Amazone de la semaine : Nema Sagara

2

Une femme étant un être humain de sexe ou de genre féminin, plusieurs personnes ont tendance à dire ou à penser que la femme est inférieure à l’homme. Certes qu’elle est incapable de raisonner, de gérer, encore moins de travailler comme un homme. L’objectif de la rubrique Amazone c’est aussi de démontrer que ces idéologies ne sont que des préjugés.

Eh oui ! Les femmes peuvent évoluer dans tous les domaines dans lesquels les hommes évoluent. Mme Nema Sagara est la preuve vivante de cette affirmation.

Colonel de l’Armée malienne, dès le premier jour de son recrutement, le sexe importait peu pour Sagara Nema. Sa vocation a toujours été de servir son pays, afin que la sécurité règne.

Fille de militaire, son rêve de porter l’uniforme a commencé à se dessiner après son admission au baccalauréat, au lycée Askia Mohamed de Bamako. Elle va poursuivre ses études à l’École nationale d’administration de Paris de 1990 à 1991, puis elle fréquente l’École militaire interarmes en 1994, avant d’aller chercher un DEA en gestion au CESAG de Dakar, en 1996.

De 1997 à 2012, elle sert dans plusieurs bases militaires notamment la base aérienne de Bamako100, la base aérienne de Bamako-Sénou 101 et le quartier général de l’état-major des armées maliennes. Elle a également servi à la Mission des Nations Unies au Libéria (2004-2005) et a été enseignante à l’École de maintien de la paix Alioune Blondin Beye (2007-2009) et au centre de formation de base de Koutiala (2012-2013).

En 2015, elle est nommée commandante adjointe de la base aérienne de Bamako 100 et devient commandante de cette base en 2016. Depuis 2017, elle est responsable du Secrétariat permanent de la lutte contre la prolifération des armes légères et de petit calibre.

Avec la crise du nord Mali, elle débarque directement au centre des opérations et prend le rôle de seconde dans la conduite des opérations sur le terrain. Le monde entier a eu la surprise de voir une femme en treillis, arme en bandoulière, dans cette zone plus qu’hostile.

Grâce à son courage, à son professionnalisme et fort de son amour pour la patrie, Nema est considérée comme l’une des femmes militaires les plus haut placées en Afrique, et l’une des rares officières maliennes à avoir été au combat.

La population de Gao dit toujours tout haut à qui veut l’entendre, que Nema a tout fait pour leur défense et pour leur sécurité.

Connue de tout le monde par son dévouement dans le travail, depuis son arrivée dans l’armée jusqu’à nos jours, Nema Sagara fait son travail avec la même rigueur, et la même efficacité.

Haoua  Ouane

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Connaissant cette femme, digne fille du pays, depuis plus de 35 ans je suis témoin de la véracité de vos écrits.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here