Mali: Boubou Cissé annonce des renforts à Mopti

2

Le Premier ministre malien Boubou Cissé entame ce samedi 6 juillet le quatrième jour de sa visite dans le centre du Mali. Après avoir présidé à Sévaré une distribution de céréales pour faire face à l’insécurité alimentaire, il s’est rendu ce vendredi dans les localités de Bankass et de Koro. Il a annoncé le déploiement de près de 3 600 militaires supplémentaires sur le terrain pour assurer la sécurité des populations. Il a évoqué aussi sa décision d’impliquer tous les leaders communautaires pour apaiser les tensions entre les populations.

Arrivé par route dans la localité de Koro, le Premier ministre malien a été accueilli par des milliers de personnes. Il commence à s’habituer aux bains de foule. Au cours d’une rencontre avec les populations, les problèmes sécuritaires ont dominé les débats. Et pour apporter des solutions, Boubou Cissé a annoncé un nouveau déploiement de militaires dans la région du centre du Mali.

« Je vais déployer nos forces de défense et de sécurité sur le terrain pour un maillage beaucoup plus important, a déclaré le chef du gouvernement. Pratiquement 3 600 hommes vont monter. Sur les 7 derniers jours, déjà 1 500 sont montés et ce sera complété avec 2 000 autres hommes qui vont arriver dans les prochains jours et les semaines à venir. »

 

Autre temps fort de la rencontre entre le Premier ministre et la population, c’est la prise de parole des leaders des communautés, notamment dogons et peuls. Certains avaient été un moment mis sur la touche. Pourtant, ils restent influents et peuvent contribuer à la recherche de la paix.

Boubou Cisé, lui, veut rassembler tout le monde. Une démarche approuvée par plusieurs élus de la région centre, à l’instar du député Bocari Sagara : « Il est sur la bonne voie : dialoguer avec les vrais acteurs, pas sur la façade mais en bas. »

De nouvelles rencontres inter et intra-communautaires sont prévues afin d’apaiser la situation.

Par RFI Publié le 06-07-2019 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Certes il faut renforcer l’effectif de nos troupes au sol dans la région, mais la priorité doit être l’augmentation de nos capacités de renseignements et surveillance aérienne.
    Il faut absolument trouver des moyens rapides de faire voler nos hélicoptères PUMA, puis équiper et former nos militaires sur les techniques d’interceptions de signaux radio.
    FAMAs + Équipements + Renseignements > 10*Barkhane

  2. “Il a annoncé le déploiement de près de 3 600 militaires supplémentaires sur le terrain pour assurer la sécurité des populations.”

    Juste 2 remarques :
    – C’est donc seulement ce 6 JUILLET (!…) que le gouvernement annonce triomphalement l’envoi de troupes supplémentaires pour, je cite, “assurer la sécurité des populations”😎😎😎, alors que les massacres de populations villageoises sévissent depuis PLUS DE 3 ANS DEJA, et qu’ils se succèdent les uns apres les autres depuis déjà PLUSIEURS MOIS !…
    Belle réactivité !😎😎😎😎

    Ensuite, halte à L’ENFUMAGE :
    peu importe que l’état envoie 3000, 6000, ou 15000 Famas dans le centre, puisque nous savons tous (HELAS!) que ce n’est pas une question d’effectifs.
    Tous les derniers massacres (et y compris celui de dimanche dernier que le gouvernement nous a caché !) se sont déroulés À DEUX PAS de nos forces de l’ordre, et dans TOUS les cas, celles-ci sont restées cachées dans leurs camps jusqu’au LENDEMAIN…

    Alors que le gouvernement arrête de faire de la com’ pour faire croire aux plus naïfs qu’il “prend des mesures”😎

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here