Députés : Les yeux, les oreilles et la voix du peuple

1

Les élections législatives se tiendront au mois de mars prochain pour renouveler les 147 députés. Hamidou Doumbia Secrétaire à la communication du parti Yéléma de la Commune I du district de Bamako parle du rôle et des missions d’un député. 

Après deux reports, le 29 mars 2020 (le premier tour), les Maliens ont rendez-vous avec les urnes pour élire leurs députés. La date limite des dépôts des candidatures était pour ce 13 février. La campagne s’ouvrira le 8 mars prochain. Le deuxième tour aura lieu le 19 avril 2020.

Selon Hamidou Doumbia Secrétaire à la communication du parti Yéléma de la Commune I du district de Bamako, “le nom député est donné à un élu qui représente le peuple au niveau du parlement. Il est l’élu de la nation et non de sa circonscription. Le député n’appartient pas à sa circonscription mais plutôt aux peuples. Chez nous, il est élu par suffrage universel.

Aussitôt élu, il devient un mandataire du peuple. Un mandat tout au long duquel il aura comme devoir d’être les oreilles, les yeux et la voix du peuple qui l’aura mandaté. Ils votent et proposent les lois à la disposition du peuple. Les élus ont aussi le droit d’interroger en séance publique les membres du gouvernement sur leurs décisions et leurs politiques”.

Beaucoup ne connaissent pas le rôle des élus. Ce flou est bien souvent entretenu par les candidats qui se présentent à l’élection.

Ainsi le secrétaire du parti Yéléma souligne que : “beaucoup parleront de la mise en œuvre des infrastructures alors que les députés ne disposent pas de budget pour cela et c’est ainsi que la population confond le rôle de l’exécutif au niveau des communes par rapport à celui des députés, ce qui fait que beaucoup de nos concitoyens sont dans l’erreur. Notre devoir en tant que citoyen et politique est d’instaurer une formation au peuple afin de lui faire comprendre le rôle des différents élus avant les différentes élections pour qu’ils puissent mieux choisir leurs élus qui porteront haut leurs paroles”.

L’actuel parlement est issu des élections de 2013 qui avaient octroyé une majorité substantielle au président de la République nouvellement élu.

 

Aïchatou Konaré

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Ce type est constipe intellectual, etre les yeux, les orielles et la voix du peuple c’est reclame ce que le peuple veut et a droit en matiere de developpement (les ecoles, les routes, les centres de sante, hopitaux secondaires, etc..), il faut a travers ta voix mobiliser les reources publiques ou privees pour aider ta population qui t’a elu afin de se developer! Celui-la ne connait pas le role d’un elu politique voici pourquoi nous avons une Assemblee Nationale plethorique et caduque et qui dort a Bagadadji sans succes et qui suce tout l’argent du tresor national!!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here