Capitaine Lassana Tamba Keïta : Un gendarme d’exception !

1

De la Brigade territoriale de Sélingué à celle Kati, en passant par celle de Bamako-coura, le capitaine Lassana Tamba Keïta est aujourd’hui le commandant de compagnie de la rive gauche de la région de gendarmerie de Bamako. C’est un gendarme  quinquagénaire qui a fait ses preuves tant sur le plan professionnel que social. 

Dans ce numéro, nous sommes allés à la découverte d’un autre élément brillant au sein des FAMa. Il s’agit de Lassana Tamba Keïta, actuel commandant de compagnie de la rive gauche de la région de gendarmerie de Bamako. Partout où il est passé, il a imprimé sa marque sur le plan professionnel. Mieux, il est toujours major lors formations suivies. Faisant la fierté de ses concitoyens en général et en particulier ses collègues, le Capitaine Lassana Tamba Keïta se dit préoccupé par la sécurité des personnes et d leurs biens partout au Mali, tout comme ses chefs hiérarchiques dont le Directeur général de l’unité bleue (Gendarmerie), colonel-major Boukari Kodio.

Selon lui, aujourd’hui, toutes ses unités sont à pied d’œuvre pour maintenir la quiétude. C’est pourquoi, a-t-il insisté, il faut forcément une synergie d’action entre la population et les forces de l’ordre. Ce, afin d’anéantir les individus malintentionnés au sein de nos sociétés. Reconnu comme un gendarme chevronné et un enquêteur hors-pair, le quinquagénaire est conscient des enjeux sécuritaire de l’heure. Galvanisant ses commandants et leurs éléments, de la brigade d’Ouenzzindougou à la Brigade de Recherche du camp 1 passant par Bamako-coura… pour leur travail abattu, le capitaine Keïta se dit être fier, tout en les incitant à plus d’assiduité.

En commun accord avec son commandant de région, le colonel Alpha Yaya Sangaré, son commandant de groupement territorial, Chef d’escadron Aïssa Maïga, et son commandant du Groupement d’intervention de la gendarmerie mobile (Gigm), Chef d’escadron Assitan Kanikomo, ses différentes brigades territoriales mènent depuis un moment des opérations coup de poing dans les nids criminogènes de Bamako et ses alentours. Déjà, à un premier état des lieux de ces opérations, le résultat est probant.

Après avoir servi dans plusieurs unités au sein de la gendarmerie, l’enfant de Kouroussalé, dans le Mandé profond (cercle de Kangaba)  est apte et bardé d’expériences. Présent dans tous les grands rendez-vous des FAMa, le capitaine Lassana Tamba est un gendarme de terrain.

Ses conseils vitaux pour la jeune génération, c’est de leur dire d’être animé d’un courage aigu, d’une persévérance à l’image de nos autorités, d’un engagement pour la sécurité publique afin que notre pays recouvre sa quiétude d’antan.

Au terme de ce petit voyage avec le capitaine Lassana Tamba Keïta, communément appelé «Compagen rive gauche», nous gardons l’image d’un homme disponible.

Ousmane DIAKITE

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Au Mali, les ténors du pouvoir actuel et des pouvoirs passés n’ont pas besoin d’homme de ce genre, ils préfèrent des hommes qui mentent, qui trichent et qui volent en donnant la part des hauts responsables, c’est comme çà qu’ils sont vites et très vites gradés avec des décorations çà et là. Un quinquagénaire capitaine, ce n’est pas bon dans l’armée, ses promotionnaires menteurs, voleurs et tricheurs sont sont déjà colonels majors au minimum, cela est sans équivoque, il y a d’ailleurs plus jeunes qui sont des généraux, nous sommes dans une République qui n’aime pas les plus honnêtes et les valeureux, c’est le règne des médiocres. Pauvre KEITA vous êtes mal parti, mais Allah vous couvrira jusqu’à la fin de votre chemin.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here