé le reste de son temps à tirer  sur Thierno à boulets rouges. En effet, pendant plus d’une vingtaine de minutes, il a distribué des mauvaises notes au Ministre.

Mahmoud Dicko reproche au Ministre sa gestion solitaire des Affaires religieuses. Plus précisément, il n’y associe pas les leaders religieux et notamment le Haut conseil islamique. Il lui en veut aussi pour la gestion du drame de Minna (lors du pèlerinage) par son Département. L’imam Dicko dit haut et fort et devant le président de la République, qu’il n’est pas content du Ministre et de ses façons de faire. Dès lors, nombreux sont ceux qui avaient déjà prédit le départ de Thierno Hass, surtout que nous étions en attente d’un remaniement ministériel. Ils n’avaient pas totalement tort.

On se rappelle qu’à la suite des échanges tendus entre l’Imam Mahmoud Dicko et Daniel Tessougué, ex-procureur général, suite à l’attaque de l’hôtel Radisson, le magistrat qui avait qualifié les propos du leader religieux  d'”apologie du terrorisme”, a été viré quelques jours plus tard.  Dès lors, la puissance du dignitaire de l’Islam ne souffre d’aucun doute et ses propos contre le Ministre chargé des Affaires religieuses étaient perçus comme une récusation de ce dernier. Et on attendait un remaniement ministériel. Mais à la surprise générale, Thierno Hass Diallo a finalement gardé son fauteuil.  Il continue de bénéficier de la confiance du Premier ministre Modibo Keïta.

On le sait, dans un pays où ce ne sont pas les compétences qui manquent, être maintenu dans un gouvernement n’est pas fortuit. Certes, l’Imam Dicko n’a pas été tendre avec le Ministre, mais ce nouveau bail permettra  sans doute à Thierno de se rattraper.  Ce renouvellement de la confiance du Premier ministre – et au-delà celle du président de la République-  est dû, tant à la parfaite connaissance de l’homme des différentes religions qu’à sa grande disponibilité. Une disponibilité qui ne souffre d’aucune contestation.

A la tête d’un département ministériel sensible, sinon le plus sensible par ces temps qui courent, il revient à Thierno Hass Diallo de multiplier les initiatives, en collaboration avec les leaders religieux, pour donner plus d’explications sur le Djihad afin d’éviter à de nombreux jeunes de se faire embrigader par les groupes terroristes.  L’un des grands chantiers auquel il doit s’atteler sans tarder est la réforme dans le secteur des agences de voyages impliquées dans l’organisation du Hadj. On sait que c’est une réforme qui lui tient à cœur. Certes, il rencontrera des réticences et des difficultés de la part de personnes qui ont fini de transformer ce secteur en une véritable “mafia “, mais sa détermination et le soutien des plus hautes autorités lui permettront sans doute de mener à bien cette lutte.De toute façon, il a fait ses preuves. La seule chose à attendre de lui, c’est de continuer sur sa lancée.                                      MSD

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Dicko veut vaille que vaille s’immiscer dans la chose politique. IL a voulu détruire Thierno, je suis scandalisé par la manière. Il faut que nos leaders musulmans fassent comme les chrétiens qui ne demandent rien.

Comments are closed.