DRAMANE IC. Malle, Cadre RPM : «Des potentiels candidats à la candidature RPM au perchoir, Diarrassouba est celui qui réponde le mieux aux aspirations du parti »

0

Avec 51 élus lors des législatives mars-avril 2020, le Perchoir revient normalement au parti présidentiel, le rassemblement pour le Mali (RPM). Au sein des rangs Tisserands, plusieurs noms circulent pour le fauteuil de la Présidence de l’Assemblée nationale. Un cadre du RPM, Dramane IC. Mallé, s’est prononcé sur la question. A l’en croire, des potentiels candidats à la candidature RPM au perchoir, Diarrassouba est celui qui réponde le mieux aux aspirations du parti » Lisez plutôt !

Pour la Présidence de l’Assemblée nationale du Mali, il y’aura certainement beaucoup de candidatures secondaires au RPM, par ce que le parti ne donnera officiellement qu’une seule. C’est normal en politique, quand l’ambition excessive nous emporte. Mais, nous devons d’être réalistes, honnêtes, sincères, reconnaissants et logiques entre nous, afin d’éviter la “Comédie Politique ou la Théâtralisation” à la face du monde. Même ayant des ambitions démesurées, on doit pouvoir sentir et accepter la logique, le bon sens et la raison…

Il est impérieux de se ressaisir face au vent du nouveau sursaut de conscience au sein du RPM.  Mais certains candidats vont inévitablement s’exposer à l’humiliation, au cours de la séance inaugurale.

Monsieur le président fondateur et celui en exercice du RPM,

Actuellement la plupart des contestataires du régime sont en majorité des mécontents du RPM et ou des sympathisants du Camarade Président. Cela pose un problème de gestion de militants et de cadres à l’interne. Il faut renverser cette situation avec l’instauration d’une culture de reconnaissance et de mérite. Nous sommes obligés !

Je ne suis contre, la candidature d’aucun camarade, mais seulement j’invite le BPN /RPM, structure nationale, ne connaissant presque les mêmes membres, depuis la création du parti à :

– Arrêter d’avancer sans bouger, sur le traitement des questions relatives à la vie du parti,

-De s’assumer en toute responsabilité et à temps, avant qu’il ne soit trop.

Les cadres du parti, doivent avoir peur du BPN, aux risque de perdre leurs postes, mais hélas !

Des cadres du parti en mission, se servent, très souvent, de leurs postes pour semer du bordel au sein du parti, sans la moindre réaction du BPN.

C’est inadmissible !

-Que la candidature du perchoir (à l’interne), soit tamisée et discutée au millimètre près par le BPN /RPM.,

-Que les uns et les autres se soumettent à cette décision et que ce mandat soit donné aux élus pour exécution.

Si par malheur, le BPN rate ou échoue dans cette mission, nous saurions simplement la vraie face des camarades jusqu’au-boutistes.

Ils seront traités comme tels au moment venu avec de réels sorts.

Je dis une fois de plus, avant que je ne perds ma voix, que parmi nous militants et singulièrement les Députés élus, le Camarade Mamadou Diarrassouba à plus d’atouts que les autres.

-Son élection ne souffre d’aucune ambiguïté,

-Sa performance politique est avérée,

-Il a plus d’expériences que les autres éventuels candidats (4 mandats),

-Son engagement militant, son amour pour le parti et son pragmatisme sont incontestables,

-Il ne traîne rien derrière lui,

-Il a les vertus du dialogue et de la Réconciliation; donc un rassembleur qui a su gagner la confiance de ses collègues Députés (Majorité et Opposition),

-Il est sociable, généreux, disponible et très proche de la base électorale.

Par conséquent, le parti gagnera plus de sa candidature au poste de l’Assemblée nationale.

Salutations militants,

Excellent début de semaine et bonne suite de carême à toutes et tousDramane Ic. MALLE, Cadre RPM.

Les tirailles sont de la Rédaction

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here