Ousmane Karim Coulibaly à la tête de l’INPS : Un homme du sérail pour booster les prestations sociales

0

Tel un signe annonciateur de la matérialisation du Mali nouveau, la nomination d’Ousmane Karim Coulibaly à la tête de l’Institut national de prévoyance sociale (Inps) au conseil des ministres du 20 octobre 2021 est unanimement saluée. 

En terrain connu et doté d’une expérience avérée et des compétences à en revendre, la nomination de l’Inspecteur principal de sécurité sociale, Ousmane Karim Coulibaly, en qualité  de Directeur général de l’Institut national de prévoyance sociale (Inps) est saluée par tous. Il  remplace ainsi  à ce poste stratégique Mme Sidibé Zamilatou Cissé, qui était aux commandes depuis 2019.

Avec une expérience de plus de 40 ans  à l’Inps en qualité d’Inspecteur principal de sécurité sociale, le nouveau Directeur général de l’Inps a gravi tous les échelons pour se hisser au sommet de l’Inps. Cette somme d’expérience et de compétence sera mise à profit par M. Coulibaly pour  restaurer l’image de marque des prestations sociales au Mali.

Déjà, dans les coulisses de l’Inps, cette nomination est jugée opportune. Car, précise-t-on, elle affirme non seulement  la récompense du mérite, mais aussi constitue une source de motivation pour ceux qui se font distinguer de par leur don de soi. Il se révèle également  que le nouveau patron de l’Institut possède de  l’expérience nécessaire pour tirer l’Inps vers le haut, au grand bonheur des salariés, des migrants et des travailleurs indépendants maliens.

De même que son parcours professionnel qui frise la perfection, son cursus académique est sans reproche.

Doté d’un riche parcours académique avec à la clé une Maîtrise en Droit privé(option judiciaire), obtenue à l’Université de Dakar au Sénégal, promotion 1980-1983, et un diplôme supérieur de sécurité sociale du Centre ivoirien de formation des cadres supérieurs de sécurité sociale (6e promotion), c’est en août 1984 qu’Ousmane Karim Coulibaly intègre l’Inps en tant qu’agent de poursuite au contentieux.

Une responsabilité  qu’il accomplira jusqu’en décembre 1988 avant d’être désigné chef du service du recouvrement des cotisations de janvier 1988 à décembre 1989.Il occupera ensuite successivement les postes de chef du service contentieux (janvier 2000-décembre 2001) ; directeur du recouvrement des cotisations et du contrôle des employeurs (janvier 2002-décembre 2009) ; directeur des prestations en espèces (janvier 2010-décembre 2015) ; directeur de l’immatriculation et de la gestion de la carrière des assurés (2016-2018).

Eu égard aux performances réalisés dans ces différentes fonctions, il sera nommé en décembre 2019 conseiller technique du directeur général. A ce niveau stratégique de responsabilité, il lui sera confié le suivi des activités des directions techniques. Un poste qu’il cumulera  avec ceux de chargé de mission auprès de la conférence Interafricaine de prévoyance sociale « Cipres » pour la bonne gouvernance des caisses de prévoyance sociale ; de membre du Comité d’experts de la Cedeao pour le compte du Mali pour l’application de la Convention générale de sécurité sociale de la Cedeao de juillet 2013 ; de correspondant de l’Inps auprès de l’association internationale de sécurité sociale « Aiss », dont le siège est à Genève, en Suisse.

Sexagénaire, Ousmane Karim Coulibaly compte mettre son expérience et son leadership à profit pour redonner à la sécurité sociale au Mali ses lettres de noblesse. Quoi de plus normal, lorsque ses qualités professionnelles irréprochables s’allient avec des valeurs cardinales, telles que la discrétion, la magnanimité, la générosité.

Oumar KONATE

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here