Loi sur le genre à l’hémicycle : Quand la Foi divise les députés

0

Utile exercice démocratiqueDécidément, nos braves députés ont soufflé le chaud et le froid lors de l’adoption de la loi sur le genre la semaine dernière. Après la lecture du rapport de la Commission éducation, culture et communication, saisie du rapport pour avis, s’est engagé un débat houleux entre les députés.   En effet, dans ledit rapport, la commission a fait référence à plusieurs versets coraniques et des passages de la Bible. Sur ce, plusieurs députés de la majorité, à l’image de Mamadou Djiguiné, Amadou Cissé et Alkaidi Mahamadou, ont demandé à la commission de retirer les versets coraniques du document. Selon Alkaidi Mahamoud Touré, Dieu n’est pas démocrate, donc ils n’ont qu’à enlever son nom de leurs affaires. « A cause de Dieu, il faut enlever le nom de Dieu dans vos mensonges si l’on veut avancer», a dit Alkaidi pour qui, c’est une transgression des textes saints. Alkaidi ajoute qu’il faut laisser la religion et les religieux en dehors des affaires politiques. Toute chose que les membres de la commission se sont empressés de faire. Ils ont rassuré que les amendements proposés seront pris en compte dans le document final.

 

LUTTE CONTRE LE PALUDISME A KOUTIALA 

180 000 enfants concernés

Les autorités ont décidé de passer à la vitesse supérieure pour la lutte contre le paludisme. Car plus de 180 000 enfants âgés de 3 à 59 mois vont bénéficier de médicaments contre le paludisme. C’est le 4ème et dernier passage, cette année, de la campagne de prévention à Koutiala. Selon les organisateurs, la campagne va permettre de protéger les enfants du cercle de Koutiala contre le paludisme saisonnier, et va durer 8 jours.

 

ATTAQUES TERRORISTES A PARIS

Le Premier Ministre exprime sa solidarité à la France

Le Chef du gouvernement, Modibo Keïta a appelé son Homologue, Manuel Valls pour exprimer ses condoléances à la France après une série d’attaques terroristes qui ont fait au moins 120 morts à Paris vendredi soir.

Le Premier Ministre s’est déclarée profondément choquée par ces attaques à l’évidence terroristes en exprimant ses condoléances et la solidarité du Mali au président François Hollande et à l’ensemble du peuple français. «Nos pensées et nos prières vont au peuple français. En ces heures, mes pensées vont aux victimes de ces attaques, à leurs proches et à tous les habitants de Paris. Vous pouvez compter sur tout le soutient du peuple malien», a déclaré Modibo Keïta.

Selon lui, «il faut une coalition », car, explique-t-il à Manuel Valls : «Le terrorisme n’a pas de frontière. L’attachement presque historique et culturel de la France aux valeurs de liberté, de démocratie et de solidarité comme tous les autres peuples  aujourd’hui l’expose à des actes de violence. Ce n’est pas seulement parce qu’elle est attachée de façon circonstancielle à défendre la liberté dans certaines zones du Mali et de l’Afrique, mais en réalité, le terrorisme, aujourd’hui, n’a pas de frontière et par conséquent, il faut une espèce de coalition».

 

PRESIDENCE DE L’HEMICYCLE

Issaka a changé

Très décrié depuis le début de la législature à cause de sa non-maîtrise du règlement intérieur, l’honorable Issaka Sidibé qui a échappé de justesse à une destitution par son propre camp semble avoir changé. C’est un constat général à l’Assemblée nationale. En effet, le président de l’Assemblée nationale a dirigé les débats sans la moindre bourde ou manquement. Il s’était correctement bien comporté à la surprise générale. Qu’est-ce qui a bien pu se passer pour que cet homme, connu pour ses manquements et ses écarts de langage à l’endroit des députés, se corrige subitement. En tout cas, d’aucuns estiment qu’il a dû tirer des leçons de la tentative de destitution à laquelle il a échappé. Il a su jauger le malaise général qu’il faisait régner autour de lui. Il vaut mieux tard que jamais, en espérant que cela va continuer.

