Lettre à grand-père

0

Cher grand-père…

Je t’écris cette 77ème lettre depuis notre tout nouveau Mali. Le Maliba ! Tant cherché ! Le pays des 3 crocodiles pardon des 3 colonels je voulais dire. Le Mali bien partagé en plusieurs morceaux pas entre Azawad et le Mali mais entre les syndicats, les militaires, les preneurs de zakat et les chanteurs. Le Mali charcuté, morcelé, découpé, scindé et subdivisé. Le Mali des 3 présidents et gouverneurs militaires. Le Mali d’un Acte fondamental et d’une Charte ! Oui le Mali après tant de combat et d’effort !

Cher grand-père ! Avant-hier, on a doté le Mali de son 3ème organe de la Transition. La Connerie nationale, pardon le Conseil national de la Transition a été mis en place. Vu l’urgence et l’importance de la chose dans la réussite de notre transition, on a amené un militaire à sa tête. Plus encore, pour son succès, on a invité tous les regroupements de nous envoyer tout simplement un représentant. On a des chanteurs, des danseurs et des conteurs. On a fait recours aussi à des gens qui applaudissent très bien. Il faut doter le pays de textes qui pourront résoudre nos problèmes de Kayes à Kidal, entre nos communautés et pour un très long temps. Pour cela, on n’a pensé à des experts. Des frères de nos femmes, des pères de nos amis, les groupements qui peuvent grever, des amis proches qui ne nous laissent guère. Même le Mali. Pour tout clore, on des imams pour bien diriger nos prières. Le Maliba en marche !

Cher grand-père, c’est bon tout le monde peut dormir. Nous avons 3 colonels à la tête du pays. L’un connu pour son intégrité et son courage à démissionner. L’autre par sa rapidité à libérer Farabougou et Boulkéssy et à protéger les institutions qu’il livre s’il y gagne et le dernier par sa maîtrise du putsch et son aura d’élu démocratique du siècle. En plus de ces 3 caïmans, 3 colonels plutôt, nous avons des généraux gouverneurs. Des militaires aguerris qui serviront plus dans les bureaux que dans les postes de commandement, d’un pays en guerre. Une des guerres les plus fratricides de son histoire. Pis, nous aurons des Sous-préfets, des Préfets et mêmes peut-être des ambassadeurs militaires pour bien protéger et sécuriser le pays. Tout le monde peut baisser ses épaules. Tout ira bien. Nos sauveurs sont là. On les a élus, nommés et désignés.

Cher grand-père ! Donc tout va bien. Un pays confié à des hommes qui tiennent leur parole devant la mort. Des hommes intacts, cohérents et très honnêtes. Des hommes applaudis de par leur réussite dans leur mission régalienne à défendre et à sécuriser. Des hommes qui savent très bien faire ce qu’ils ont appris à faire a fortiori ce qu’ils n’ont pas appris. Des hommes qui ne trahissent jamais. S’ils disent qu’ils vont donner aux civils, ils le font sans trompette ni tambours. Des hommes capables, qui ont fini et parachevé les missions qui leur ont été confiées. Des hommes braves et des imams honnêtes ! Quoi de plus que de dormir car le grand Maliba promet. Des textes à hauteur de souhait, des institutions dignes, des reformes adéquates et des élections libres et transparentes. Oui ! Cher grand-père, dormons tout tranquillement et ne quittons jamais notre sommeil. Vive les militaires capables et honnêtes !

Cher grand-père ! Prions que ce qui reste demeure. Une armée sous un seul commandement. Que jamais cela ne se brise. Prions qu’un jour très prochain, que tous les Maliens comprennent qu’en cas de  naufrage, on ne confie pas sa famille à celui que l’on veut mais à celui qui peut. La qualité doit primer sur l’identité pour que notre réveil ne soit pas brutal. Qu’Allah assiste le Mali ! Amine ! A mardi Inch’Allah !

Lettre de Koureichy

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here