1ère conférence annuelle des Agences de Développement Régional (ADR) : Le Gouvernement affirme sa volonté d’approfondir la décentralisation

0

Il est  désormais institué, une conférence annuelle des Agences de Développement Régional (ADR) pour donner des indications et orientations claires pour le développement de nos régions. Les travaux de la première édition se sont ouverts hier au CICB sous la présidence du Premier Ministre Modibo, chef du Gouvernement. C’était en présence des membres du gouvernement, des chefs des Institutions de la République,  les gouverneurs de région ainsi que les partenaires techniques constitués de la GIZ, de l’Union Européenne et de la Coopération Technique Belge.

Organisée par le Ministère de la Décentralisation et de la Reforme de l’Etat, la conférence annuelle des Agences de Développement Régional est le plus grand rendez-vous de promotion du développement économique régional et local ainsi que des indications et orientations nécessaires pour le fonctionnement des collectivités. C’est l’instance suprême de l’orientation de l’action des régions, de leur contrôle de la qualité de leurs dotations budgétaires.

Pour le Gouvernement, l’organisation de cette première conférence annuelle des ADR qui se tient quelques mois seulement après la création desdites Agences, s’inscrit dans le cadre de sa détermination à donner un signal fort pour la mise en œuvre de la régionalisation et de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali. Une occasion bien propice pour le chef de l’Administration malienne, le Premier ministre Modibo Keita qui a réaffirmé la volonté de son Gouvernement de faire des ADR des instruments adaptés aux besoins spécifiques des collectivités territoriales et sa volonté d’approfondir la décentralisation poussée.

De façon spécifique, les assises de cette première conférence doivent aboutir au renforcement de la connaissance des ADR par les acteurs de la décentralisation, à la présentation du bilan d’étapes de mise en place des ADR, au partage des programmes d’activités et des budgets 2016 et à la mobilisation des partenaires au développement pour l’accompagnement des Agences de Développement Régional.

Pour le ministre de la Décentralisation et de la Reforme de l’Etat, Mohamed Ag Erlaf, conformément aux orientations de la politique nationale de la décentralisation, la région est au cœur du développement économique et régional. Au ministre de rappeler toutefois que, les ADR n’ont pas pour vocation de se substituer aux collectivités territoriales, mais qu’elles ont pour mission de les assister et les accompagner dans l’exercice de la maitrise d’ouvrage du développement régional et local. Et ce, dans le respect du rôle de chaque acteur avant de souligner que son Ministère veillera à ce respect strict.

Rappelons que le renforcement du rôle de la région a été retenu lors des Etas Généraux de la Décentralisation, comme moyen prioritaire pour approfondir la décentralisation au Mali. Et, conformément à la volonté affichée du Président de la République Ibrahim Boubacar Keita de créer dans chaque Région, une structure technique d’appui, avec un portefeuille d’actions, des ressources identifiées et des partenaires stratégiques, les Agences de Développement Régional ont été créées, en urgence, par l’ordonnance N°2015-017/P-RM du 2 avril 2015 et son Décret d’application en date du 9 avril 2015 fixant son organisation et les modalités de son fonctionnement. Les Agences de Développement Régional sont des Etablissements Publics à caractère administratif créés dans chaque région et le District de Bamako, dotées chacun d’un Conseil d’Administration, d’une Direction Générale et d’un Comité de gestion  pour favoriser le développement régional et local dans son espace d’intervention. Elles ont pour missions d’assister les collectivités territoriales de leur ressort territorial dans l’exercice de la maitrise d’ouvrage du développement régional et local. Ces missions concernent : la planification des opérations de développement  dans les domaines de compétence des collectivités et en cohérence avec les politiques publiques définies par l’Etat, la préparation et la programmation des opérations de développement, la réalisation des opérations, notamment celles relatives à la construction d’infrastructures, la gestion des services des collectivités et la mobilisation de ressources pour le financement du développement régional et local.

Les ressources de ces ADR sont constituées par les subventions et concours de l’Etat, des collectivités et des partenaires techniques et financiers, des dons et legs, des produits d’aliénation des biens meubles et immeubles et des revenus de placement et du patrimoine.

Daniel KOURIBA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER