Application de la loi sur l’enrichissement illicite: plainte de la Plateforme contre la corruption

4

Au nom de la Plateforme contre la corruption et le chômage (PCC), Clément DEMBELE a introduit auprès du Procureur général de la République une plainte collective, le vendredi 5 juillet. L’objet de celle-ci est d’exiger l’application de la loi du 27 mai 2014 pour obliger des responsables de service à déclarer leurs biens.

La Plateforme contre la corruption et le chômage entame une nouvelle démarche en portant plainte auprès du Procureur général de la République conformément à son combat contre la gabegie. Son porte-parole, Clément DEMBELE, ayant pour conseil un pool d’avocats, est allé la déposer, ce 5 juillet à la Cour d’appel de Bamako.

« J’ai déposé, au nom de la Plateforme contre la corruption et le chômage au Mali et au nom de l’ensemble du peuple malien, auprès du Procureur général de la République une plainte collective pour exiger l’application de la loi du 27 mai 2014 », a déclaré à la presse M. DEMBELE. Cette loi portant sur l’enrichissement illicite a été initiée en 2014 par le régime d’IBK pour lutter contre la corruption puisqu’obligeant notamment tous ceux qui gèrent les deniers publics de déclarer leurs biens. Mais, depuis sa promulgation, elle reste inappliquée au grand désarroi des acteurs de lutte contre la corruption.

A l’image de ceux-ci, Clément DEMBELE estime que le strict respect de cette loi permettra de mettre fin au vagabondage, à la bande organisée et au crime économique dont souffre le Mali depuis des décennies. Ces pratiques saignent l’économie nationale, résume-t-il.

Encadré par des membres de la Plateforme, selon Clément DEMBELE, ils n’accepteront plus qu’un dirigeant malien, une personnalité politique puisse avoir la main sur l’argent du peuple et l’utiliser sans avoir à craindre. Au Mali, il est temps de mettre fin à l’impunité, sonne-t-il. C’est pourquoi, justifie-t-il, ils sont venus demander au Procureur général de la République de défendre le peuple malien tel qu’il est dans son droit et dans son devoir.

« Désormais au Mali, nous sommes dans l’obligation de faire exécuter la loi contre l’impunité, l’injustice, contre la gabegie. Devant la Cour d’appel, nous demandons au Procureur général, au ministre de la Justice, au Président de la République, à toutes les institutions de faire appliquer la loi », a-t-interpellé.

Selon ses estimations, ce sont 8 000 hauts cadres, personnalités politiques, cadres qui sont assujettis à ladite loi. Pour son application, Clément DEMBELE pense que l’État doit être plus ferme, en évitant toute complaisance. « Pour l’exécution de cette loi, nous demandons l’implication de la sanction qui consiste à radier 8 000 personnes concernées », a déclaré le porte-parole de la PCC, en précisant que cette possibilité est déjà prévue dans l’article 35 de la loi sur l’enrichissement illicite.

Aussi, a-t-il alerté, cette plainte est inaugurale d’une série d’actions en justice qui seront introduites auprès de la justice malienne sur des dossiers de corruption. « Nous sommes érigés contre la corruption. Désormais, nous refusons d’accepter le sort du mensonge», promet-il, avant de dévoiler des résultats de leur enquête sur la propriété de certaines personnalités.

« Aujourd’hui, on est parvenu à la suite des recherches que 70% des maisons dans des ACI à Bamako sont détenus par des hauts fonctionnaires maliens dont le salaire ne dépasse un million de FCFA », a relevé Clément DEMBELE, tout en promettant de démasquer tous ces responsables menant un rythme de vie au-dessus de leur salaire. Ce pour déterminer l’origine de leur richesse ou de la fortune, a précisé M. DEMBELE. « Nous allons mener des actions et porter plainte contre tout fonctionnaire ou qui gère le denier public possédant des biens dont les valeurs sont disproportionnées à leurs salaires », a annoncé le porte-parole de la PCC.

Par Sikou BAH

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. Il ya t-il un cadre ou fonctionnaire qui n’est pas corrumpu au mali?

    Clemence Dembéle rejoindra le lot des corrumpus bientôt: car au Mali même si tu n’es pas corrumpu, ils (les corrumpus) te rendra, te transformera un corrumpu; pur que eux¡

    Ne perd pas ton temp Mr Dembéle c’est l’heure de la gloire pour toi et ton equipe au moins si vous n’ étes pas des ……………… comme on dit au mali” NI MI ITÂ SORO I QUERA DANGADEN YE” Alors vous avez une opportunité en DIAMANT pour reussir comme eux.

    TU sais qu’au mali peu de responsabe se soucis de l’avenir du pays voilá pourquoi nous sommes dans un trou noir.

  2. Il ya t-il un cadre ou fonctionnaire qui n’est pas corrumpu mali?

    Clemence Dembéle rejoindra le lot des corrumpus bientôt: car au Mali même si tu n’es pas corrumpu, ils (les corrumpus) te rendra, te transformera un corrumpu; pur que eux¡

    Ne perd pas ton temp Mr Dembéle c’est l’heure de la gloire pour toi et ton equipe au moins si vous n’ étes pas des ……………… comme on dit au mali” NI MI ITÂ SORO I QUERA DANGADEN YE” Alors vous avez une opportunité en DIAMANT pour reussir comme eux.

    TU sais qu’au mali peu de responsabe se soucis de l’avenir du pays voilá pourquoi nous sommes dans un trou noir.

  3. Bonjour Pr Dembele,quelle idée noble !! quelle noble action,chapeau pour toi et toute l’équipe qui vous accompagne.Nous avons encore des cadres …Courage

  4. Clément DEMBELE pense que l’État doit être plus ferme, en évitant toute complaisance. « Pour l’exécution de cette loi, nous demandons l’implication de la sanction qui consiste à radier 8 000 personnes concernées »
    OUI, SANS COMPLAISANCE ET SANS AMBIGUITE: EN COMMENCANT PAR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE IBK. CE VOLEUR NOUS FAUSSE COMPAGNIE CHAQUE ANNEE AVEC LA COMPLICITE DE LA COUR SUPREME…TOUS CORROMPUS

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here