Autrement dit : Laissez-nous (notre) Annadif !

7

À l’entame de la présente rubrique, nous avons envie de faire comme nos voisins ivoiriens, en empruntant un terme de chez eux, pour planter le décor, sans détour aucun : «Pardon, laissez-nous notre Annadif !». Il s’agit, ici, pour nous, de soutenir, ouvertement, un homme qui a, sérieusement, mouillé le maillot dans le cadre de la résolution de la crise dans notre pays.

Un homme qui s’implique à fond, qui s’y met comme s’il travaillait pour son propre pays. Un homme qui, ici, au Mali, même s’il ne le dit pas, se sent comme chez lui. Nous nous arrogeons ce rôle, d’abord, en tant que journaliste, au fait de la situation dans son pays, mais aussi, en tant que Malien, préoccupé par la crise que son pays traverse, depuis maintenant, près d’une dizaine d’années.

Une crise qui dure, perdure, avec ses lots de rebondissements et de revirements dont le dernier cas en date est la cabale orchestrée par des puissances étrangères contre l’actuel patron de la Minusma (Mission multidimensionnelle des Nations-Unies pour la stabilisation du Mali), Mahamat Saleh Annadif.

Depuis quelques jours, on peut lire çà et là, que la France et les USA se disputent son poste. Que chacun de ces deux pays veut mettre à la tête de la Minusma un de ses ressortissants, que les Etats-Unis demandent son départ et la fin de la mission qu’il dirige d’ici à trois ans. C’est à se demander ce qui se passe dans la tête de ces puissances vis-à-vis de notre pays.

À chaque fois que l’on a l’impression de sortir de la crise, surgit, comme de nulle part, une autre qui nous ramène des années en arrière. Pour le cas d’Annadif, dont le départ, à notre avis, n’était plus à l’ordre du jour, depuis quelques mois maintenant, on  a été surpris de voir la question de son départ revenir en surface au moment où l’on s’y attendait le moins.

En réalité, rien ne justifie cet acharnement contre quelqu’un qui, quoi qu’on dise, est de ceux qui ont le plus appréhendé la crise malienne ; il est accepté de tous. Il parle avec tous les protagonistes de la crise malienne avec une approche digne de la culture et des coutumes maliennes.

Makan Koné

Commentaires via Facebook :

7 COMMENTAIRES

  1. “Depuis quelques jours, on peut lire çà et là, que la France et les USA se disputent son poste. Que chacun de ces deux pays veut mettre à la tête de la Minusma un de ses ressortissants”😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂

    Chez nous hélas, n’importe qui peut s’improvise “journaliste “, et n’importe quel “fantasme delirant” peut être publié comme s’il s’agissait d’une INFORMATION !🙄🙄🙄🙄

    Ici par exemple, cet apprenti journaleux de grin nous parle d’un soi-disant “ACHARNEMENT”😂 de la France et des USA pour prendre la direction de la Minusma…
    Or, en fait “D’ACHARNEMENT”😂😂😂, il est facile de constater que jusqu’ici, parmi les 7 (sept !) chefs successifs de la Minusma, PAS UN SEUL n’a JAMAIS été…… ni français ni américain !!!😂😂😂😂😂😂😂😂😂

    PAS UN SEUL !!!😂
    On a tout eu (hollandais, Rwandais, Tchadien, Belge, etc), tout……SAUF FRANÇAIS OU AMÉRICAIN !!!😂😂😂😂😂😂

    Quel formidable “ACHARNEMENT ” en effet !…😆😆😁

    PS: Makan, même dans un pays au taux record d’illetrisme, il faut éviter de raconter N’IMPORTE QUOI !
    Le journalisme, le VRAI, c’est un métier…😎

    • ! ! ! ! WOUF ! ! ! ! ! ….ET LE-CO-CO CONFIRME ! 😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂

      ….D AILLEURS ….ON EN CONNAIT UN …MAIS IL EST LOIN …..👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍

  2. Merci Tomi. Ces journalistes Africables font honte. Aucun sens de l analyse aucune pertinence. De vrais minables. Ils ne sont habitués qu à faire le griot…..Makan pense que ce q ils font au plan national avc les princes du jour pour des prebandes est valable pour les institutions.
    Un article vide….

  3. Makan, ce qu’il faut savoir c’est que le poste de Chef des Nations Unies pour le maintien de la paix, a toujours été réservé à la France au niveau du Siège. Ceci est un arrangement fait entre les grands. De plus, il faut noter que la seule mission qui a été renvoyée d’un pays fût celle au Tchad par Idriss Deby. Cette mission, a l’époque s’appelait Minuscat. Le Tchad ayant renvoyé cette mission, le sigle est devenu Minusca à cause de la RCA où elle opère encore et toujours. Il faut aussi retenir que la grosse erreur du Mali a été d’accepter cette mission car les avantages pour ses personnels, civil et militaire, sont si importants que difficilement un individu penserait à les abandonner surtout, lorsque l’on est ressortissant d’un pays dit en développement. Des indemnités de risque allant de 5000$ à 6000$/mois, en plus des salaires et autres avantages sont payées, à tous ces personnels qu’ils soient civils ou militaires. Pensez-vous humainement possible de négliger ces avantages pour ensuite aller se tourner les pouces dans son pays sans rien d’autre ? Il ne faut pas se leurrer car cette mission est là et elle y restera jusqu’au jour où un courageux dirigeant lui demandera de partir au nom de la nation.

  4. Makan, il faut que vous sachez que dans la géopolitique internationale quand vous êtes pas fort économiquement et militairement, personne ne vous respecte, ces puissances sont arrogantes et imbues de leur personne, elles se fichent éperdument des valeurs africaines et maliennes, elles ne voient que leurs seuls intérêts et c’est tout. Surtout ces deux états que sont les USA et la France sont les champions de cette pratique de minimisation des plus faibles, ils discutent entre eux et prennent des décision sans consulter le plus faible. Le Mali est dans de tel cas et surtout que ses dirigeants se comportent comme des moins que rien avec corruption sur corruption, détournement sur détournement, mensonge sur mensonge, comment ce deux puissances pourraient avoir d’égard envers notre pays? Quand elles décident de faire partir Annadif, personne ne peut les arrêter car qui paye commande et c’est elles qui payent la lutte contre le terrorisme dans notre pays. Ce qui est certain, Annadif sera effacé de la MINUSMA très bientôt, cela est sans équivoque.

  5. Makan, il faut que vous sachez que dans la géopolitique internationale quand vous êtes pas fort économiquement et militairement, personne ne vous respecte, ces puissances sont arrogantes et imbues de leur personne, elles se fichent éperdument des valeurs africaines et maliennes, elles ne voient que leurs seuls intérêts et c’est tout. Surtout ces deux états que sont les USA et la France sont les champions de cette pratique de minimisation des plus faibles, ils discutent entre eux et prennent des décision sans consulter le plus faible. Le Mali est dans de tel cas et surtout que ses dirigeants se comportent comme des moins que rien avec corruption sur corruption, détournement sur détournement, mensonge sur mensonge, comment ce deux puissances pourraient avoir d’égard envers notre pays? Quand elles décident de faire partir Annadif, personne ne peut les arrêter car qui paye commande et c’est elles qui payent ce terrorisme dans notre pays.

    • T’en fais pas pour ce petit vaurien de journaliste affamé……
      Toute cette horde de choniquers (Aficablés) désinvoltes et sous qualifiés qui vivent de raquette et de trafic d’influence auprès de cette mafia onusienne….
      Il va falloir s’occuper de cette presse poubelles et prébendier ….

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here