Depuis le 15 janvier 2016 le Mali est dirigé par un gouvernement illégal : Comment la loi a été violée à Koulouba

76
Le Président IBK avec le nouveau premier ministre, hier à l’aéroport
Le Président IBK avec le premier ministre Modibo Keita

Le gouvernement Modibo Kéïta III exerce dans la plus grande illégalité, de l’avis des hommes de droit. Et pour cause : le président de la République et le Premier ministre ont violé la loi du 18 décembre 2015 instituant des mesures pour promouvoir le genre dans l’accès aux fonctions nominatives et électives.

 Démonstration !

 Dans la formation du gouvernement, le président de la République et le Premier ministre ont violé la loi. Tu patere legem quam ipse fecisti disaient les romains.

Le Président de la République, grand latiniste devant Dieu et son Premier ministre, mal conseillés, agissant dans la précipitation ou sous l’emprise de la colère ont oublié le principe du «Tu patere legem quam ipse fecisti » lors de la formation de leur dernier gouvernement en violant délibérément la loi N°20 15-052 du 18 décembre 2015 Instituant des mesures pour promouvoir le genre dans l’accès aux fonctions nominatives et électives.

L’article 1er de la loi du 18 décembre 2015 dispose que : « À l’occasion des nominations dans les Institutions de la République ou dans les différentes catégories de services publics au Mali, par décret, arrêté ou décision, la proportion de personnes de l’un ou de l’autre sexe ne doit pas être inférieur à 30%.»

L’article 25 de la Constitution fait du gouvernement une des institutions de la République.

Dans la formation du gouvernement, le président de la République et le Premier ministre se devaient de respecter la loi. Ce qui passait par le respect du principe du «Tu patere legem quam ipse fecisti » qui signifie, là, c’est pour ceux qui ne le savent pas, « Souffre la loi que tu as faite toi-même» ou « subis les conséquences de ta propre loi ».

Le décret N°2016- 0022/P-RM du 15 janvier 2016 portant nomination des membres du gouvernement méconnait ce principe et viole la loi avec la nomination de six (6) femmes dans une équipe de trente-deux (32) ministres.

La simple règle de trois (32/100×30) donne pour un gouvernement de 32 membres, un minimum de neuf (9) femmes.

 

La loi du 18 décembre 2015 est donc violée

Ceux qui savent tout mais ignorent beaucoup diront que la loi du 18 décembre 2015 n’est pas
encore applicable parce qu’en son article 4, elle prévoit que ses modalités d’application seront
définies par décret pris en Conseil des ministres ou qu’elle n’était pas encore publié le 15 janvier. Ils savent certainement que la publication de la loi n’a de conséquence sur son application que s’agissant de ceux qui n’en sont point les auteurs. Et il est évident que son respect pour la formation d’un gouvernement n’est nullement tributaire d’un décret d’application. Mais, on est au Mali et certains disent que notre pays connait une expansion de l’ignorance. Bref.

La violation de la loi par un dépositaire de l’autorité est constitutive d’une infraction
pénale.

Dans le chapitre 7 du Code pénal consacré à la coalition des fonctionnaires contre la Constitution et les lois, l’article 78 dispose que: « Tous dépositaires de quelque partie de l’autorité, par délégation ou correspondance entre eux, qui auront concerté des mesures contraires à la Constitution et aux lois, seront punis de la peine de cinq à vingt ans de réclusion. De plus, l’interdiction des droits civiques et de tout emploi public pourra être prononcée pendant dix (10) ans au plus. »

L’annulation de tout décret peut être demandée à la Cour suprême par ceux (celles) qui
y ont intérêt.

Alors, mesdames, à vous de jouer!

Oumar T Diarra

Juriste

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

76 COMMENTAIRES

  1. A mon avis, il faut arrêter de faire des polémiques à la con autour de ce nouveau gouvernement dont nous avions tous attendu avec patience. Je pense qu’il faut encourager le président pour l’avènement de dames dans la nouvelle qui équipe gouvernementale même si un soit disant juriste qualifie celle-ci d’illégale en faisant des démonstrations stupides. Jamais aucun gouvernement au Mali n’avait atteint six femmes. Cela a été possible sous l’ère IBK. C’est encourager…

  2. Je me demande bien si ce soit disant juriste connait bien le caractère illégal d’une entité comme un gouvernement.
    On ne peut pas se lever comme ça et déclarer une gouvernement illégal parce que neuf femmes ne seraient pas nommées ministres.
    Qu’il aille revoir ses cours…

