Corruption et enrichissement illicite au Mali : La Justice sur les traces de trois fonctionnaires milliardaires qui légué des maisons à leurs propres enfants mineurs

13

Mis en veilleuse depuis le mois de janvier dernier, sous le régime d’IBK, le dossier de corruption des 3 fonctionnaires maliens devenus tous milliardaires en 6 ans de service sera bientôt, remis au goût du jour.

Élaboré par l’OCLEI (Office central de lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite), ce dossier a trait à l’évaluation des activités liées à la prévention et à la répression de l’enrichissement illicite couvrant la période du 1er janvier 2017 au 31 décembre 2018. Avec un montant indûment perçu qui se chiffre à 4 milliards de nos francs, ce dossier épingle 3 fonctionnaires maliens, dont deux Inspecteurs des Finances et un Inspecteur des Services de Sécurité Sociale.  

À l’issue de ses investigations, l’OCLEI est tombé, à son corps défendant, sur des zones d’ombre dans le processus de perception de ces milliards de francs CFA par nos trois fonctionnaires maliens. Relégué aux oubliettes, ce dossier risque de sonner le glas de la carrière professionnel de ces trois individus au sein de la fonction publique malienne.

C’est le samedi 4 janvier 2020 que l’OCLEIL a rendu public son rapport sur l’enrichissement illicite couvrant la période du 1er janvier 2017 au 31 décembre 2018. Dans ce chef-d’œuvre,  le Président de l’OCLEI, M. Moumouni Guindo, a  révélé que le dossier de trois fonctionnaires maliens, qui se seraient enrichis illicitement, avait été déjà transmis à la Justice. Et depuis, c’est un silence radio autour du dossier.

Mais avec ce début de transition, la donne semble changer. Du coup, ces bandits à col blancs ne dorment plus que d’un demi-œil.

Sauve-qui-peut, général

Nos sources sont formelles : une grande vague d’arrestation est déjà lancée au Mali sous cette période transitoire pour tenter de soigner l’image du pays après la démission du président IBK.

En préparation de cette campagne de lutte contre la corruption,  une réunion a eu lieu, il y a quelques semaines, entre le président du CNSP, le colonel Hassimi Goïta et le Procureur du Pôle Économique, Mahamadou Kassogué, ainsi qu’avec le Président de l’OCLEI, Moumouni Guindo.

Un choix des dossiers à traiter avant la fin des 18 mois de transition a été fait et parmi les dénonciations de faits déjà remises à la justice, tous les dossiers sensibles au niveau du Pôle économique et financier seront ouverts. Il s’agit entre autres, de l’affaire de corruption et d’enrichissement des 3 fonctionnaires milliardaires ; des dossiers de détournement et des marchés d’équipements militaires, de l’achat de l’avion présidentiel.

Selon l’OCLEI, les principales méthodes et pratiques d’enrichissement illicite couramment utilisées par les agents publics sont : la perception de pot-de-vin avec une concurrence de 39,24% ; le détournement des deniers publics avec 25,60% et l’abus d’autorités avec 11,95%.

Selon l’indice de perception de la corruption établi par l’ONG Transparency International, le Mali est classé à la 29ème  place parmi les 54 pays africains les plus corrompus et à la 122ème  place sur les 180 pays au niveau mondial.

Au total, l’OCLEI a mené des enquêtes sur 35 personnalités (1er janvier 2017 au 31 décembre 2018) et a remis à la justice des dossiers de corruption de trois fonctionnaires qui portent sur  4 milliards FCFA environ.

À en croire le président de l’OCLEI, M. Moumouni Dembélé, le premier concerne un Inspecteur des services de sécurité sociale : «Nous avons identifié 17 maisons d’habitation dont trois maisons ont déjà été vendues ; 4 véhicules particuliers. La valeur des biens est de 969,31 millions à titre d’expertise (fait par des experts évaluateurs immobiliers) alors qu’en 6 ans (2014-2019) son revenu est estimé à 63,3 millions et la somme à justifier est de 906,02 millions FCFA », explique-t-il.

Il ajoute : « Le deuxième dossier concerne un Inspecteur des finances. Il possède 18 maisons d’habitation dont une résidence, un bâtiment de trois étages avec une piscine, qui a coûté 400 millions de FCFA. Pendant que l’enquête était en cours, il a vendu trois maisons, plutôt à brader (une villa à l’ACI à 10 millions de FCFA) à ses propres enfants mineurs. Nous avons trouvés 18 maisons non encore bâties. Le total des biens s’élève à 1 milliard 751 millions de FCFA  alors que le total de ces revenus légitimes en 6 ans (2014-2019) est de 27 millions. Et le montant total à justifier  pour cet individu est de 1 milliard 720 millions».

