Bamako : Un homme marié décède en plein ébat sexuel avec une fille de joie dans un bar à Kalaban-Coura

5

Un homme marié, habitant de Bamako-Coura, est mort en plein ébat sexuel avec une  professionnelle du sexe dans le bar Togouna sis à Kalaban-Coura en commune V du district de Bamako.  

C’est  une affaire qui défraie la chronique à Kalaban-Coura, en comme V du district de Bamako. Un homme marié a trouvé la mort  en plein ébat sexuel avec une fille de joie de nationalité béninoise le  lundi 28 juin dans le bar Togouna, situé non loin du 11e arrondissement de police. Selon les informations du quotidien Le Pays, qui révèle l’information, le nommé T M a quitté chez lui dans la nuit du dimanche 27 au lundi 28 juin  pour se rendre au bar Togouna dans le but de satisfaire son libido.

Au Togouna, il s’est payé les services d’une professionnelle de sexe de nationalité béninoise avec qui il est rentré dans une chambre pour une partie de jambe à l’air. Une partie de plaisir et de détente  qui a tourné au drame. Puisque c’est en plein ébat sexuel que l’homme  a rendu l’âme aux environs de 3 heures du matin. C’est la stupeur et la consternation.

Informés par les responsables du bar, les policiers du 11e arrondissement en compagnie d’un médecin légiste se sont rendus sur le lieu afin de constater le décès. Le défunt avait en sa possession sa carte d’identité nationale et un téléphone portable. Les forces de l’ordre, après avoir transporté son corps  à la morgue de l’hôpital Gabriel Touré, ont informé ses parents de son décès.

Pour le moment, difficile de se prononcer sur les causes exactes de son décès puisque les circonstances demeurent floues. Seule une autopsie pourra certainement déterminer les raisons de sa mort. Toutefois,  la  professionnelle de sexe a été entendue par la police du 11e arrondissement, qui cherche à en savoir plus. Aucun détail n’a pour le moment filtré et l’affaire reste entre les mains des forces de l’ordre.

Abdrahamane SISSOKO/Maliweb.net 

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. En 1982 c’était un homme du Banconi marié à deux femmes qui était trouvé pendu à la sortie d’un Bar de Sogoninko après avoir joui des services d’une prostituée. Presque quarante ans après, un autre polygame rend l’âme dans un Bordel de Bamako. Cela n’empêche pas nos religieux de clamer avec fierté que notre pays est à 98% musulman.

      • Merci Kinguiranke, cette religion contre la nature meme et ”contre nature”, je parle de toutes les religions des fils d abraham, mensonges, hypocrisie, sexualite cache’e, mechancete’ sans raison, folie feroce…GENOCIDES, COLONISATION…CULTUROCIDE…

        ILS VOLENT VIOLENT VIOLENTENT, AU NOM D UN DIEU, CELUI QU ILS N IMAGINENT MEME PAS, MAIS QU ILS IMPOSENT AUX IDIOTISE’S PAR L EPEE…

        🙂 LE MALI ISLAMISE’, L AFRIQUE ABRAHAMISE’E NE SE RELEVERA J A M A I S !!! IL FAUT AU PREALABLE SE LIBERER DES RELIGIONS, TOUTES LES RELIGIONS DES FILS D ABRAHAM 🙂

    • Il n a pas peche, pas un seul poisson…il n y pas de peche’ ….le sex est naturel, et il doit etre libre, il etait libre , les abrahamiques ont lie’ le sex a un dieu pour mieux vous controler et vous assujetir, ….

      LE MEC ETAIT UN GRAND MUSULMAN PEUT ETRE MEME UN IMAM OU UN AIDE_IMAM, IL S EST CACHE’ CELA A AUSSI DES EFFETS D ANXIETEE…

      UN MUSULMAN EST TOUJOURS UN MEC CONTRE LA NATURE ET CONTRE SA PROPRE NATURE< CONTROLLE PAR LES SIENS ET IL NE PEUT QUE SE CACHER, ETRE HYPOCRITE, DEMAGOGUE! OPPORTUNISTE!….

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here