Ministère de la Santé et du Développement social : Mme Diéminatou SANGARE en terrain connu

0

Agée de 55 ans, Mme Diéminatou SANGARE, inspectrice de sécurité sociale ingénieure économiste, est la nouvelle ministre de la Santé et du Développement social dans le gouvernement dirigé par Dr. Choguel K. Maïga. Jusqu’à sa nomination, elle était la directrice générale de la Caisse malienne de sécurité sociale (CMSS).

La nouvelle ministre de la santé et du développement social est en terrain connu. Depuis 2014, elle est experte membre du comité sur la mutualisation des systèmes d’information des organismes de prévoyance sociale des pays membres de la conférence inter africaine de la prévoyance sociale- CIPRES. De 2009 à 2010, elle est une personne ressource auprès du groupe d’expert, en charge du système d’information de l’Assurance Maladie Obligatoire au Mali. De 1991 à 2011, elle a travaillé à l’institut national de prévoyance sociale (INPS).

Après l’obtention de son baccalauréat au Lycée technique de Bamako, série mathématique technique économie, elle s’envole en 1986 à Saint Petersburg (Russie) Actuelle Université d’État de Saint-Pétersbourg d’Ingénierie et d’Économie où elle décroche un master en 1991, Spécialité : organisation et traitement informatisé des informations économiques.

En 2001, Mme Diéminatou SANGARE fréquente le Centre Ivoirien de Formation des Cadres de Sécurité Sociale (CIFOCSS) Abidjan – Côte d’Ivoire, Premier Cycle des cadres supérieurs de sécurité sociale, Major de la 11ème promotion du Centre Ivoirien de Formation des Cadres de Sécurité Sociale.

En 2002, elle étudie à l’école nationale supérieure de sécurité sociale (ENSS) à Saint-Etienne en France, deuxième cycle des cadres supérieurs de sécurité sociale. La nouvelle ministre de la santé et du développement social a participé à plusieurs séminaires dont le Séminaire de formation sur la méthodologie d’élaboration de la cartographie CIPRES – Bamako en 2018. Mme Diéminatou SANGARE parle Français, Russe, Anglais et Allemand.

A.S   

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here