Paris-Johannesburg : Le vieux fuit-il le pays ?

70

Au moment où l’insécurité gagne les grandes villes du Mali, au moment où les Maliens ne dorment plus que d’un œil, au moment où toutes les énergies doivent être mobilisées pour tenter de sauver la République, le vieux a quitté Bamako le dimanche, 30 novembre dernier, pour Paris, il est attendu en Afrique du Sud. Pendant ce temps, le pays est livré à lui-même. Que Dieu sauve le Mali !

 

Nouveau remaniement ministériel :

Ça tâtonne toujours au sommet de l’Etat

De plus en plus, des rumeurs persistantes font état d’un remaniement ministériel qui pourrait intervenir dans les jours ou les semaines à venir. Des noms circulent même au sujet du futur chef du gouvernement. Mais, il faut observer une grande prudence par rapport à tous ces noms. L’intox et la manipulation en cours seraient surtout l’œuvre de certains candidats à la primature qui semblent dans une logique d’influencer le vieux. En définitive, un nouveau remaniement ministériel, s’il a lieu apporterait une preuve supplémentaire du tâtonnement en cours au sommet de l’Etat.

En effet, après plus de deux ans, IBK n’arrive toujours pas à donner une orientation claire à la marche de l’Etat. Ce qui laisse largement la voie à l’improvisation, au tâtonnement et au pilotage à vue.

 

Gestion des affaires de l’état :

Ecarter la famille et le clan

Pendant que les esprits commencent à être préparés à un remaniement ministériel, des flots de questions surgissent, sur, entre autres, le choix du futur Premier ministre et les membres du prochain gouvernement.

Mais deux questions essentielles sont actuellement posées au sein de l’échiquier politique et de l’opinion : IBK va-t-il (enfin) écarter les membres de sa famille de la gestion du pouvoir et du gouvernement ? Et ces nombreux opportunistes qui ont rallié le camp présidentiel ?

Pour beaucoup d’observateurs, s’il veut réussir son mandat, IBK n’a plus d’autres choix. Il doit maintenant faire fi de certaines considérations et opérer un véritable changement dans la conduite des affaires.

 

Utilisation des pétards :

Le ministre de la sécurité interdit l’utilisation, mais…

Dans un communiqué de presse, le ministre de sécurité et de la protection civile, a informé l’opinion que l’utilisation des pétards et autres feux d’artifice est « formellement interdite sur toute l’étendue du territoire national. Les forces de sécurité veilleront à l’application stricte de la présente mesure… », précise le ministre.

Cependant, cette décision du ministre de la sécurité suscite quelques interrogations, à savoir : pourquoi, le ministre n’a-t-il pas carrément interdit la vente des pétards et des feux d’artifices ? L’interdiction sur l’utilisation des pétards est-elle momentanée ? Ou encore sera-t-elle en vigueur jusqu’à nouvel ordre ?

 

 

Hôpitaux publics :

L’arnaque des infirmiers

Dans les deux plus grands hôpitaux publics de la capitale (Gabriel Touré et Point G.), certaines pratiques malsaines ternissent actuellement l’image des agents de santé. Il s’agit notamment, de cette arnaque qui consiste à exiger la somme de 1000 FCFA (mille francs CFA) aux malades, lors des perfusions.

En effet, des infirmiers et infirmières, exigent cette somme à tous les patients. Malheur au malade qui n’est pas en mesure de payer…

Aujourd’hui, les structures sanitaires publiques sont devenues de hauts lieux d’arnaque et de corruption. S’y ajoutent le mauvais accueil, le laxisme et l’inconscience professionnelle de certains agents sanitaires qui maltraitent les patients et portent une atteinte grave à l’image de l’ensemble du corps médical. Le ministre de la santé (un professionnel) doit rapidement mettre fin à ces pratiques qui font de nos hôpitaux publics des lieux pourris.

 

prise d’otage a Radisson :

Américains, Français, Belges enquêtent

Des chargés des questions sécuritaires ainsi que des enquêteurs de différentes nationalités ont convergé vers Bamako, après la prise d’otages de l’hôtel Radison. Ils sont Américains, Français et Belges à venir prêter main forte aux enquêteurs maliens chargés de cette affaire. Mais pour l’instant, rien ne filtre des enquêtes qui sont entourées par le plus grand secret.