 

NIGER                                                                                                                                        Le nombre de réfugiés maliens atteint un nouveau record, selon le HCR 

Le Haut-commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a déclaré que le nombre de réfugiés maliens au Niger a atteint son plus haut niveau depuis que le conflit a éclaté en 2012. Malgré la signature d’un Accord de paix en juin dernier entre le gouvernement, les mouvements de la Plateforme et ceux de la CMA, des milliers de personnes ont fui le Mali vers le Niger voisin au cours des dernières semaines, a indiqué un porte-parole du HCR, Leo Dobbs, lors d’un point de presse à Genève.

 

ASSEMBLEE NATIONALE

Saint Isaac et la promotion de la femme

Tel un étudiant en fin de cycle, notre cher président de l’Assemblée nationale, Issaka Sidibé alias Saint Isaac, était aux anges la semaine dernière lors de l’adoption de la loi sur le genre. Après la lecture hésitante de Rokia Traoré, rapporteur de la commission éducation, culture et communication, Saint Isaac s’est levé, félicitant l’honorable Traoré et lui exprimant toute sa fierté et sa joie. Son attitude a laissé plus d’un stupéfait. Les gens se sont demandé si c’est la personne du rapporteur ou si c’est plutôt le rapport qui a vraiment retenu l’attention du président Sidibé. Une chose est sûre, c’est qu’il y avait sûrement une bonne raison pour que l’honorable Issaka Sidibé soit dans un tel état.

 

ACCORDS DE PARTENARIAT ECONOMIQUE 

La Cedeao perdrait 2087,255 francs CFA de droits de douane

Les pertes de droits de douane pour la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), à cause des Accords de partenariat économique (APE), seraient de 3,182 milliards d’euros (environ 2087,255 milliards FCFA), a déclaré le mercredi 11 novembre, à Dakar, M. Guy Marius Sagna, Secrétaire général de la «Coalition nationale Non aux APE». Selon le Secrétaire général de cette Coalition qui regroupe notamment des chefs d’entreprise, syndicalistes, altermondialistes et membres de la société civile, les pertes résultent d’une étude d’impact portée à la connaissance des Etats ouest-africains.

 

BOUSCULADE A MINA                                                                                                        Les agences de voyage défient le ministre des Affaires religieuses 

La Commission de crise des agences de voyage sur la bousculade meurtrière de Mina du 24 septembre 2015 a publié, jeudi 12 novembre 2015 au Centre islamique de Bamako, son rapport d’activités. Ledit rapport dresse le bilan suivant des victimes maliennes, allant du 24 septembre au 28 octobre 2015: 308 pèlerins décédés, 64 portés disparus et 3 blessés hospitalisés. Cette énième sortie de la commission met à nu le silence de  Thierno Omar Hass Diallo, ministre des Affaires religieuses et du Culte, qui semble avoir perdu sa langue pour éclairer la lanterne des Maliens sur le bilan exact de ce drame. Avec cette sortie des agences de voyage, on attend de voir la réponse dudit ministère.

 

JOURNEES PORTES OUVERTES

Quand le Président du CNJ ignore l’ordre de préséance des Institutions de la République

Les journées portes ouvertes sur les Institutions de la République ont eu lieu le samedi 14 novembre 2015, au Cicb, sous la Présidence du Chef de l’Etat,Ibrahim Boubacar Keïta. Contrairement au ministre du Travail et de la Fonction publique, chargé des Relations avec les institutions, Mme Diarra Raky Talla, qui a cité les huit Institutions de la République dans l’ordre de prérogative, le Président du Conseil national des jeunes (CNJ), Mohamed Salia Touré, est complètement passé à coté  surtout quant il se pose lui même la question de savoir : «Combien sommes-nous à pouvoir citer les Institutions de la République et dans l’ordre de préséance ? ». Le ridicule en est que Mohamed Salia Touré n’a pas respecter cet ordre quand il affirme : «Qu’en est-il alors de ce que nous pensons être du devoir du Président de la République, du Gouvernement, de l’Assemblée nationale, de la Cour suprême,  de la Haute cour de justice, de la Cour constitutionnelle, du Conseil économique, social et culturel et du Haut conseil des collectivités territoriales».

La Rédaction

PARTAGER