LES BREVES de Nouvelles du Sud

0

Koro (1): Arrestation d’un trafiquant d’enfants dans le village de Kiri (frontière  Burkina Faso)rn

Le 9 mars dernier, Amidou Amadou, Nigérien de nationalité qui conduisait 12 enfants âgés de 9 à 13 ans a été arrêté par les gendarmes de la BT de Kori en service de Kiri. Ce spécialiste du trafic d’enfants serait parti du Niger depuis la mi- janvier 2007, après plus de trois mois de marche, il arriva  à Ouayigouya au Burkina Faso. A court d’argent, il aurait mis les enfants dans la rue pour mendier. Ayant réussi à se faire un peu d’argent, avec cette pratique il décida de prendre le véhicule à partir de Ouayigouya, destination Bankass ou l’attendaient ses clients. Mais malheureusement pour Amidou Amadou, il tomba sur les hommes du CB. Moussa Magassa. Mis aux arrêts, il avoua son crime. Mis à la disposition du juge de Koro, il a été déféré à la maison d’arrêt de la localité. Les enfant ont été pris en charge  par les autorité du cercle de Koro, avant d’être remis à la direction  régionale de la promotion de la femme de l’enfant et de la famille de Mopti. Selon les dernières informations les victimes (les 12 enfants) ont été renvoyés au Niger.

rn

Koro (2): Encore des trafiquants d’enfants           

rn

Cette fois-ci c’est le village de koporama, le vendredi 30 mars dernier, les gendarmes de Koro sous la conduite du  CB Moussa Magassa ont mis la main sur 9  autres enfants âgés de 7 à 14 ans dont une fillette. Ils étaient conduits par 4 adultes avec comme chef  de fil Saïdou Barry, un ressortissant du Burkina Faso. Là, la destination étaient Sévaré. Chose bizarre, aucune des quatre personnes qui conduisaient ses enfants ne connaissaient le village d’origine d’un de ses gamins. Tout comme les enfants Nigériens, les autorités ont pris en charges les enfants qui seront rapatriés au Burkina-Faso dans les jours à venir.

rn

Election au au CMTR: l’annulation pure et simple

rn

La Justice a blanchi le camp Sidi Mocthar Théra en décidant l’annulation pure et simple des élections consulaires des membres du Conseil Malien des Transporteurs Routiers. Ayant été saisie par le camp Sidi Mocthar Théra, pour des irrégularités constatées lors de l’élection consulaire des membres du Conseil Malien des Transporteurs Routiers, la Justice Malienne en toute indépendance a analysé et statué sur le dossier et a rendu un verdict. Elle a décidé l’annulation pure et simple de l’élection du 17 février dernier et projeté l’organisation dans un délai de 15 jours de nouvelles élections au niveau du District de Bamako.

Commentaires via Facebook :

PARTAGER