PARTAGER

70 COMMENTAIRES

  1. le président nomme les gens par compétence. vous cherchez à le nuire en faisant croire autre chose. Pourquoi tant d’acharnement cher journaliste

  2. c’est une décision sage de la part du ministre car les pétards causent beaucoup de soucis en ces temps de psychose. Son interdiction est salutaire. elle doit être appliquée à la lettre et personne prise avec les pétards doit répondre devant la justice

  3. C’est un travail de fond qui est en train d’être pour le bien -être des maliens
    cela est à saluer et que les nombreux voyages ont porté des fruits qui sont d’ailleurs juteux

  4. Monsieur le journaliste,vous devez être à même de savoir qu’un voyage présidentiel hors du pays ne signifie pas vacance de pouvoir.Il y a toujours les ministres et les présidents d’institution pour gérer les affaires courantes.
    Ne cherchez pas à désinformer le peuples car à travers ses voyages,IBK travaille pour le bien de maliens que nous sommes.

  5. ” IBK va-t-il (enfin) écarter les membres de sa famille de la gestion du pouvoir et du gouvernement?” Mr le journaliste vous soulevez une interrogation sur la gestion du pouvoir du président en lui demandant d’écarter les membres de sa famille sans toutefois donner les preuves de celle-ci. Pourquoi chercher des poux sur une tête rasée? C’est dommage!

  6. C’est la relance économique qui est importante pour notre pays car on avait besoin surtout
    Hérité d’une caisse presque vide
    IBK a vraiment réussi son pari
    Merci président

  7. Cher journaliste,je vous apprend que les voyages du président dont vous parlez ne sont pas des voyages touristiques ou de loisirs.Ces voyages se font dans un cadre de travail et de coopération.
    Le rôle d’un président c’est d’attirer de potentielles investisseurs vers son pays.Et pour ce que je sais,il ne peut pas le faire étant dans son palais.
    Arrêtez donc de créer la polémique…

  8. C’est la relance économique qui est importante pour notre pays car on avait besoin surtout
    Hérité d’une caisse presque vide
    IBK a vraiment réussi son pari
    Merci président

  9. Comme d’autres veulent nous dire le contraire, notre pays a sa part dans le budget que l’inde a octroyé à l’Afrique
    IBK, grâce à sa compétence a obtenu d’autres financements pour des secteurs clés

  10. Nous sommes satisfaits des visites effectuées par IBK et toutes actions entreprises pour un développement total de notre pays le MALIBA

  11. Mon cher journaliste, je ne comprends pas pourquoi vous voyez le voyage du président en mal. En effet, les voyages du président ne sont pas des voyages de croisière ou de tourisme, mais plutôt de travail. Alors, arrêtez un peu vos diffamations. On aimerais avancer dans ce pays.

  12. Les détracteurs dupe la conscience des honnêtes citoyens en leurs faisant croire que le gouvernement leurs à tourner le dos. Ils poussent les citoyens à mettre en cause la crédibilité du régime en place.

  13. Mais pourquoi toutes les actions gouvernementales sont vue en mal par certains personnes ? Le plus bizarre est qu’il ne dispose même pas d’arguments raisonnables et convaincants.

  14. Le ministre Salif Traore met tout en place pour instaurer la sécurité sur toute l’étendue du territoire national. La population doit respecter cette décision gouvernementale, cela sera profitable pour tout le monde.

  15. Monsieur le journaliste concernant les voyages d’affaires du président cela est tout a fait normal. Je pense qu’on ne doit pas créer des polémiques autour des affaires ou il n’existe pas. Je ne vois pas de raison de se plaindre dans cet affaire sauf si tu en veux au régime en place.

  16. Ce journaliste est un véritable cochon, le nom approprié à cet article est « Du coq à l’âme ». Il ne raconte rien de d’informatif, d’objectif et de constructif. La publication de ce genre d’article qui fait perdre au site sa crédibilité Puuuuuuufffffffff

  17. Tu as raison, telle est le rôle du gouvernement. IBK ne voyage pas pour le simple plaisir se sont des voyages qui sont dans le cadre de l’intérêt générale. Le chef d’État a laissé des autorités compétents derrière lui voilà pourquoi, il peut voyager tranquillement.

  18. Certes, IBK est le chef d’État, le gouvernement existe pour cela, le ministre de tutelle Salif Traore gérè d’une manière exemplaire la situation. Le président n’a pas besoin d’arrêter ses voyages d’affaire pour venir régler la situation.

  19. C’est dans l’intérêt général que le ministre interdit les pétards. Sous le charme des terroriste les autorités maliennes Å“uvrent dans le but de buter le terrorisme hors de nos frontières. Les population doivent faire preuve de bonne foi et de patriotisme.