  3. Voici un autre qui veut créer des troubles dans ce pays. Notre gouvernement ne peut pas violer une règle que lui même a voulu qu’il voit le jour. Le gouvernement Modibo III a vu le jour dans des conditions que nous tous savons. Aussi il y a des pays où des lois votées qui voient plusieurs années avant d’être mis en application mais chez nous juste un mois après les choses bougent avec 2/3 du nombre promis.
    Allez-y chercher d’autres chats à fouetter. Parce que vous ne savez pas ce qu’est l’illégalité par ce que vous même n’ayant pas d’accréditation de journaliste vous écrivez dans l’illégalité. Houbien? :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  4. Mon juriste le thème inégalité est approprié ici. Sinon illégalité est trop fort. Pitié pour ceux que tu devras défendre un jour car ils finiront tous derrière les verrous.

  5. Après la formation du nouveau gouvernement, chacun y va de son commentaire. Il y a certains qualifient cette nouvelle équipe d’incohérente et d’autres d’illégale. De ces deux groupes de personnes, ils accordent à dire que le quota de 30% prévu par la loi de la promotion de la gente féminine dans les instances nominatives et sélectives n’a pas été respecté. Je pense que notre pays n’est pas le premier pays à avoir adopté et ne pas l’appliquer. Déjà, pour neuf postes prévus, si six ont été occupés, je pense que la moyenne est bonne. Que ce pseudo de juriste nous propose mieux.

  6. Je pense que certains nos juristes feraient mieux de revoir leur formation.
    Heureusement que dans ce pays tous les juristes ne sont pas comme celui là sinon je pourrais dire que notre pays est mal barré en matière de droit…

  7. Monsieur le journaliste, si vous avez rien à dire, mieux vaut fermer vos petites bouches car, vous êtes en train d’embrouillés les fans de Mali web et de Mali jet. Quel pauvre journaliste, vous faites la honte de la presse Malienne.

  8. Depuis le 15 janvier 2016 le Mali est dirigé par un gouvernement illégal 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯
    Il faut vraiment que la haute autorité de la communication puisse rentrer en fonction pour nous éviter de tels torchons qu’aurait écrit un soit disant juriste. Du vote d’une loi à la mise en application; c’est tout un processus.
    Ce n’est pas pour autant que notre gouvernement sera taxé d’illégal. Combien de pays ont ce genre de lois qui ne sont pas appliquées. Chez nous au moins l’effort est fait pour ne pas que ces femmes restent totalement en marge.

  9. Arrêtez de dire des choses inutiles car vos articles n’ont aucune importance en ce moment pareille, monsieur le journaliste, la presse joue un très grand rôle dans notre société, ce sont eux qui sont à la base de toutes les informations concernant le Mali.

  10. Cher juriste de renom,sachez que le fait que la parité ne soit pas respectée ne rend pas du tout ce gouvernement illégal.
    La Mali n’est d’ailleurs pas le seul pays où cette loi n’est pas totalement mise en exécution.
    Donc, laissez nous tranquilles.

  11. Les sites d’informations tel que Mali web, Mali jet, Facebook, ne sont pas faites pour dires des bêtises, l’information que vous dites doit être concrète, et comportant des preuves.

  12. On parle d’illégalité si une chose qui ne devrait exister sans l’autre. Je pense que mon cher juriste s’est trompé de mot sinon tous les gouvernements sont illégaux dans ce monde.

  13. Le président est un homme véridique, mais malgré tout cela, certains cherchent à rendre la situation beaucoup plus compliqué.

  14. Certes le président tient à la promotion de la gente féminine, mais à situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle. Cela voudrait dire que, compte tenu de l’application de l’accord de paix, il faut attendre pour que ce pourcentage soit respecté. Pour l’heure, elles doivent se contenter de ces six postes.

  15. Le gouvernement Modibo Kéïta III exerce dans la plus grande illégalité, de l’avis des hommes de droit. 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8)
    Je crois que ce pseudo juriste doit rediriger son article sur le monde dans son ensemble car au risque de me tromper plus de 80% des gouvernements on ce genre de lois mais combien sont ils a l’appliquer?
    Nous au moins nous avons la moitié du nombre requis. Alors si tu n’as rien à dire arrête de nous distraire. 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

  16. Les femmes feront leur rentrée progressivement car la loi vient d’être prise. Le président est la personne qui est à l’origine et ne saurait joué avec celle ci. C’est un démocrate qui ne joue pas avec les lois

  17. Franchement, je pense que nos journalistes doivent faire preuve de professionnalisme car certes leur rôle est d’informer le peuple, mais cela doit se faire dans les règles de l’art. Les semaines passées, ceux-ci scandaient par tous les moyens la formation du nouveau gouvernement. Voilà qu’il est fait, l’on trouve qu’il est incohérent. Le problème n’est pas la cohérence, mais plutôt qu’est-ce que cette nouvelle équipe peut apporter à la reconstruction du pays ? Je pense que c’est là que nous devons nous appesantir et non sur une quelconque cohérence.

