Perchoir de l’Assemblée nationale : Le choix de Mamadou Diarrassouba s’impose !

2

Légitimité politique, fidélité au parti, longue et riche expérience parlementaire… tout milite en faveur de Mamadou Diarrassouba, élu sous les couleurs du parti présidentiel (Rpm), pour être porté à la tête de la présidence de l’Assemblée nationale.

Le perchoir lui tend les bras. À l’issue des résultats provisoires publiés par le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Mamadou Diarrassouba peut légitiment prétendre au perchoir de l’Assemblée nationale. Il faut dire que beaucoup d’arguments militent en faveur de l’homme.

Élu sur une liste propre de cinq députés, le questeur de la législature sortante est le seul député du Rassemblement pour le Mali (Rpm) à avoir réussi une telle prouesse. Ce qui lui confrère une certaine légitimité.

Mamadou Diarrassouba est l’un des rares élus du Rpm à pouvoir faire un certain unanimisme autour de sa personne. « C’est un grand rassembleur à la différence de beaucoup d’autres qui sont tous marqués », rapporte un élu national qui affirme qu’un consensus se dégage autour de lui.

Très fin politiquement et fidèle aux idéaux du parti, Mamadou Diarrassouba est à l’aise aussi bien avec les élus de la majorité comme ceux de l’opposition. Ce qui constitue un atout dans la gestion de l’hémicycle. On se souvient que le sortant, Issiaka Sidibé, par sa façon de faire, avait eu maille à partir avec plusieurs députés, pas que seulement de l’opposition.

Autres atouts non négligeables. Sa longue et riche expérience parlementaire. Mamadou Diarrassouba en est à son 3e mandat dont le 2e consécutivement. Toute chose qui plaide en sa faveur dans la course au perchoir.

Les autres prétendants annoncés sont pour la plupart à leur premier mandat de député. Il faut dire que le député élu à Dioïla n’a pas un agenda caché contrairement à beaucoup d’autres qui se préparent déjà pour la succession du président de la République.

Au vu de ce qui précède, le Rassemblement pour le Mali, arrivé en tête des élections législatives avec 43 députés, pourrait difficilement trouver meilleur candidat que Mamadou Diarrassouba. Plus qu’une évidence, le choix de l’homme s’impose.

Anne Marie Soumouthéra

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. c’est l’intégrité de la personne qui compte quelque soit sa coloration politique . Mais malheureusement c’est les mêmes cénacle ce pays à vraiment besoin d’une réforme institutionnelle .

  2. Le president est Maninka/Bamanan.
    Le PM est Peul si je ne me trompe pas.
    Je conseillerais qu’on donne la presidence de l’Assemblee a’ un MARAKA, SONGHAI OU TARGUI!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here