  20. Les autorités compétente doivent trouver très vite des solutions, pour le fonctionnement des hôpitaux publics malien. Le laxisme bat son plein dans les hôpitaux, un fait qui met en mal le fonctionnement des hôpitaux.

  21. L’interdiction des pétards est tout fait normal, vue la situation sécuritaire du pays. La population malienne doit se plier aux exigences du ministre de la sécurité. Ces directifs sont mise en place pour établit l’ordre et la sécurité du pays pendant le mois de Décembre.

  22. Je ne comprends vraiment pas les journalistes maliens, pourquoi s’acharnent autant sur le président de la république et son gouvernement, ils ne vous ont absolument rien fait !!!

  23. Les journalistes maliens ne lasseront jamais de vouloir créer une sorte de tension entre le gouvernement et la population tous les jours !!! Ce qui m’étonne le plus, est qu’ils font cela sans raison valable !!!

  24. Nous n’avons que faire de vos diffamations dans ce pays, vous nous la cassez les oreilles chaque jour que DIEU fait !!! Nous en avons marre d’écouter vos conneries tous les jours !!!

  25. Effectivement le pouvoir d’IBK n’a pas été un partage de gâteaux. Arrivée au pouvoir en 2013, Ibrahim Boubacar Keïta a bien fait de tout fermer autour de lui-même. Raison pour laquelle certaines personnes n’ayant pas eu à occuper des postes disent qu’il a transformé l’Administration en une sorte de clan, d’où leur appellation «Ma famille d’Abord». 😀 😀 😀 😀

  26. Chez Ibrahim Boubacar Keïta, il n’y a pas question d’opposition ou de majorité. Il faut être un homme intègre, et avoir certaines compétences pour bénéficier de place dans le gouvernement d’IBK ou dans d’autres structures de la république. 👿 👿 💡 💡 💡

  27. La seule qui a fatigué et qui continue de fatiguer Ibrahim Boubacar Keïta dans sa gestion du pouvoir est le fait qu’il est disponible pour tous les maliens. Il est prêt à faire appel à tous ceux qui sont capables de gérer. Mais il lui arrive souvent de faire des mauvais choix. Car l’homme change en fonction du temps. S’agissant des voyages du présidents de la république, ils sont tous dans l’intérêt de la nation. 😛 😛 😀 😀 😀

  28. Ces journalistes sont un vrai tas de merdes dans ce pays, des journalistes qui ne sont même pas capable de nous donner de bonnes informations en temps réel, ils ne savent que dire du mal du régime et de son entourage !!!

  29. Vous n’êtes qu’un journaliste malhonnête. Pourquoi ne pas signé cet article si vous êtes sûr de vous-même. C’est une honte pour votre maison de publication. Des articles de ce genre ne doivent pas être publiés sur maliweb. Ils n’ont rien d’instructif. Le peuple ne peut pas lire un tel article. 💡 💡 💡 😆 😆 😆

  30. Ces journalistes de con ne vont jamais nous laisser tranquille dans ce pays, ils sont toujours là à envenimer les situations et à dire du n’importe quoi !!!

  31. Ces journalistes de merde nous portent la poisse à chaque fois, nous ne pouvons jamais être tranquille dans ce pays !!! Tous les maliens cherchent une porte de sortie, pourquoi voulez-vous faire perdre espoir aux gens ?

  32. Le président de la république, depuis qu’il a pris le contrôle des affaires, fait toujours appel aux hommes qui peuvent faire son affaire. Il n’a que ses proches à ses côtés. Je me souviens qu’il avait voulu faire intégré un militant du Parena dans le gouvernement mais ce parti a refusé. 👿 👿 💡 💡 💡

  33. Nous n’avons absolument pas besoin de vos conneries en ce moment précis, la population n’a pas besoin d’être plus agitée que cela !!! Donc s’il vous plait, gardez vos remarques pour vous même !!!

  34. Il est temps que nous prenons conscience de la gravité de la situation et que nous arrêtons de faire de la diffamation cher journaliste, il est temps que nous nous donnons la main, que nous allons dans le même sens que ça soit les journalistes, l’opposition et le régime en place, et que vous arrêtez de nous emmerder !!! Karima n’a rien à avoir avec ça !!!

  35. Laissez-nous tranquille avec les bêtises qui vous servent d’article, trouvez-vous une autre occupation et laissez le journalisme, ce n’est pas votre métier mon cher !!!