  18. A mon avis, le président a toujours œuvré pour la promotion du genre. Donc, pas de souci à se faire pour l’application de cette loi. Mais, dans le cas d’espèce, il faut que les journalistes comprennent que ce gouvernement est dans le stricte respect de l’accord de paix. Pas besoin qu’on fasse des polémiques sur la composition de cette nouvelle équipe.

  19. Je pense que le nombre de femme ne doit pas être sujet à polémique car nous sommes dans une situation exceptionnelle et nous avons besoin de résultats et donc si ces résultats peuvent être obtenus par n’importe quelles personnes fussent-elles des femmes ou pas; elles doivent être coopté pour sortir le pays de l’impasse.

  20. Le gouvernement peut bien accorder 30 % de portefeuilles aux femmes dans les instances de nominations et d’élections mais toute cation gouvernementale est l’œuvre de processus. Nous sommes partis d’abord par l’adoption de la loi qui est un premier acquis et pour la mise en application; les choses doivent aller par étapes.

  21. Si les hommes montrent leur incompétence de jour en jour, ce n’est pas aux femmes qui sont insuffisantes d’ailleurs qui pourront faire quelque chose.
    Le problème ici au Mali, on passe la plus part du temps à critiquer pour ne rien dire

  22. On peut déjà se féliciter de l’adoption de cette loi donnant plus de pouvoir à la gent féminine mais tous les 30% ne sont pas forcement pour le gouvernement qui sont des postes nominatifs mais pour les postes électifs je crois que ce n’est pas au gouvernement de faire élire ces femmes. Elles doivent prendre leurs responsabilités, mettre leurs compétences en, jeu et demander le suffrage des électeurs.

  23. Concernant le nombre de femmes; le chef de l’état y accorde de l’importance raison pour laquelle il a tenu à ce que cette loi soit voté et même il a eu une entrevue avec ces dernières avant le remaniement mais puisque rien n’a filtré de cette rencontre on ne sait pas quelle vision il a pour ces dernières mais ne nous précipitons pas car de toute façon la loi est déjà votée et on doit s’en réjouir et attendre sa mise en œuvre intégrale.

  24. C’est la première escroquerie des anti-« gender » : ils postulent qu’il existe une « idéologie » du « gender », une sorte de théorie philosophique et politique, voire d’agenda précis qui serait suivi par les tenants de ce « courant », avec un but à atteindre.

  25. Je crois qu’on ne doit pas s’étonner qu’il n’ y ait pas eu de changement en profondeur car le premier ministre connait plus ou moins les personnes qui travaillent avec lui depuis un certain temps. Il est donc normal qui fasse donc des aménagements et réitère sa confiance à ses derniers afin de terminer les actions qu’ils ont entrepris.

  26. Je pense que ce soit disant juriste doit retourner en faculté de droit pour revoir ses cour avec ses professeurs.
    S’il révise bien ses cours il verra bien qu’il y a un juriste-prudence dans cette loi et je pense que dans le cas de notre pays le nombre de femmes capables d’assumer ces responsabilités ne sont pas en nombre.

  27. A ma connaissance, je ne sais pas si le président avait un poste ministériel à votre ménagère de femme. Le quota sera resté par le président. Je ne pense pas cela fait de notre gouvernement inégal mon cher juriste. En plus ça le juriste n’ignore la définition du mot ” illégal”. Pitié pour notre pays.

  28. La question est de savoir pourquoi les journalistes ne font pas exactement leurs travails ?
    La réponse à cette question va nous permettre de connaitre la vérité sur la presse Malienne.
    Mais tous ceux-ci montrent l’incapacité de la presse Malienne, monsieur Oumar Diarra est un exemple de cela.

  29. Monsieur le journaliste, je te rappel qu’on est dans un pays de droit et IBK est un homme de droit car il est le chef suprême de la magistrature, alors il sait ce qu’il fait.
    Le président est un homme véridique, mais malgré tout cela, certains cherchent à rendre la situation beaucoup plus compliqué.