Avant de conclure : « Le troisième concerne aussi un inspecteur des Finances. Nous avons identifié 20 bâtiments dont 17 maisons d’habitation, deux écoles privées, une ferme agricole mise en valeur, 46 parcelles dont l’essentiel est en titre foncier, deux maisons d’habitation déjà vendues, un bâtiment commercial vendu aussi. Cette personne a beaucoup utilisé des prête-noms. Il y a ses enfants de 2 ans, de 4 ans et de 6 ans qui possèdent des maisons de 300 millions, 100 millions, 200 millions etc. La valeur présumée de ses biens a été estimée à 1 milliard 562 millions de FCFA à titre d’expertise alors que son revenu légitime en 6 ans est de 29,47 millions FCFA. Et la somme totale à justifier pour cet homme est de 1 milliard 591 millions».

Aujourd’hui, la question que l’on se pose, est de savoir si cette chasse aux « voleurs » de la République pendant cette transition touchera tout le monde. Jusqu’où s’étendra la nasse ? Bien malin celui qui saurait y répondre par l’affirmative. Toujours est-il que cette initiative devrait restaurer l’image écornée du Mali, qui, comme on le sait, est coutumier des scandales financiers.

Cela dit, ce réveil de la justice, pourra-t-il arrêter l’hémorragie ? Rien n’est moins sûr. Car, force est de constater que la corruption passe pour être une marque déposée au Mali.

Pourvu que cette opération ne soit pas une tempête dans un verre d’eau

En tous les cas, souhaitons que le coup de pied que la Justice malienne veut donner dans la fourmilière, sous cette transition, révèle d’autres scandales, car, ceux qui ont été révélés peuvent n’être que la partie visible de l’iceberg. En bloc, la corruption a fait beaucoup de tort aux Maliens. Surtout dans le domaine de la gestion des deniers publics. On se rappelle en effet, que plusieurs milliards de francs CFA ont été détournés au Mali, pendant les 7 ans de pouvoir du président IBK. Et les scandales de l’exécution de la Loi d’Orientation et de Programmation Militaire (LOPM) est l’illustration parfaite de cette gabegie financière érigée en mode au sein de l’administration publique malienne. Ces scandales avaient même poussé la société civile à donner de la voix pour dénoncer la mal gouvernance sous le régime défunt d’IBK.

Si aujourd’hui, derrière cette initiative de lutte contre la corruption et l’impunité, c’est le président de la transition, le colonel à la retraite Bah N’Daw, qui est à la manœuvre, l’on peut croire que le président de la transition au Mali, veut terminer ses 18 mois de mandat en prouvant aux Maliens ce dont il est capable. Il a donc les mains libres pour traquer tous les ripoux de la République. Du reste, l’on se rappelle que lors de sa prestation de serment il a promis d’éradiquer le mal.  Est-ce cette promesse qu’il essaie de tenir en lançant cette opération ‘’main propre’’ ? En tout cas, les autorités de la transition au Mali doivent montrer patte blanche en faisant de la lutte contre la corruption, leur priorité. Et le coup semble déjà parti pour cela avec l’arrestation de l’ex DG de l’ORTM, Sidiki N’Fah Konaté. Aussi, elles se doivent de faciliter la tâche au procureur anti-corruption afin que ce dernier ratisse large. En tout état de cause, toutes les sombres affaires de détournement de fonds publics doivent être élucidées pour ne pas hypothéquer l’avenir des enfants du Mali. Pourvu que cette opération ne soit pas une tempête dans un verre d’eau.

Jean Pierre James

Commentaires via Facebook :

13 COMMENTAIRES

  1. Le problème des tucanos est résolu car c était du Neuf pareil pour les blindés en carton

    Le problème des hélicoptères Puma de fabrication Française est que ce sont des hélicoptères d occasions acheté aune société anglaise donc c est plus compliqué car ils ont volé pendant un certain temps.

    Donc la responsabilité va être difficile a déterminer pour la cause de la panne entre défaut de maintenance et vice caché ou non conformité

    Le Mali doit porter l affaire devant une juridiction internationale comme l OMC pour trancher si ça ne marche pas en démarchant la justice britannique.

    • Pour les fonctionnaires milliardaires il faut les mettre sous le verrous et les dégager
      Ce qui est hallucinant c est que ce sont les inspecteurs des finances qui volent alors qu ils sont censés aider le Mali a être indépendant financièrement en sauvant l argent public malien des détournements.

