Mme Dembélé Madina Sissoko, Ministre des transports et des infrastructures : « Les actions réalisées entretiennent l’espoir de relance imminente du trafic ferroviaire »

2

Dans son discours d’ouverture, à l’occasion de la 19ème édition de la Réunion annuelle des Services des transports, la ministre des transports et des infrastructures, Mme Dembélé Madina Sissoko a souligné que les actions réalisées entretiennent l’espoir de relance imminente du trafic ferroviaire.

Cette réunion annuelle a été tenue le 24 novembre 2022 à l’Hôtel Maeva Palace sur le thème « Développement des transports de masse ».

Selon la ministre Dembélé Madina Sissoko, le chemin de fer a le double avantage de desservir les régions traversées et de desserrer l’étau sur les routes des principaux corridors d’approvisionnement du Mali. « Sous l’impulsion du Président de la Transition, Chef de l’Etat, mon département travaille non seulement à la réhabilitation de la ligne ferroviaire Kayes-Koulikoro mais aussi à l’ouverture de la voie ferrée vers d’autres horizons », a annoncé la ministre en charge des transports.

Elle ne perd pas de vue l’immensité des tâches à accomplir pour la reprise du trafic ferroviaire. Selon elle, « le chantier de la relance du trafic ferroviaire est immense. Il suscite tant d’espoir que le moindre essai technique signifie pour les populations la reprise définitive du transport ferroviaire. Les actions réalisées à ce jour entretiennent l’espoir de relance imminente du trafic, malgré les multiples contraintes », a souligné la ministre qui se veut optimiste en dépit des nombreux obstacles.

Gouvernance économique et financière : Le Ministre SANOU reçoit le Vérificateur Général du Rwanda et le Contrôleur Général d’Etat du Burkina-Faso

Le ministre de l’Economie de Finances a reçu en audience le Vérificateur Général de la République du Rwanda M. Alexis KAMUHIRE le lundi 28 novembre 2022 en présence du Vérificateur Général du Mali, M. Samba BABY. En visite au Mali à l’invitation de son homologue malien, le Vérificateur Général du Rwanda était venu rencontrer le ministre pour lui témoigner de la qualité des relations de coopération existantes et également d’explorer les possibilités de collaboration relatives à une gestion efficace des finances publiques.

Le ministre de l’Économie et des Finances a ensuite rencontré le Contrôleur Général d’Etat du Burkina-Faso, M. Philippe Néri Kouthon NION à la tête d’une délégation. Il était accompagné par le Président de l’OCLEI, Dr Moumouni GUINDO. Cette visite avait pour but de s’inspirer de l’expérience malienne en matière de lutte contre l’enrichissement illicite, notamment l’expérience de l’Office Central de lutte contre l’Enrichissement Illicite (OCLEI).

Ces deux rencontres ont été l’occasion pour le Vérificateur Général du Mali et le Président de l’OCLEI de témoigner au Ministre leurs reconnaissances pour son accompagnement constant et celui des plus hautes autorités dans le cadre d’une meilleure gouvernance économique et financière au Mali.

Fonds Covid : Des citoyens enregistrés de RSU attendent d’être payés

Depuis l’année 2021, les détenteurs de la carte de fonds Covid RSU sont en attente. La répartition de ce fonds est toujours en débat malgré l’atténuation de la maladie en question. Dans beaucoup de localités du pays, en milieu rural comme urbain, ils sont très nombreux à attendre ce fonds. Si certains n’y croient plus, d’autres par conpte espèrent toujours. Car, ils ont été bien enregistrés lors du passage des enquêteurs du Registre Social Unifié (RSU). Dans certaines familles, c’est toute une confusion. Enregistrés au même moment, certains ont reçu leur somme pendant que d’autres sont dans l’attente.  Une situation difficile à comprendre.

En tout Etat de cause, le RSU doit mieux les édifier afin de diminuer leur stress. Une situation qui interpelle les autorités de la Transition.

Rassemblées par la Rédaction

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Madina, nous devons cesser les montages de cinémas et de fourberies pour réellement prendre à bras le corps ce problème du trafic ferroviaire du Mali, car il s’agit d’un domaine qui aiderait réellement le pays dans tous ses secteurs de développement sans aucune équivoque. De toutes les façons votre nom restera gravé dans le registre de l’histoire du chemin de fer du Mali, cela de façon éternelle, donc battez vous pour que le train soit opérationnel dans notre pays. Ce qu’il faut retenir de cette situation d’arrêt du train dans notre pays, c’est que nos gouvernants depuis la fin du fonctionnement du train sont de véritables débiles car personne ne peut accepter ce qui se passe au chemin de fer du Mali, un train est indispensable dans l’économie d’un pays que le pays soit sans débouché sur le mer ou non. Le train est irremplaçable, tout bon dirigeants doit comprendre ça, sinon vous devez comme analphabète.

    • pour que le train fonctionne bien et soit RENTABLE faut que TOUS LES CITOYENS PAYENT LE BILLET (comme dans les pays occidentaux). tu rentre dans le train TU PAYES. j’ai vecu au mali pendant 20 ans et j’ai pris très souvent le train au temps de la CFM. la moitié des usagers ne payaient pas sans oublier la surcharge des marchandises. les wagons etaient remplies de marchandises des voyageurs et personne ne payait le transport de ces colis. je sais que c’est très compliqué à mettre en oeuvre. si l’argent ne rentre pas dans les caisses du chemins de fer pour l’entretien du réseau ferré ça ne MARCHERAS PAS. et ça sert meme pas d’essayer

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here