La loi d’orientation et de programmation militaire : Un grand pas en avant pour le Mali

0
Etat d’urgence : L’Assemblée Nationale entérine la reconduction pour 3 mois

Les députés maliens ont adopté en mois de mai 2015, la Loi d’Orientation et de Programmation Militaire. Un peu plus de 1230 milliards de FCFA pour mettre l’armée malienne sur les rails.

La loi de Programmation Militaire, est une loi visant Ă  Ă©tablir une programmation  pluriannuelle des dĂ©penses de l’État en matière militaire. Cette Loi,  a pour objet de dĂ©terminer, pour une durĂ©e de plusieurs annĂ©es, le montant et l’affectation des sommes de l’État en matière de dĂ©penses militaires. Les 1230 milliards de FCFA, reprĂ©sentent un peu plus de 20% du budget national. La durĂ©e de sa mise en Ĺ“uvre est de cinq ans (2015 2019).

L’objectif de la loi de Programmation Militaire, est de former, d’équiper les soldats maliens pour qu’ils puissent faire face à leur mission. Il s’agit, de la sécurisation de l’ensemble du territoire national, des personnes et de leurs biens sous un commandement à hauteur de souhait. La loi d’orientation et de programmation militaire a été adoptée à l’unanimité des députés présents à l’Assemblée Nationale en mai 2015.

Face aux dysfonctionnements du secteur de la défense et l’insuffisance des effectifs  au sein de l’armée, la prolifération des armes, la présence des islamistes dans le septentrion, il était plus que nécessaire d’agir pour les autorités maliennes. Ainsi,  427,59 milliards FCFA sont prévus pour les investissements ; 442,57 milliards CFA pour le fonctionnement et 360,38 milliards CFA pour le personnel.

Sur les cinq ans,  les fonds sont répartis comme suit : 104 milliards en 2015 ; 109 milliards en 2016 ; 97 milliards CFA en 2017 ; 110,9 milliards CFA en 2018 et 92,8 milliards CFA en 2019. La loi d’orientation et de programmation militaire prévoit égalemen, le recrutement de 10 000 hommes dans divers corps de l’armée d’un coût de plus de 42,98 milliards CFA.  Ils vont compléter l’effectif de 31 000 hommes  déjà actifs.

Cette loi d’orientation et de programmation militaire va sûrement contribuer  à l’amélioration de la capacité opérationnelle des unités de combat, du soutien logistique, de la mobilité des unités opérationnelles, du cadre de vie et de travail du personnel et de commandement. Sur un besoin estimé à  20.000 hommes, on  prévoit  le  recrutement  d’environ 10.000 hommes sur les cinq ans.  La mise en œuvre de la loi requiert 21% du budget national contre 12% avant.  Le financement doit être assuré par  budget national.

La volonté du président de la République, Ibrahim Boubacar KEITA, est d’équiper l’armée malienne pour qu’elle puisse faire face au terrorisme. Mais aussi,  sécuriser l’ensemble du territoire national, les personnes et leurs biens. Ibrahim Boubacar KEITA  a surtout insisté sur la question de l’amélioration des conditions de vie des soldats.

Seydou SYLLA   Maraka Fama

Source: 20 JANVIER

PARTAGER