      Car le Mali a plus d argent détourné que ne reçoit d aide si on cumule les remarques du Bvg

      Le fossoyeur du Mali comme l a dit le président c est le Malien lui même !!!!!!!!!????

      D ou mon idée de passer par les cabinets d audits internationaux pour les contrôles ds l administration publique
      Les structures de santé et d enseignement s et même d infrastructures et d assainissement
      Les meilleurs cabinets d audits et de gestion doivent être sollicité s rapidement car visiblement ont peut pas faire confiance entièrement a tous nos inspecteurs des finances. Il! Va falloir les contrôles eux aussi.En repassant derrière eux via ces cabinets et aucun contact ne doit se établir entre eux. afin d’éviter les compromissions
      Voici quelques un des meilleurs cabinets
      Boston consulting group
      KPMG
      Ernest and Young
      Cap gemini
      Arthur Andersen
      Pour le Mali il y a le cabinet SEC DIARRA arra reconnu dans la sous région
      Pour les ressources humaines il y a TRAINIS qui est au Mali aussi et reconnu dans la sous région

      pour la transparence il faut rendre accessible en ligne la comptabilité de toutes ses structures ainsi que les pièces justificatives comptables par numérisation des documents relevés bancaires compris

      Afin que la masse sache les ressources dont dispose la commune et comment elle le dépense afin de pouvoir devenir un acteur de la gestion de la commune . Du centre de santé etc..Et non pas un citoyen spectateur de la gestion

      C est avec cela qu le Mali sera nouveau

  2. Que Jean-Pierre James commence à apprendre à écrire, ou (au moins!) à se relire !

    Non seulement, il fait une faute d’orthographe énorme au verbe “léguer”, mais en plus IL LA FAIT…DANS LE TITRE !🙄🙄🙄🙄

    Par ailleurs, qu’on arrête de nous distraire avec de simples fonctionnaires véreux, ALORS QUE LES “VRAIS” DOSSIERS ESSENTIELS COMME LE BOEING, LES HÉLICOS POURRIS, OU LES TUCANO CLOUÉS AU SOL, RESTENT CURIEUSEMENT “EN COURS” JUSQU’À CE JOUR !!!🙄🙄🙄🙄🙄

    Par ailleurs, le soi-disant SUPER-ZORRO-KASSOGUE😂 est manifestement “beaucoup plus Zorro” pour poursuivre de simples fonctionnaires que pour poursuivre LES VRAIS COUPABLES AU PLUS HAUTS SOMMETS DE L’ETAT, y compris de l’Etat déchu !😎😎😎😎😎😎

    Arrêtez ce ridicule cinéma !😎

  3. 🚨LA DEMOCRATIE DOIT ETRE REDEFINIE PAS IMPOSEE DE L EXTERIEUR MAIS FABRIQUEE ET ADAPTEE A L INTERIEUR!

    🚨LA PEINE DE MORT DOIT REVENIR POUR QUE LES MALFAITEURS POSENT DANS LA BALANCE LEURS PROPRES VIES. AINSI LES KAOU DJIM ET MADOU DICKO REFLECHIRONT AVANT D ENVOYER NOS ENFANTS A LA MORT ET LES IBK REFLECHIRONT AVANT DE LEUR DONNER NOS MILLIARDS ET EUX MEMES VOLER LES CAISSES PUBLIQUES!

    🚨LA PEINE DE MORT EST AUSSI DISSUASIF EN JUSTICE QUE L ARME NUCLEAIRE L EST EN RELATION INTERNATIONALE. ABOLIR CETTE PEINE C EST LIBERER LES CRIMINELS DE LA PEUR!🚨

    • Toi tu sera mieux a cote de ton Boua le ventru IBK chez les Arabes et nous allons respirer un peu. Je suis pret a payer ton ticket d’avion pour toi, dis-moi quand tu veux aller sans retour!

  4. Les politiques ont pour mission de donner les directives et prendre des décisions politiques. L’application de la justice doit revenir entièrement à la justice sans aucune influence extérieure du CNSP ou je ne sais quoi d’autre. Rendre la justice ne doit pas être un spectacle animé par les auteurs d’un coup d’État. Les membres du CNSP seraient pris au sérieux s’ils pouvaient présenter au peuple Malien leurs biens avant et après le coup d’État. À ma connaissance, ni le Président ou son vice-président de la Transition ou même un quelconque membre du nouveau gouvernement n’a encore déclaré ses biens….
    Encore dans 2 ans, la justice Malienne va se mettre à fouiller…. pour quelque chose qui doit être fait maintenant.

