Région de Kayes : Le virus de la pratique de l’esclavage par ascendance affecte le cercle Bafoulabé

2

La pratique de l’Esclavage par ascendance, puis que c’est de cela qu’il s’agit, fait parler de lui encore dans la région de Kayes. Cette fois-ci, ce n’est pas dans le cercle de Diéma, localité beaucoup connue pour cette pratique, mais c’est le cercle de Bafoulabé est qui est affecté par ce virus «condamné » par les défenseurs des droits de l’homme.

La pratique de l’esclavage par ascendance vient de faire ses victimes aussi dans la commune rurale de Tomora dans le cercle de Bafoulabé en 1ère région administrative du Mali. Selon une source contactée par nos soins à Bafoulabé, cette pratique a fait plusieurs blessés.

Le site web malisadio fait état de 12 blessés dont des cas graves et un vieux de 80 ans.

Selon ledit site web, tout est parti quand l’association Contre la Domination et l’Esclavage ACDE qui regroupe ces hommes appelés esclaves voulait tenir, le samedi dernier, son 3è assemblée générale ce samedi 02 octobre à Balandougou ,un village situé à 5 km du chef-lieu de la commune. Les sissoko, précise le dit site, qui sont des nobles et notables du village ont refusé la tenue de cette assemblée . «Un refus qui a provoqué une vive tension entre les deux classes sociales notamment ,celle regroupant ceux-là qui refusent le statut d’esclave appelée ACDE et la classe des nobles appelée Lambè », précise-t-on.

Kalaou, dans la région de Kayes : Plus de 50 millions de nos francs investis pour une réception d’adduction d’eau potable

Pour réceptionner l’adduction d’eau potable, les populations de la cité des rails s’investissent. Plus particulièrement, il s’agit des populations du village de Kalaou, dans la commune rurale de Ségala, région de Kayes. Courant dimanche 4 octobre, elles ont décidé de faire cette réception. En l’occurrence, l’œuvre a coûté plus de 50 millions de nos francs. Selon les informations, la réalisation a été possible grâce au financement de la cellule technique co-développement.Cette association des ressortissants de la commune de Ségala en France a contribué à hauteur de 70%, lit-on sur « Studio Tamani ».

L’incendie d’un dépôt de carburant dans la région de Gao fait plusieurs dégâts matériels

Dans la région de Gao, un dépôt de carburant a pris feu, dimanche 4 octobre, au quartier Aljanabanja.Partant des renseignements, l’incident s’est propagé à deux autres dépôts. De ce fait, de nombreux dégâts matériels ont été enregistrés. Selon les témoignages, tout serait parti d’un motocycliste qui aurait fui après avoir  provoqué l’incident.

Axe Dire-Tombouctou : Un véhicule de transport braqué par des hommes armés non identifiés

Sur le tronçon Diré-Tombouctou, un véhicule de transport a fait l’objet de braquage. Selon les informations, le braquage a eu lieu aux environs de 8 heures du matin. Des individus armés non identifiés à moto se seraient livrés à cet acte. Aux dires des voyageurs à bord du véhicule, tout le monde a été, sans violence, dépouillé de ses biens par les braqueurs.

Koutiala : La sortie de la 8ème promotion de l’IFM célébrée

Dans le cercle de Koutiala, la cérémonie de sortie de la 8ème promotion de l’institut de formation des maitres (I.F.M.) s’est tenue le week-end dernier. En l’occurrence, le nom que porte la présente promotion est celui du chanteur Abdoulaye Diabaté. Cette promotion est composée de 146 finalistes de niveau Bac et D.E.F dont 41 filles. Pour cette année, le thème retenu est : « Comment lutter contre la violence dans l’espace scolaire ».Sur la question, des éclaircissements ont été, pour l’occasion, donnés par les différents participants.

Ségou : Plus de 546 interpellations et 699 engins saisis par la police

Dans la région de Ségou, la célébration des 60 ans de police a eu lieu dimanche, 4 octobre 2020. Pour cette occasion, les responsables du corps ont émis des informations portant sur le nombre d’interpellation et d’engins saisis par les agents lors des patrouilles. À lire le communiqué, plus de 546 interpellations ont été faites par les éléments de police. En outre, 699 engins ont été également saisis. Pour la circonstance, la thématique retenue était : « Pour une police de proximité, une commune, un commissariat de sécurité publique ».Par cette 5ème édition de la fête des 60 ans, il s’agissait aussi d’informer et de  sensibiliser les populations sur les missions, les statuts, ainsi que les attributions de la police.

Yorosso : 813 nouveaux inscrits dans les 30 centres de stratégie de scolarisation accélérée et passerelle

Dans la circonscription administrative de Yorosso, les cours ont repris hier, lundi 5 octobre, dans les 30 centres de stratégie de scolarisation accélérée et passerelle (SSAP).Depuis quatre (4) ans, ces centres dispensent des cours aux enfants qui ne sont pas allés à l’école. Par ce geste, il s’agit de donner la chance aux enfants bénéficiaires d’apprendre et de reprendre le chemin de l’école classique après une formation accélérée de 8 mois. Pour cette année, indique Studio Tamani, 813 enfants ont pu être inscrits et repartis entre les centres. Notons que la stratégie de scolarisation accélérée et passerelle est un projet mis en place par l’ONG GRADEMCOM en partenariat avec la fondation Strome.

Rassemblées par la Rédaction

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. C’est à cause des Inégalité sociales que, l’Administration Publique au Mali va mal.

    C’est à cause des Inégalités Sociales que le Mali va mal.

    Mais Personne n’a envie de le voir en face ni de le reconnaître.

    Alors on fait la politique de l’autruche…

    Non aux Discriminations.
    Non aux Communautarismes.
    Non à l’Ethnocentrisme.

    Non au ” Niamakalaya “.
    Non à la Continuation de l’esclavage par ascendance.
    Non à l’esclavage sous toutes ses formes.

    Non au racisme.
    Non à l’ostracisme.

    Vivement le Mali pour nous tous.

  2. Le Mali est veritablement un pays de racisme et de discrimiantion, des defauts qui vont en l’ encontre des droits de l’Homme. Il faut que l’on comprenne que tous naissent egaux et tous sont crees par Dieu si on est croyant!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here