  36. Le vieux ne fuit pas le pays. Par contre il essaye de sauver le pays. Il est conscient que là où nous sommes, le Mali à lui seul ne peut pas s’en sortir de la calamité qu’il connait aujourd’hui. On doit, au lieu de le critiquer, lui féliciter pour tout ce qu’il fait pour nous. 😯 😯 💡 💡 💡

  37. Monsieur le journaliste, vous croyez impressionner les gens peut-être avec ces informations venues du grand marché, là où on dit et n’importe quoi à la fois !!! Vous rêvez en plein midi !!!

  38. C’est pour la cause du Mali que le chef de l’Etat entreprend tous ces voyages. Voyager est différent du fait de fuir quoi que ce soit ou qui que ce soit. Informez-nous de l’actualité du pays si vous savez que vous ne pouvez pas fournir de vraies informations sur ces voyages. Je ne vois aucun problème aux voyages du président de la république. 😛 😛 😥 😥 😥

  39. Bon voyage au président de la république. Je me demande si c’est pour une cause personnelle que le président de la république s’est rendu à Paris et Johannesburg. La manière dont le journaliste voit dans ce voyage le fait de fuir, je suis sans doute convaincu qu’il est payé par un opposant. 😛 😛 😀 😀 😀

  40. Le chien aboie mais la caravane passe. Vous oubliez qu’IBK a été élu avec un plébiscite 77,6% de voies, quoi que vous fassiez, vous ne pourrez rien faire contre lui. Mieux vaut que vous vous fermez.

  41. Si vos diffamations et méchancetés pouvaient quelque chose contre IBK il n’allait jamais être en vie jusqu’à être président du Mali, donc agacez-vous chers détracteurs, personne ne peut contre la volonté divine. IBK que Dieu vous protège de vos ennemis !!!!

  42. Le président de la république voyage au nom de l’Etat et nom à son propre nom. Il n’est pas la seule personne à s’occuper d toutes les affaires de l’Etat. Il y a certaines personnes chargées de certaines missions. Que le président soit là ou pas l’Etat fonctionne. Arrêtez de nous fatiguer avec vos bêtises. 💡 💡 😆 😆 😆

  43. La tâche de la presse c’est d’informer l’opinion nationale, mais vous les journalistes n’ont d’autres projets à faire que s’attaquer au régime seulement pour qu’on vous donne quelque chose pour que vous vous fermez. Mais désolé pour toi monsieur clochard.

  44. Ce monsieur ne sait même pas ce qu’il avance. Même tout récemment la France a été frappée et Hollande s’est déplacé pour aller discuter avec POUTINE pour qu’ils trouvent ensemble des solutions aux terroristes. Il ne faut pas montrer à tout le monde que tu as une mémoire courte.

  45. C’est irrémédiablement dommage pour ce pays qui n’a pas de journaliste digne du nom. Tous ce que le président de la république fait il le fait dans l’intérêt de la nation. Ce voyage ne veut pas dire qu’il fuit le pays. Mais au contraire, il est à la quête de dons et autres pour sauver le pays. 😀 😀 😀 💡 💡 💡

