Arène politique : ARC-Mali née avec ses 32 dents

0

L’Alliance pour le Renouveau Citoyen Mali (ARC -Mali), avec sa devise «Confiance-Ethique et Loyauté » et son slogan « Servir et non se servir est née», a été portée sur les fonts baptismaux le 22 septembre dernier au mémorial Modibo Keita, lors d’un point de presse animé par son Président Luc Koita, en présence de la présidente de la fondation Hadja Fifi dite Fifi Tounkara et de l’ancien ministre de l’Habitat Dramane Dembélé.

Regroupant plusieurs associations, mouvements, partis politiques et ONG, son but est d’accompagner la transition. Mais elle ambitionne également de participer aux élections – et à tous les niveaux – en vue de reconstruire un Etat fort, juste et solidaire. En attendant son projet de gestion des affaires publiques, le nouveau front de progressiste, selon son président Luc Koita, s’engage à refonder l’école, à la réorienter vers le développement et l’avenir de tous les enfants, à instaurer un Etat fort par l’affirmation de la souveraineté nationale en matière de défense et de sécurité, à réduire les inégalités sociales et l’égalité de tous devant la loi et à lutter contre la fraude et la corruption.

Afin de garantir à chacun le plein exercice de ses prérogatives, ARC-Mali propose également un pacte de stabilité nationale, « loi morale non écrite, mais supérieure à la loi de la République et qui exige de tous les acteurs l’acceptation de la primauté de l’intérêt national sur tous les individualismes », selon le explication de M. Koita.

Pour ce faire, il a lancé un appel à toutes les intelligences et ressources humaines autour de l’objectif de «bâtir un Mali stable» car, selon son président, l’adhésion à l’ARC-Mali reste ouverte à toute personne qui rêve de voir rayonner le Mali sur la scène internationale.

 

Amidou Keita

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here