  30. IBK est l’homme de la situation, il est la solution à tous nos problèmes.
    On sait que les journalistes Maliens ne réfléchissent même pas avant de rédiger leurs articles.
    La remise des tracteurs aux paysans, et la distribution des logements sociaux ont été l’une des choses la plus importantes qu’un dirigeant Malien n’a jamais faites.

  31. On reconnait la capacité d’un journaliste à travers ses articles et ces idées qu’il évoque.
    Vous ne dites que des mensonges, alors arrête de dire des bêtises sur l’autorité du pays.
    Les vrais ennemis du pays sont ceux qui critiquent le président et son gouvernement.

  32. C’est sous IBK que cette loi a été voté donc la polémique que tu veux créer est une peine perdue. Le président a concerté la gente féminine avant de former le gouvernement. Espèce de vaurien de juriste sans formation.

  33. Au lieu de cela, elles se contenteront de quatre pauvres portefeuilles dans une équipe dont l’espérance de vie ne dépassera pas le mois d’avril si l’on croit certaines sources qui annoncent un nouveau remaniement notamment pour faire entrer les représentants des mouvements armés que l’on sait aussi très fâchés.
    Je me demande s’il se lit avant de publier ces articles à la con. C’est un gouvernement temporaire et donc le président a tout le temps pour trouver les femmes ressources pour occuper les postes

  34. Il faut faire confiance au président car depuis sa prise du pouvoir il a mis l’accent sur la promotion de la femme. Pour le moment, nous sommes dans un moment sensible et il faut beaucoup la rigueur pour que les choses puissent marcher

  35. Encore un pleurnichard de faux juriste, le pauvre s’est vu le rève brisé car il s’était fait à l’idée qu’il serait nommé ministre.
    Dommage car jusque là il n’y a pas de porte feuille du nom Ministère de cuisinières ici au Mali.

  36. Mon cher Juriste Oumar T Diarra, tu es nul en droit. Tu sais ce que c’est l’inégalité. Il va falloir revoir tes cours en droit. C’est vous qui mettez ce pays en retard. Je t’informe que même les grandes nations démocratiques ne respectent pas le quota. On ne veut pas du remplissage mais de la compétence.

  37. Quand même il ne faut pas négliger cela : Cette nouvelle équipe, qui est en place, doit être plus que jamais combative, engagée pour la cause nationale, et pour IBK ensuite.

  38. Une loi sur la promotion du genre dans les fonctions nominatives et électives a été votée. Pour ce fait nous assisteront forcement à l’intégration des femmes dans l’équipe. Car même si d’autres ne sont pas d’accord, les femmes sont plus ouvert au travail que les hommes de nos jour.

    Bon vent aux choisies…

  39. les maliens et maliennes sont responsables pour cette malédiction sur le Mali.
    Vous été tous conscient que IBK et son gouvernement sont venus pour voler la caisse d état ? Donnez -moi les détails des emploies créés au Mali . Les appels d offres n existent au Mali c est juste fictive?
    Dans tout ça c est quoi? notre avenir nous les jeunes maliens

  40. Le PM a fait ce qu’il fallait pour la mise en activité d’un nouveau gouvernement le Mali se trouvait dans des conditions où il fallait retoucher le gouvernement…
    Nous ne sommes pas du même avis que ce journaliste que ne s’en prend qu’en sa tête.

  41. Nous savons que ce gouvernement sur pied est plus que nécessaire il s’agit là de sauver une nation pas de raconté des choses sur lesquelles nous ne sommes pas sûre…
    Le président et le PM n’ont nullement perdu leurs raisons et savent ce qu’ils font pour le bien être de cette nation.

  42. Cette nouvelle équipe composé des maliens et maliennes capables, qui sont connu de leurs dévouement pour la nation est loin d’être une équipe illégal. En cette année 2016 beaucoup des projets et des réalisations sont en cours d’attente, il faut des travailleurs dévoué.
    Mr le journaliste ne vient pas mettre la bonne volonté de ses personnes en cause.

