FOURRE TOUT : LES BREVES DU SCORPION

0

rnLe Club Ahmed Sékou Touré dans la mouvance du 08 mars

La présidente du Club Ahmed Sékou Touré et ses ouailles ont célébré la journée internationale des femmes en organisant le dimanche dernier une conférence débat dont le thème portait sur l’émergence politique des femmes du Mali et de la Guinée d’hier à aujourd’hui. Les principaux conférenciers étaient l’historien Modibo Diakité et Madame Sira Diop. L’événement s’est déroulé dans les locaux du centre Djoliba et a permis aux deux conférenciers de puiser profondément dans l’histoire du Mali et de la Guinée en vue de servir de repère aux nouvelles générations. Beaucoup d’informations ont été données sur Modibo Keïta Sékou Touré et Kwameh N’Krumah. Les exploits des femmes leaders comme M’Balia Camara et Hawa Keïta, etc ont fait l’objet de larges commentaires entre conférenciers et l’auditoire. Le sujet le mieux commenté a été celui du quota des femmes dans les institutions de la République. La plupart des intervenants ont affirmé que le système de quota ne va pas résoudre les problèmes de la nation. Selon eux, il faut que les femmes prouvent leurs capacités de diriger. Ce pendant, un intervenant a demandé à l’assistance de réfléchir bien sur le principe du quota puisque, selon lui, il s’agit de susciter l’excellence chez les femmes afin de les encourager à se doter des capacités requises pour diriger. Il trouve que beaucoup d’hommes ont parfois été nommés ou élus à des postes alors qu’ils n’avaient aucune compétence pour les exercer. Il est par ailleurs ressorti des débats qu’on ne doit pas prendre tout ce qui nous vient d’ailleurs pour construire notre personnalité.

Les Goundamiens en fête

L’Association ‘’Bonkoro’’ qui regroupe les ressortissants du cercle de Goundam animera une grande soirée artistique le samedi 17 mars 2007 dans la salle des spectacles du stade Modibo Keïta. Plusieurs membres du gofernement seront présents à ladite soirée qui aura comme artistes Baba Salah et Aphel Bocoum. Le thème de la manifestation culturelle est : ‘’Potentialités touristiques et culturelles du cercle de Goundam’’. L’objectif recherché vise à faire mieux connaître cette circonscription administrative du Nord comme site d’attraction touristique par excellence.

Dr Madiassa Maguiraga, candidat à la présidentielle 2007

Le président du parti populaire pour le progrès (PPP) a confirmé, le samedi dernier, sa candidature pour l’élection présidentielle 2007. Il a affirmé que sa candidature en 2007 a pour but de présenter au peuple malien des solutions à son problème de développement. C’est la deuxième fois que le leader du PPP se présente à une élection présidentielle au Mali. Sa première candidature remonte à 2002. Concernant ce scrutin, il a dit ce qui suit : ‘’ En 2002 notre score aux présidentielles a été excellent. En effet, malgré la création tardive de mon parti, j’ai été classé 13e sur 24, c’est à dire que j’ai battu la moitié des candidats et j’ai été battu par l’autre moitié. C’est donc que nos idées et notre désir de voir le Mali quitter la queue du peloton pour se classer premier sur le plan du bien être en Afrique ont été compris en 2002’’. No Comment .

Présidentielle 2007 : Le patron du PPP est-il au sérieux ?

Au regard de ce qu’on a vu, le samedi, dans les locaux de l’Institut Islamique de Hamdallaye, on se demande si réellement le président du Parti Populaire pour le Progrès (PPP) est au sérieux en annonçant sa candidature à la présidentielle d’avril 2007. Pour son congrès du samedi, il n’a pu réunir plus de 50 (cinquante) personnes journaleux et enfants compris. Ces derniers constituaient d’ailleurs les 2/3 des congressistes. Si on enlève les représentants des partis invités, le boss du PPP n’avait pas autour de lui une dizaine de congressistes. On se demande donc pourquoi une telle candidature ? Seul Maguiraga peut répondre à cette interrogation. Concernant l’école il a sa réponse à lui en affirmant : ‘’ je dis qu’aucune activité scientifique ou scolaire importante ne doit être entreprise au Mali si elle n’a pas fait l’objet de mes observations. Mes observations, je peux les donner gratuitement. Ma seule et grande satisfaction sera qu’on en tienne honnêtement compte, dans l’intérêt unique du Mali. Il ne me reste plus qu’à m’adresser au peuple malien à travers les élections présidentielles. C’est ce que mon parti me demande’’. On se demande si à ce rythme le président du PPP sera en mesure de réunir le nombre de signatures nécessaires pour se faire enregistrer officiellement candidat à l’élection présidentielle.

La diaspora frappée de nouveau par le feu

Cette fois-ci ce n’est plus la France, mais New-York qui a vu les familles maliennes endeuillé par un violent incendie. L’événement s’est déroulé dans la nuit du 07 au 08 mars 2007 au moment où la communauté internationale s’apprêtait à célébrer la journée internationale des femmes. L’incendie survenu dans un immeuble du quartier du Bronx a provoqué le décès de 09 maliens dont 08 enfants et une femme. Une vingtaine de blessés ont été pris en charge par les secouristes. Les feux sont partis du bas de l’immeuble avant d’embraser les trois étages, à travers le couloir de l’escalier. Les occupants du bâtiment avaient au départ tenté d’éteindre l’incendie en se servant des moyens de sécurité de l’immeuble. Ils ont vite été débordés par les flammes. Il a fallu l’intervention des services anti-feux de la mégalopolis de New-York pour circonscrire la progression des flammes. Malgré tout, neuf de nos ressortissant ont eu le temps de rendre l’âme provoquant du coup une profonde consternation à l’échelle nationale et internationale.

Présidentielle : Enfin, une candidate

Elle s’appelle Aminata Diallo Sidibé et affirme qu’elle sera candidate à l’élection présidentielle du 29 avril sous les couleurs d’un petit parti politique appelé, Rassemblement pour l’éducation au développement durable (REDD). Elle a aussi laissé entendre que son programme sera basé sur l’environnement et qu’elle se battra pour réussir les signatures nécessaires au parrainage de sa candidature. Selon la loi malienne, il faut la caution de dix dépités (élus nationaux) ou de cinq conseillers municipaux par région et dans le district de Bamako. De la capacité de Aminata Diallo Sidibé à réunir cette caution dépendra le sérieux de sa candidature. Reste à savoir si les associations féminines et écologistes se mobiliseront pour elle.

Silence, on dépouille les pauvres citoyens pour soutenir Zounzani 1er

La Boîte Nationale à Images, dans sa campagne de soutien à ATT a montré un élément des femmes du mouvement citoyen de Sikasso entrain de remettre une enveloppe de 500.000 FCFA à leur instance supérieure pour contribution à la caution financière du candidat-président. On a de la peine à croire qu’on puisse dépouiller les pauvres citoyens de leurs maigres ressources pour appuyer un président sortant afin qu’il puisse succéder à lui-même. Décidément au Mali de Zounzani, on aura tout vu.

rn

Commentaires via Facebook :

PARTAGER