  46. De Tianjin (en Chine) à Paris en passant par le Qatar, le Président Kéïta a effectué des voyages remarqués, tous plus budgétivores et tous plus surmédiatisés les uns que les autres. Aujourd’hui, l’on s’interroge sur l’impact de ces déplacements.
    Au retour de Tianjin, où le chef de l’Etat avait été l’invité d’honneur du forum économique mondial « World Economic Forum of the new champions 2014 », la direction de la Communication et des Relations publiques de la Présidence de la République, dirigée à l’époque par notre confrère Sambi Touré, avait annoncé l’obtention par l’illustre hôte malien « d’un don sans conditions » de 18 milliards de FCFA (27 millions et demi d’euros), ainsi que d’un prêt sans intérêt de 8 milliards de FCFA (un peu plus de 12 millions d’euros) par la Chine à notre pays. Se trouvait aussi dans la corbeille la signature de plusieurs conventions, portant notamment sur la construction du 4ème pont de Bamako, de la ligne de chemin de fer Bamako-Conakry, du pont sur le Niger à Ségou, de la centrale solaire de Kati, de cinq ports secs à Sikasso, Kayes, Nara, Narena et Gao. Au total, il avait été annoncé un investissement de près de 1.500 milliards de francs CFA par les Chinois au Mali.
    Près d’une année après cette visite, rien de concret n’est à constater. Tout juste peut-on relever un don d’équipements roulants par le gouvernement chinois destiné à nos forces de sécurité.
    Peu après la Chine, ce fut le voyage au Qatar où le président IBK s’était fait accompagner d’une délégation forte de près d’une centaine de personnes (ministres, opérateurs économiques, etc.). Encore une fois, aucune retombée concrète ne peut être relevée. Aucun investissement significatif n’est venu de la partie qatarie. Ni dans le domaine minier ou pétrolier, ni dans l’agro-industrie, encore moins dans les grands travaux comme la construction de routes, de ponts ou de barrages.
    La semaine dernière, le président de la République était à Paris pour une visite d’Etat. Privilège dont bénéficie pour la première fois un chef d’Etat malien. Pourtant dès l’arrivée dans la capitale française, un premier accroc est apparu dans la solennité du protocole. Le Président de la République du Mali a été bien accueilli à sa descente d’avion par un président, mais un président de région. Le reste du programme s’est déroulé comme indiqué : un dépôt de gerbes à l’Arc de triomphe, une remontée de l’avenue des Champs Elysées décorée pour la circonstance du drapeau du Mali, mais sans le président français François Hollande à son côté, un diner d’Etat, un entretien au palais de l’Elysée, une visite à la Sorbonne, une rencontre avec la communauté des Maliens résidant en France, etc.
    L’un des temps forts du séjour était la conférence internationale pour la relance économique et le développement du Mali au centre de conférences de l’OCDE. A cette occasion, les intentions de contribution exprimées par certains partenaires réuniraient environ 3,4 milliards d’Euros, soit plus de 2 000 milliards de nos francs. Précisons que ce ne sont que des intentions. Seule la France s’est montrée plus concrète, en annonçant 360 millions d’Euros en dons et en prêts. Elle a précisé que 80 millions seront exclusivement destinés au développement des régions du Nord du Mali. C’est donc Paris qui décide où et comment son fonds sera utilisé. Inévitable corollaire de ce choix, il faut s’attendre à ce que ce soit des entreprises françaises ou les filiales de celles-ci au Mali qui vont exécuter les marchés. Quelle est la marge de décision qui restera aux autorités maliennes ?
    Au retour de Paris, comme cela avait été fait pour son voyage en Chine, le Président a eu droit à un accueil populaire à Bamako. D’après les organisateurs, les habitants étaient sortis pour dire merci au chef de l’Etat d’avoir mobilisé les fonds pour le pays. Explications dont nous ne commenterons tout simplement pas le ridicule.
    En vérité, les voyages en grande pompe du Président lui ont servi uniquement à répondre à ses adversaires politiques (les fameux « hassidis », ainsi qu’il les a qualifiés) et à se faire plaisir à lui-même.

  47. Ce journaliste veut seulement se faire de l’argent raison pour la quelle il se sert du nom d’IBK pour faire cet article nul. Pauvre crève de faim.

  48. Malien et fier de l’être, Mandé Massa je suis fier de vous. Tout homme qui a la baaraka de ses parents ne tombera jamais. Vos ennemis ont beau fait, ils ne peuvent pas vous nuire. Remercie vos parents chaque jour que Dieu fait surtout votre maman. Lieu de vous rappeler ce vieil adage de notre pays, l’être est le reflet de sa maman. C’est-à-dire le sort d’un être dépend de la nature de sa maman. Croyez-moi, votre maman a su être à la hauteur. Niyé denw féré sonkon kélén naa dimi bédo bafaka. Soundiata Chii IBK vous êtes différent de vos autres. Les jaloux finiront bien par vous acceptez, car Allah son nii mogo son tékelen yé. Malidenw djigui, la flamme de la paix et de la stabilité du Mali, les maliens vous seront à jamais reconnaissant IBK. Ko foyi tila, président lafia lenden.

  49. Monsieur le journaliste ne saviez vous pas que le Mali est un pays pauvre qui n’a pas de moyen pour se satisfaire à lui même? Les voyages d’IBK ne sont pour rien d’autre que d’aller parler au nom du Mali et pour le bien du Mali pour votre information.

  50. Bien avant aujourd’hui la vente des pétards sont interdites, renseignez-vous au préalable. Le Ministre de la Sécurité et de la protection civile a déjà prix ses décisions sur ce point. Tout individu qui sera surpris avec des pétards paiera très chère.

