Société Malienne de Gestion de l’Eau Potable (SOMAGEP) : La mauvaise gestion fait peur aux investisseurs

0

Depuis un certain temps, la population du district de Bamako traverse un calvaire infernal dû au manque d’eau potable. A la base de ce calvaire, la négligence, le manque d’entretien des installations, la corruption du premier responsable décriée.

En effet, nous dénoncions dans notre précédente parution, la mauvaise gestion de la Société Malienne de Gestion de l’eau Potable  (SOMAGEP). Pour cause il suffit de faire un tour à travers la ville, dans les services comme dans lieux de lieu de rencontre,  sauf par peur d’être agressé par un individu mal intentionné,  le premier responsable de cette société est maudit par le citoyen lambda.

En commune V du district, plus singulièrement à l’arrêt des feux tricolores près du marché de Torokorobougou, c’est de la croix et la bannière. Les usagers de la route traversent un véritable calvaire dû à un problème de tuyauterie. Par peur de trébucher dans les  eaux usées qui  inondent la route, les accidents de la route sont devenus courants,  au vu et au su des autorités. Pourtant, cette passe permanent à longueur de journée sur cette voie.

Pis, à cause de la circulation alternée imposée par les autorités du département de transport et la mobilité urbaine,  certains usagers font des raccourcis dans les rues qui provoquent aussi des accidents. Parmi ces conducteurs, il y a des conducteurs de taxis, de Sotrama, des voitures personnelles, des motocyclistes. Parfois des responsables et cadres du pays se retrouvent dans ce lac artificiel.

Cependant, pour amoindrir la souffrance des maliens et la mauvaise gestion qui avait ébranlé le secteur de l’eau, dans le cadre  de sa bonne distribution au Mali, il serait mieux d’avoir es responsables qui veillent sur ces dégâts qui causent des pertes énormes. Sous l’égide de l’ancien président Amadou Toumani Touré (ATT) les autorités avaient créé en 2009 cette société, devenue opérationnelle en 2012 dans le domaine commercial.

Ce qui est inadmissible et insoutenable,  malgré la création de la station de pompage de Kabala, les coupures d’eau sont fréquentes à travers la capitale. Chose déplorable, la pénurie d’eau est fréquente que pendant les périodes de chaleur.

Chose qui pousse bon nombre d’observateurs à dénoncer la mauvaise gestion de la Somagep, cette belle initiative qui avait été saluée par le citoyen lambda. Pis, les rues, les grandes artères sont aussi souvent inondées d’eau en provenance des tuyaux percés qui ne font plus l’objet d’entretien depuis quelques temps.

Selon nos sources, à chaque fuite d’eau, les agents de la fameuse société sont contactés, mais le hic est qu’ils passent des heures, voire des jours et semaines sans réagir. Toute chose qui explique l’irresponsabilité et l’incompétence des responsables de la société. Selon la même source, un réseau mafieux existe au sein de cette société. Ses membres ne se manifestent que pour empocher les sous destinés aux entretiens. Quant aux pauvres agents chargés d’assurer l’entretien, ils exigent des frais de déplacement en cas de sollicitation.

Nous y reviendrons !

 Yacouba Dembélé

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here