  43. Comment des personnes peuvent se permettre de réfléchir de la sorte ?
    Les maliens ont attendu ce gouvernement, un gouvernement qui saura être à la hauteur de nos souhaits, un gouvernement digne qui se mettra au travail et un gouvernement dans lequel nous n’assisterons pas à des ministres qui ne feront pas les recommandations de notre président.
    Voilà de quoi nous avons exactement besoin.
    Vive le nouveau gouvernement pour un horizon meilleur…

  44. Je suis sûre que Ce remaniement gouvernemental à laquelle nous venons d’assister sera l’équipe forte qui prendra en charge le changement positif de cette nation à la gestion du président IBK…

  45. Nous maliens on s’en fou de ce que peut dire Tu patere legem quam ipse fecisti sur sa loi,
    Nous sommes à la recherche des voies et moyens pour faire sortir du Mali dans ses situations compliquées. Et c’est ce que vient de faire le premier ministre avec ce nouveau gouvernement.

  46. Même si nous savons tous qu’IBK et son gouvernement font tout leur possible pour sauver le Mali. Il suffit juste que nous comprenons qu’au bout de deux ans le Mali ne peut complètement sortir de son trou. Il faut du temps, il a encore deux ans et demi devant lui pour donner un résultat satisfaisant.

  47. Nous ne doutons pas de la compétence du président de la République et son gouvernement. Par contre, ils doivent affirmés leur autorité, sinon ce pays risquera fort de s’engouffrer dans la boue.

  48. Le président de la République n’a pas besoin de dire aux maliens d’être patient, nous savons tous que le Mali est entouré de ses ennemis. Il est évident que les maliens souffrent de plus en plus depuis 2012 jusqu’à nos jours, nos gouvernants aussi doivent prendre les choses en main.

  49. Le président de la République n’a pas besoin de dire aux maliens d’être patient, nous savons tous que le Mali est entouré de ses ennemis. Il est évident que les maliens souffrent de plus en plus depuis 2012 jusqu’à nos jours, nos gouvernants aussi doivent prendre les choses en main.

  50. Même si nous savons tous qu’IBK et son gouvernement font tout leur possible pour sauver le Mali. Il suffit juste que nous comprenons qu’au bout de deux ans le Mali ne peut complètement sortir de son trou. Il faut du temps, il a encore deux ans et demi devant lui pour donner un résultat satisfaisant.

  51. Les internautes ont besoin de plus que cela alors bouger vos fesses et enlever votre diplôme de la poubelle car elle a duré là-bas. Vous n’est pas juriste, car votre article ne relève point d’un juriste, même inexpérimenté. C’est de l’agitation, vous êtes qu’un agitateur affamé.

  52. Ce juriste manque vraiment d’inspiration et d’argument. Son niveau est lamentable. Je suis vraiment désoler pour sa carrière car elle est ratée d’avance. Son article est le tréfonds de la bêtise, il dit rien ne dit rien d’objectif, ni d’informatrice.

  53. Tu as raison, tous cela est la manœuvre des opposants et des journalistes malveillants. Dans le seul cadre de porter atteinte au régime en place. Les malveillants mettent tout en n’œuvre pour que la population se révolte contre son régime en place, ils ne savent plus quoi dire, ni quoi faire.

  54. Le Mali est un Etat de droit, et le respect de la constitution est de plus en plus mise en vigueur par le régime au pouvoir. Aucune loi n’a été violé ce juriste doit aller un peut revoir ses cour de droit pour ce rafraichir la mémoire.

  55. Cet journaliste ne raconte que des balivernes, si il se trouve que le PM et IBK avait vraiment violé une quelconque loi, les choses ne serait pas ainsi. L’opposition, la presse corrompus et tant d’autre s’acharnerait sur le rédime d’IBK mais rien de tout cela.

  56. Les critiques toujours des critiques, rien que des critiques et encore des critiques à l'encontre de l’État. La presse malienne, depuis fort longtemps a stoppé son rôle primordiale qui reste celui de l'information, elle a maintenant pour rôle de perturber la conscience publique et stabilité politique.

  57. Les critiques toujours des critiques, rien que des critiques et encore des critiques à l'encontre de l’État. La presse malienne, depuis fort longtemps a stoppé son rôle primordiale qui reste celui de l'information, elle a maintenant pour rôle de perturber la conscience publique et stabilité politique.

  58. Mais pourquoi toutes les actions gouvernementales sont toujours vue en mal par certains personnes ? Le plus bizarre est qu’il ne dispose même pas d’arguments raisonnables et convaincants. Les arguments dont dispose le journaliste n’est pas véridique.

  59. Je pense qu’on ne doit pas créer des polémiques autour des affaires ou il n’existe pas. Je ne vois pas de raison de se plaindre dans cet affaire sauf si on n’en veut au régime au régime au pouvoir.

