Qui est Mme Fatoumata Sékou Dicko, Ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé des Reformes politique et Institutionnelles

0

Magistrat  de profession, amazone des temps modernes,  femme de principe et mère de quatre garçons, c’est donc elle, Mme Sylla Fatoumata Sékou DICKO qui vient d’être nommé Ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé des Reformes politique et Institutionnelles. 

Mme Sylla Famouta Sekou Dicko est Diplômé d’Etudes Approfondies (DEA) en Droit Privé obtenu à l’Institut Des Sciences Politiques, des Relations Internationales et de la Communication (ISPRIC), Co-Major;          Diplôme d’Etudes Supérieures Spécialisées (D.E.S.S.) en Droit du Cyberespace Africain : Université Gaston BERGER de Saint-Louis (Sénégal) ; Institut National de Formation Judiciaire du Mali (I.N.F.J.) Diplôme de Magistrat. Mention Bien ; Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature de Dakar (ENAM) du  (Sénégal) ; Diplôme du Centre de Formation Judiciaire, Promotion : Alioune  Badara MBENGUE ; Ecole Nationale d’Administration du Mali (E.N.A.). Section : Sciences Juridiques. Diplôme obtenu : Maîtrise en Droit  Mention : Assez Bien.

Mme Sylla Fatoumata Sékou DICKO est en terrain connu. En effet, cette grande dame a exercé les quatre fonctions judiciaires : Parquet – Juge d’instruction,  1er Juge  et Procureur au siège dans les différentes juridictions de base de Bamako.

En 2011, elle quitta les fonctions judiciaires  et devint successivement: conseillère technique en charge des questions juridiques au ministère des Postes et des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication.  Ensuite elle est désignée pour un mandat de 4 ans à la Commission d’études 5 de l’Union Internationale des télécommunications (UIT) mais aussi, Présidente de la Commission d’élaboration des textes du cadre des TIC du Mali. Elle fut Chef de cabinet du ministre de la Justice et des Droits de l’Homme de 2014 à 2015 ; chef de cabinet du ministre des Domaines de l’Etat et des Affaires Foncières 2015 à avril 2017; chef de cabinet du ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat et des Affaires Foncières de 2017 à février 2018. Octobre 2019, elle devienne la Directrice Nationale Adjointe de l’Administration de la Justice. Elle a aussi participé à l’élaboration de plusieurs Projets de Textes tel que : Loi d’Orientation de la Société de l’Information ; Loi sur les Transactions, Echanges et Services Electroniques ; Loi Portant Régulation des Activités de Cryptologie ; Loi portant répression de la Cybercriminalité ; Loi Sur la Protection des Données à Caractère Personnel. C’est ses différentes expériences dans l’administration malienne qui ont valu au Pm Choguel Maiga de lui confier ce poste ministérielle

En dehors de ses activités judicaires et dans le gouvernent, Mme Sylla  mène une vie de militante de droit humains. Elle rejoint l’Association Malienne de Droits de l’Homme (AMDH) depuis 2004 où elle a été successivement, conseillère en charge des questions juridiques et secrétaire général adjointe dans le Bureau national; membre de deux commissions d’investiture lors des congrès de l’AMDH. Mme Sylla Fatoumata Sékou DICKO est membre de l’Association des Juristes Maliennes (AJM) où elle a été chargée de Programme dans le Bureau National. Vu son efficacité, elle sera sollicité au nom de l’AMDH pour être rapporteur membre du Jury d’Honneur de la 17ème Edition de l’Espace d’Interpellation démocratique (EID) et rapporteur général et spécial de la Commission d’élaboration du Code des Personnes et de la Famille. Elle a été décorée en janvier 2015 Chevalier de l’Ordre National du Mali.

En mai 2018,  elle  devienne la première Présidente de la Coalition pour l’Observation Citoyenne des Elections au Mali (COCEM).  Avec autant d’expériences en droit de l’homme, elle sera consultante à l’ONUDC pour l’évaluation des risques de corruption dans l’Administration pénitentiaire du Mali ; au PNUD pour l’évaluation des chaines civile et pénale des juridictions (Mopti, Djenné, Ségou et Bla) et aussi à la MINUSMA comme Consultante Nationale chargée des Réformes institutionnelles du Mali.

Mme Sylla Fatoumata Sekou Dicko est aussi Expert à la Commission Vérité -Justice et Réconciliation (CVJR) pour effectuer les consultations avec les victimes de la crise au Mali sur la réparation : Victimes de Bamako – Mopti – Tombouctou – Taoudéni – Ménaka. Consultations effectuées dans les régions concernées ; au Programme Conjoint des Nations Unies d’Appui à la Promotion des Droits de l’Homme au Mali (PDH) pour l’Etude sur « l’Evaluation de la capacité des acteurs en lien avec la chaine pénale. » Expert Formateur des acteurs judiciaires, juristes et para juristes sur « les Techniques d’enquête et modes de saisine des juridictions nationales et internationales » pour le compte du Projet ACDI-AJAM (Agence Canadienne de Développement Institutionnel et l’Association des Jeunes Avocats du Mali (ACDI-AJAM) ; Expert National recruté par le Projet ACDI-AJAM pour l’élaboration du « Guide sur les Techniques d’enquête et les modes de saisine de juridictions nationales et internationales » ;Expert National du Colloque sur la Justice Transitionnelle. Thème traité : « Quels mécanismes non juridictionnels pour la mise en œuvre du droit à la justice ? »

Avec autant de parcours professionnel et d’expérience, Mme Sylla Fatoumata Sékou Dicko,  Ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé des Reformes politique et Institutionnelles  compte avec dévouement et honneur servir sa nation qu’elle a tant aimé .Nous ne pouvons que lui souhaiter plein succès.

Bokoum Abdoul Momini

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here