Focus : Présidence de la transition: statut d’ancien président accordé à Bah N’Daw

0

De qui se fout-on ? C’est un pur népotisme que le président de la transition, le colonel Assimi GoÏta, fait en accordant le statut d’ancien président à Bah N’Daw qui a été déchu par un putsch. Ensuite, Bah N’Daw est connu comme un éternel démissionnaire partout où il a travaillé. Qu’a-t-il fait pour le Mali pour mériter ce statut ? Si ce n’est que de l’enfoncer dans un trou ? N’est-il pas le signataire de l’accord de défense entre notre pays et la France qui a mis notre armée dans une situation de destruction ? Dans quel régime sommes-nous ? Qu’a fait le colonel-major à la retraite Bah N’Daw pour le Mali pendant ses neuf (09) mois passés à la tête de la transition et pendant son service militaire ?

Si le Comité national pour le salut du peuple (CNSP) ne peut pas  gérer en toute transparence, en toute vérité, sauf créer des inégalités, il peut  rendre le pouvoir à l’ancien Premier ministre de la transition, Dr Soumana Sako père, du KOKAJÈ au Mali, qui, selon le chercheur écrivain Paul John-Marc Tedga, est l’élève le plus doué de l’école occidentale. Soumana Sako, un incorruptible fils du Mali. Six (06) mois  ont suffit pour qu’il mette le pays sur les rails.

Et le père de l’indépendance Modibo Keïta ?

S’il faut réhabiliter ou accorder le statut d’anciens présidents à tous ces passagers de circonstance: Dioncounda Traoré, à des présidents déchus dont Ibrahim Boubacar Keïta, Bah N’Daw et à des putschistes ? Il faut prier fort pour le Mali et ses contribuables. Il y a lieu de reconstruire la maison paternelle du père de l’indépendance du Mali sinon, la paix n’est pas pour demain.

 Les putschistes du 18 août et du 25 mai 2021 à la cherche d’une loi d’amnistie auprès du CNT ?

L’heure serait au sauve qui peut à l’approche de la fin de la transition dans quelques mois. Comme on sait le Conseil national de transition (CNT) est composé de parents et amis des membres de la junte. Une raison toute trouvée pour offrir aux putschistes du 18 août 2020 et du 25 mai 2021 une amnistie. Voter une telle amnistie est politiquement suicidaire. On ne finira pas avec les coups d’État militaires. Si le CNT donne son quitus pour amnistier les putschistes, ce serait légaliser le pronunciamiento au Mali.

FORSAT Police-magistrat: le Mali a frôlé une guerre civile, le 03 septembre dernier

Notre pays a frôlé une guerre civile, vendredi 03 septembre 2021, avec le mandat de dépôt délivré par la justice contre le patron de la Force spéciale anti-terroriste (FORSAT-police), le commandant Oumar Samaké et écroué à la Maison centrale d’arrêt (MCA) de Bamako. Sur douze (12) syndicats de la police sept (07) auraient pris part à une marche de protestation du Groupement mobile de sécurité (GMS) à la MACA. «Plus jamais ça» scandaient certains marcheurs.

Pour les amateurs, on se croirait à une démonstration de Django dans un film western, mais pour les professionnels, on a cru à un début d’une guerre civile dont l’assaut a été donné par la police devant la prison centrale de Bamako par des tirs de sommation, un lieu stratégique où se côtoient malfrats, gangsters, criminels, voleurs. N’eut été la concentration des surveillants de prison, imaginez la scène !

Bamako aurait basculé dans un bain de sang parce que les policiers pointent un doigt accusateur sur le pouvoir en place à Bamako qui serait parmi les donneurs d’ordre, en 2020. Cet imbroglio entre policier et juges est loin d’être clos. La police assure les enquêtes et mène des investigations sur tout le territoire. Elle tient des Procès-verbaux (PV). La police malienne (policiers) possède des rapports d’enquêtes de détournement de fonds ou de vie privée de certains magistrats et hauts fonctionnaires du pays. Sans la police, le magistrat mène difficilement sa mission. Lorsque le gouvernement dit que l’acte des policiers est condamnable, cela cache quelque chose et l’incident n’est pas clos.

Garde nationale: Félix Théra a escroqué 5 millions 300 000 F CFA sur un étudiant

Cela fait  plus d’une année que le jeune étudiant Famanta court derrière le garde à la retraite Félix Théra pour lui rembourser ses fonds d’un montant de 5 millions 300 000 F CFA. Impossible de mettre la main sur l’indélicat garde qui serait sous bonne protection de certains porteurs d’uniforme. L’adjudant chef à la retraite, Félix Théra, n’a pas bonne presse, selon plusieurs soldats interrogés par nos soins.

Récemment, il affirme n’avoir jamais empoché les 5 millions 300 000 FCFA de Famanta. L’argent devait servir à l’inscription du jeune Famanta dans une université au Canada.

USA-France-Afghanistan, Droit de l’homme ?

Sous le vocable Droit de l’homme (femme, enfant), la France accorde l’asile à des terroristes Afghans. Alors que de l’autre côté, en Afrique, elle refuse le visa aux Africains qui y vont pour travailler et faire bouillir la marmite dans leur famille restée en Afrique. Les USA aussi ont affrété des vols de Kaboul à New York pour, disent-ils, transporter des compatriotes américains. Du pur bluff ! Quand on sait que ce sont ces deux (02) pays USA, France qui seraient à la base du terrorisme dans le monde. Ces jeunes enfants Afghans, une fois majeure, ne tarderont pas à se manifester à travers le monde.

 Guinée Conakry- CNRD: 150 immeubles, 25 unités industrielles, 160 entreprises écrans, 450 maisons, 35 comptes bancaires identifiés et saisis

Devenue indépendante en 1958, la Guinée Conakry a vécu pendant vingt six (26) ans sous le régime autoritaire et centralisateur du président Sékou Touré qui, à sa mort,en 1984, a laissé le pays dans un état de délabrement économique sans rapport avec ses richesses potentielles. Les grands fleuves de l’Afrique de l’Ouest (Niger, Gambie, Sénégal) y prennent leurs sources sur les hauteurs du Fouta Djalon.

Guinée est le troisième producteur mondial de bauxite et dont le sous-sol recèle de l’uranium, des diamants et peut-être du pétrole. Le Comité national du rassemblement et du développement (CNRD) a peine installé au pouvoir, un comité d’audit a vu le jour. Il est composé d’experts dans différents domaines: juridique, financier, immobilier et foncier, etc. Il a pour but d’identifier tous les biens détenus par les dignitaires des régimes précédents.

Nous commencerons par le régime d’Alpha Condé. Voici sa moisson en si peu de temps: «Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre d’années», dit le sage africain. Du 5 septembre au 10 septembre 2021, quelle performance ?

150 immeubles, vingt-cinq (25) unités industrielles, 160 entreprises  écrans, 450 maisons, trente-cinq (35) comptes bancaires ont été identifiés et saisis. La liste des personnalités concernées sera publiée prochainement. Plus jamais, il ne sera accepté les détournements de fonds en Guinée Conakry. «Nous invitons tous les citoyens à nous servir de relais pour identifier les biens cachés dont ils ont la connaissance sur toute l’étendue du territoire», lancent les nouvelles autorités. Qu’attendent alors les putschistes maliens ?

Rassemblées par la Rédaction

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here