Zimbabwe : pour Grace Mugabe, les femmes qui portent des mini-jupes ne peuvent pas se plaindre en cas de viol

3
Grace Mugabe, les femmes qui portent des mini-jupes ne peuvent pas se plaindre en cas de viol
Grace Mugabe. © AFP

La Première dame zimbabwéenne, Grace Mugabe, n’a sans doute rien à envier à son président de mari pour ce qui est de la provocation politique. Dans un discours devant des militants, le 21 novembre, elle a affirmé que les femmes portant des mini-jupes étaient coupables en cas de viol.

« Si vous marchez dans la rue en portant des mini-jupes, en montrant vos cuisses et en invitant les hommes à fantasmer sur vous, alors vous ne pourrez pas vous plaindre quand vous serez violées », a lancé Grace Mugabe à des milliers de supporteurs, rassemblés à Mberengwa, dans le sud du Zimbabwe. « C’est malheureux, mais ce sera votre faute », a-t-elle ajouté, citée dans la presse zimbabwéenne.

Le chef de l’État dans l’embarras ? 

…….lire la suite sur jeuneafrique.com

VIAMathieu Olivier
SOURCEjeuneafrique.com
PARTAGER

3 COMMENTAIRES

Comments are closed.