    • Mali-Chez Nous, je suis entièrement d’avis avec vous. Selon un principe élémentaire et fondamental de la Démocratie moderne, il doit y avoir une séparation entre notamment les pouvoirs exécutif et judiciaire. Aussi, s’il s’avère réellement que le choix des dossiers à poursuivre a été dicté au Procureur Kassogué par Daw et Goïta, alors là nous continuerons à assister à une justice sélective et sous ordres. Dorénavant ressemblerait alors fort étrangement à auparavant. Autant dire que la refondation tant souhaitée de notre Maliba serait un vœu pieux.

      Pour l’avancement de notre pays, notre justice doit véritablement devenir indépendante, impartiale et intransigeante. L’exécutif doit se contenter simplement de lui allouer les moyens financiers nécessaires et matériels modernes. Quant au pouvoir législatif (ou l’organe en tiendra lieu pendant la transition comme le CNT) il doit impérativement revoir et réadapter notre arsenal législatif afin de faciliter la traque et la punition des nombreux délinquants et prédateurs de notre faso. Mais rien de tout cela n’est possible sans des dirigeants vertueux et exemplaires. L’absence de déclaration de patrimoines de nos nouveaux maîtres, au mépris de nos textes existants, est effectivement un mauvais signal comme vous l’avez justement souligné. Encore plus inquiétant, est le silence observé à ce sujet par la classe politique, la presse et la société civile. Pourtant, “prévenir vaut mieux que guérir”…Pauvres de nous!

  5. Even in United States when rich criminals are allowed to buy investigators or other law enforcement officials crime ceaselessly thrive as if right. This is what is occurring in Mali not only with police but also courts. To correct this problem it must be approached with zero tolerance for improper conduct plus publicly scrutinize for questionable conduct not afforded to all.
    Please work smart Mali?
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  6. LA PETITE CORRUPTION JOURNALIERE QUE TOUS NE VOYEZ PAS FAIT PLUS DE TORDS JOURNALIEREMENT ET REGULIEREMENT QUE LA GRANDE! LES MALIENS 20 000 000 D HABITANTS S ILS DONNERAIENT 1 000 FRANCS PAR AN DE POURBOIRE ILLEGAL CA FERAIT 20 000 000 000 VINGT MILLIARDS DE CFA, HORS NOUS SAVONS TOUS QU EN MOYENNE PAR AN ILLEGALEMENT NOUS DEPENSONS PLUS,😇 😂DAUTRES DONNENT ISLAMIQUEMENT 1000 CFA PAR JOUR POUR POUVOIR TRAVAILLER! CONDUIRE LE BEN,SOTRAMA, AVOIR LA PLACE AU MARCHE, AU PEAGE, A LA FRONTIERE, AU TRAVAIL PUBLIQUE (POLICE DOUANE,…POUR PRESERVER LA PLACE)😂😇

    DONC, DES 20-TAINES DE MILLIARDS DE FRANCS CFA PAR ANS DANS LA PETITE CORRUPTION!

    LE PELERINAGE A LA MECQUE SEULE FAIT SAIGNER LE MALI DE PLUSIEURS MILLIARDS!

    IMPERATIVEMENT! A REGARDER! A PENSER! A REPENSER! J AIMERAIS AVOIR UN TRAVAIL PAREIL SUR L ISLAM ET LE CHRISTIANISME DANS LE MONDE!

    https://www.maliweb.net/video/decolonisations-du-sang-et-des-larmes-la-fracture-partie-1-du-documentaire-de-france-2-2898692.html

  7. Bon, il n’y a pas que ces 3 personnes. Les gros poissons sont des anciens ministres et leurs familles, notamment Boubou Cissé dont le frère Léo Tall est devenu milliardaire en quelques années et des dizaines pour ne citer que lui.

  8. Le soi-disant SUPER-ZORRO-KASSOGUE est manifestement “beaucoup plus Zorro” pour poursuivre de simples fonctionnaires que pour poursuivre LES VRAIS COUPABLES AU PLUS HAUTS SOMMETS DE L’ETAT, y compris de l’Etat déchu !😎

  9. Que Jean-Pierre James commence à apprendre à écrire, ou (au moins!) à se relire !

    Non seulement, il fait une faute d’orthographe énorme au verbe “léguer”, mais en plus IL LA FAIT…DANS LE TITRE !🙄🙄🙄🙄

    Par ailleurs, qu’on arrête de nous distraire avec de simples fonctionnaires véreux, ALORS QUE LES “VRAIS” DOSSIERS ESSENTIELS COMME LE BOEING, LES HÉLICOS POURRIS, OU LES TUCANO CLOUÉS AU SOL, RESTENT CURIEUSEMENT “EN COURS” JUSQU’À CE JOUR !!!🙄🙄🙄🙄🙄

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here