  60. 👿 👿 👿 La presse malienne a perdue toute sa crédibilité et sa dignité, parce que le manque de professionnalisme manque le plus dans ce milieu. Les journalistes maliens racontent toujours des balivernes.

  61. Ce juriste ne dit seulement et purement ce qu’il pense ou se qu’il veut son argument est loin de la réalité. Le régime d’IBK est un régime démocratique et en plus un régime qui fait la promotion pour mettre en valeur la démocratie de notre pays. IBK et son PM n’ont violé aucune loi qui puisse exister.

  62. Il est temps que nous prenons conscience de la gravité de la situation, il est temps que nous nous donnons la main, que nous allons dans le même sens que ça soit les journalistes, l’opposition et le régime en place !!!

  63. Nous avons cru en lui, plus de 77% des maliens l’ont choisi pour leur sortir de la merde dans laquelle ils étaient plongé depuis plus de 20ans, il l’a fait !!! Nous le voulions pour mettre le pays sur la bonne voie de développement, il est en train de mettre en place une solide base de développement pour notre pays, de quoi avons besoin encore !!!

  64. Non à la non application des lois adoptées.
    Vive l’Etat de droit!
    Vive l’application de la loi sur le quota!
    Vive le Mali!
    Vive la justice!

  65. Je me demande comment est-ce qu’on peut en vouloir jusqu’à ce point à quelqu’un qui fait tout ce travail pour le MALI et les maliens, quelqu’un qui se donne corps et âme pour le développement de notre pays ? A ce que je vois c’est de la pure méchanceté !!!

  66. Tout ce que je sais c’est que la nouvelle loi n’a pas encore commencé à produire d’effet, vu qu’elle n’a pas été publiée dans le journal officiel. Mes remerciements à IBK et son premier ministre pour avoir augmenté le nombre de femmes dans le gouvernement. 😳 😳 🙄 🙄

  67. IBK est celui dont le MALI avait besoin pour se relancer économiquement, sur la scène internationale, pour entamer un procédure de développement durable, pour permettre au MALI de préserver son intégrité territoriale et de faire régner la paix et la sécurité dans notre pays !!! Et il est en train d’accomplir ces différentes tâches à merveille !!!

  68. Il ne pouvait pas y avoir plus de femmes plus que six dans le nouveau gouvernement. LA loi s’adapte aux réalités. La nécessité l’emporte aussi sur la loi, parfois car la loi n’est pas une fin en soi-même. Si c’est 6 femmes qui sont rentrées dans le gouvernement au lieu de 9, je ne vois aucun problème en cela.

  69. Pauvre journaliste, la loi sur le quota n’est pas encore exigible. Certes, elle a été votée et promulguée mais a-t-elle été publiée dans le journal officiel pour qu’elle acquérir le principe de nul n’est censé ignorer la loi? C’est ma question sur le problème.

  70. Les maliens ne savaient pas certains journalistes étaient aussi con de la sorte. Comment peut-on parler d’une quelconque violation de la toute nouvelle loi, il s’agit de celle sur la promotion des femmes, étant donné que six femmes ont fait leur rentrée dans le gouvernement.

  71. La loi sur le quota connaîtra son essor avec Ibrahim Boubacar Keïta et le premier ministre, Modibo Keïta. Déjà qu’il y a plus de femmes dans son gouvernement. La loi sur le quota n’a pas été violé contrairement à ce que vous dites, cher éditeur. 🙄 🙄 😈 😈

  72. Les femmes maliennes ont apprécié la formation du nouveau gouvernement avec l’avènement de six (6) femmes. C’est déjà u effet de l’application de la loi sur le genre.

  73. Les femmes seront mises dans toutes les conditions pour faire face à la loi sur le quota. Mais je ne pense pas que la formation du gouvernement du 15 janvier 2015 soit le moment pour amener plus de femmes que le nombre actuel.

  74. Les femmes sont assez nombreuses dans le gouvernement III de Modibo Keïta. Si vous pensez que le président de la république et son 1er ministre ont violé la loi faite par eux-même, vous vous trompez gravement. Ce n’est pas le cas.

  75. Le nouveau gouvernement comporte plus de femmes que l’ancien. Le nombre de femmes est passé de 5 à 6, du jamais fait dans ce pays. Donc le président de la république et son premier ministre ne pouvaient pas tout d’un coup nommer plus de femmes. Mais je sais le futur gouvernement d’union nationale attendu sera composé de plus de femmes, d’où la loi sur le genre.

Comments are closed.