  51. Le Ministre de la Sécurité et de la protection civile a formellement interdit la vente des pétards cette année. Ce n’est caché à personne que les pétards sont exclus encore cette année.

  52. Voilà encore un article nullard, je pense que les déplacements du président à travers le monde sont pour la quête des soutiens à notre pays surtout un pays pauvre comme le notre.

  53. Monsieur le journaliste il ne faut pas nous casser les oreilles avec tes sottises, les voyages du président ne sont pour rien d’autre que pour le bien du pays. Satan que vous êtes!!!

  54. Mr. Le journaliste tu risques de te faire détester par les maliens, nous savons tous pourquoi le président voyages et ce qui est sûr ce n’est pas pour aller critiquer ou parler mal des maliens aux autres pays du monde comme toi tu tente de le faire.
    Maquaque

  55. Mr. Le journaliste, ne nous raconte pas des bêtises, nous sommes conscient de ce que fait le président et pourquoi il le fait, trouve toi autres chose à faire nous n’avons pas besoin des critiques.

  56. Sans ses voyages du président IBK ses difficultés du pays auront être plus grave que celle-ci.

  57. C’est évident qu’IBK a d’autre chose à faire que de rester au pays. Il n’a nullement l’intention de fuir ses responsabilités. Je rappelle que ce monsieur est stratège, il sait quel chemin emprunter pour parvenir à ses fins.

  58. Le monde entier sais quel situation traverse le Mali en ce moment, et il ne faut pas avoir froid aux yeux pour dire la vérité, sans l’intervention des force plus puissante et le soutien du monde entier il nous serait difficile de combattre le terrorisme. Et puisque notre président est un bon leader pour mettre en pratique son leadership, il lui faut trouver de l’aide partout dans le monde entier.
    Dieu bénis le Mali.
    😯

  59. Vous me décevez, pourquoi n’avez-vous pas donc signé cet article, vous préférez vous cacher derrière un anonymat pour balancer vos sottises. Pfffffffffffff

  60. Honte à vous, quelle honte vous avancez des propos mais en réalité vous n’êtes pas en mesure de les soutenir. Comment pouvez-vous publier un et l’article et ne pas le signé ?????

  61. Mr. Le journaliste, j’espère que tu dois avoir honte de toi-même pour ses tentative de détournement d’intention des maliens pour leurs nation le Mali

  62. Le président voyage pour des causes bien déterminer, ne vient pas nous dire des n’importe quoi. Et puis qu’on se dit la vérité, le Mali n’a pas le moyen pour affronter certaines situations, il faut bien que le président voyage à travers le monde entier s’il le faut pour trouver des solutions aux problèmes de ce pays…

  63. Détrompez, le président IBK est loin de fuir le pays. Quel qu’en soit les circonstances, il arrivera à mener le bateau Mali à bon port. Par contre ce que je vous conseil, c’est de fournir des informations fiables au peuple au lieu de passer votre temps à critiquer IBK.

  64. Cet article est trop démoniaque, à mon humble avis ce n’est pas le moment de balancer des critiques. C’est plutôt le moment de la sensibilisation, de l’union, de la sauvegarde du Maliba.

  65. IBK n’est pas le seul dans la gestion du pays, en son absence nous avons le premier ministre le président de l’assemblée et autres, il faut aussi reconnaitre que les voyages du président sont dans l’intérêt général du pays.

  66. A l’heure actuelle, les critiques ne nous mènent à rien de concret. Alors s’il vous plait prenez au moins le temps de proposer au lieu de critiquer tous les temps.

  67. Si IBK avait l’intention de fuir le pays, croyez-moi ce ne serait pas la façon. Il a bien d’autres choses à faire que de fuir le pays. Il est conscient de cette confiance que lui porte le peuple malien en son égard.

  68. Mais, si le président ne voyage pas pour trouver des solutions à la situation qui traverse le pays, comment es ce qu’il doit faire ?
    Racontez-nous des choses qui peuvent nous tenir la tête pas des problèmes sur l voyage du président.

  69. C’est quoi ses absurdités de la part de nos hommes de presse ?
    Comment peut-on mettre en cause ses voyages que fait le président pour le pays, pendant que le monde entier est conscient de la situation que traverse le pays ?
    Soyons sérieux…

  70. Il y’a lieu de se posé des questions sur la compréhension de ses journalistes maliens qui ne passe que leurs temps à poster des idées polémiques sur les sites d’information.
    Il faut que le président voyage pour avoir de l’aide extérieur.

Comments are closed.