Les guichets automatiques : déjà la banqueroute ?

0

Annoncée en grande pompe, l’existence des guichets automatiques dans les banques de la place, n’aura été que d’une courte durée. Et pour cause ? La quasi-totalité des guichets automatiques visités par nos soins seraient en panne sèche ou  ne sont pas fonctionnels.

 

 Libye : le CNT (Conseil national de transition) réclame les biens de Kadhafi au Mali

De sources diplomatiques concordantes, on rapporte que la conférence de Paris sur la Libye avait pour but de prévenir les pays africains qui détiennent les biens de la Libye de les rendre le plus vite possible. Le nouveau régime libyen, le CNT réclamerait les biens du colonel Mouammar Kadhafi dans les pays du Sahel (Mali, Niger, Tchad, Burkina Faso, le Sénégal et la Mauritanie). C’est  une bonne guerre de les réclamer à temps avant que les choses ne se gâtent.

Au Mali, les investissements libyens sont des placements de capitaux dans des entreprises, au nombre desquels, on peut citer entre autres, une chaîne hôtelière et l’aménagement de 100 000 ha de terre à l’Office du Niger, des banques. C’est le lieu de signaler que la construction de la Cité administrative est un financement libyen, donc une fourniture de capitaux, ayant fait l’objet d’une convention de prêt signée le 11 mai 2000 à Tripoli entre la République du Mali et la Libyan Arab Foreign Bank. Il a aussi les stations Tamoil. C’est pourquoi ATT a été invité au sommet de Paris sur la Libye afin de tirer au clair devant les représentants du CNT les biens de la Libye au Mali. Une fois ces biens identifiés, le CNT va les reprendre.

 

 La Coses, membre de la Commission d’organisation du concours d’entrée dans la fonction publique des collectivités : le déshonneur !

La nouvelle est tombée comme un couperet dans le monde de l’éducation. La Coordination des syndicats de l’enseignement secondaire, qui combat la fonction publique des collectivités, siège au sein de la Commission d’organisation du concours d’entrée à la fonction publique des collectivités. Elle est représentée par le Sypcesco.

Pour tous ceux-ci qui suivent l’évolution des activités syndicales dans notre pays, la surprise est grande. Personne ne pouvait imaginer cela en si peu de temps de la part de la Coses qui, par ses propos mensongers, ses médisances, ses calomnies, ses insultes grossières, est parvenue à convaincre les professeurs des collectivités qu’ils ont été trahis par le Sypces, devenu aujourd’hui Synesec. Les membres de la Coses, ne se sont pas arrêter à cela. Dans leur sale besogne, ils ont parrainé la naissance du Sypcesco pour affaiblir le Sypces.

Avec cette volte face, on se demande qui a trahi qui ?

Décidemment, le ridicule ne tue plus dans ce Mali démocratique.


Commentaires via Facebook :

PARTAGER