Gouvernance : la grandeur ne se proclame pas, elle se voit et se vit

1
Communiqué du conseil des ministres du mercredi 30 septembre 2015

Les hommes sensibles aux folies des honneurs et des grandeurs aiment rappeler à chaque occasion ce qu’ils sont et d’où ils viennent. Du  moins, ce qu’ils croient, pensent et envient d’être. Très souvent, tout est exagéré à l’extrême. Si, tout n’est que mensonges et inventions. L’essentiel, c’est de parvenir à influencer les âmes  faibles. Le but, c’est tenter de faire croire à une suite logique des événements de la vie. Nous faire adhérer à un déterminisme idiot et abject.

Non, ça ne marchera. Les hommes du 21ème siècle se jugent les uns et les autres à travers les actes. Tout Keita n’est pas forcément de Sunjata Keita et toute nomination à un quelconque poste de responsabilité est subjective. Sinon entre le terroriste, criminel, Souleymane Keita, chef de la Katiba Khalid Ibn Walid, et le président IBK, dont les Maliens ignorent encore la consistance du patrimoine, qui est vraiment descendant de Sunjata ?

IBK, inspirez-vous ?

Il ne sert à rien de nous rabattre matin, midi et soir que l’on est de la 35ème   descendance de Sunjata Keita, ou que sait-on ? De nous parler d’un grand-père qui serait mort à Verdun. De faire venir en léger retard Ami Koita dans la salle de l’hôtel Westin lors de la rencontre avec la communauté malienne, et de jouer ensuite les surpris. Il ne sert à rien de raconter à la terre entière que l’on a eu sa première voiture au lycée, si à 70 ans, on court derrière de simples pacotilles de lunettes offertes par un frère mafioso.

 

La Tanzanie vient d’élire un nouveau président. Première remarque, ce pays n’est pas en crises, la terre entière n’est pas à son chevet. Deuxième remarque, il est plus riche que notre pays. Par pur patriotisme, John Magufuli, le nouveau président, sans tambour ni trompette, a décidé de supprimer toutes les dépenses inutiles. Voilà un exemple. Si et seulement si, nos exaltés se renseignaient sur les origines de ce fils digne de l’Afrique. À quoi ça sert de se dire bourgeois, si l’on suce après tout malicieusement le sang de son peuple ? John Magufuli a été vu ramasser des ordures en guise d’exemple pour appeler son peuple au labeur. Qui peut rêver un instant voir IBK participer à l’assainissement de la ville de Bamako ? Désormais en Tanzanie, pour faire des économies, donc aller à l’essentiel, les ministres ne voyagent que pour du sérieux. Chez nous au Mali, on a vu des ministres venir vadrouiller en France juste pour respirer l’air de Paris. IBK, lui, ne rate aucune occasion d’embarquer à bord de Air One Tomi Michel.

 

Autres rappels

 

Suite aux événements qui ont menacé l’existence du Mali, IBK fut élu dans l’espoir de redonner aux Maliens leur dignité. Nous avons constaté avec stupéfaction que le président de l’Assemblée nationale, beau-père du bébé Doc national, gagne les mois de session un peu plus de 25 000 000Fcfa. Il est mieux payé que le président de l’Assemblée nationale française. Des marchés publics de l’Assemblée nationale sont attribués à la fille du propre président de cette institution.

 

À l’énergie du Mali, par mépris des stagiaires et autres bénévoles depuis 10 ans, ce sont des affidés du RPM qui sont recrutés. Des chaussettes sont facturées à 30 000Fcfa la paire. Amadou Baiba Kouma et Sidi Mohamed Kagnassy, eux, vivent tranquilles ailleurs. Le Mali, lui, reste dans les ténèbres.

Au lieu de faire face à l’essentiel, c’est une délégation permanente qui a été ouverte à l’Unesco pour se servir sur la misère du peuple. Pour la COP 21, en tout, ce sont 112 personnes que le Mali a fait venir en France. Quand des nations comme l’Inde, pays émergent, en avait beaucoup moins. Conscience patriotique oblige.

 

En définitive, il est temps que les flagorneurs de tous nos régimes comprennent que ce ne sont ni les appels téléphoniques malveillants, ni les menaces grotesques et ridicules d’apatrides de la 25ème heure qui nous détourneront de notre voie. Les propos du genre : «Si vous ne faites pas doucement, vous recevrez les missiles africains» ne nous effraient pas. S’ils ont réellement des missiles qu’ils soignent la misère du peuple tout au moins, sinon qu’ils se chargent de visu d’Amadou Kouffa Barry et d’Iyad Ag Ghaly. Ignorance est mère des vices.

 

Le combat pour un Mali meilleur se fera sans états d’âme. Il est vraiment temps pour Moussa Diawara  de la Sécurité d’État et consorts, au lieu de venir se divertir à Paris, tenter inutilement et ridiculement d’impressionner, de s’illusionner en croyant nous intimider, de rechercher où se trouve Iyad Ghaly et le détruire. Le peuple pillé, volé, trahi et trompé, vous sera reconnaissant. Pour une fois, justifiez de votre utilité.

 

Boubacar SOW

boubacarsow@hotmail.fr

PARTAGER

1 commentaire

  1. Tu as tout dit mon frère.
    C’est honteux de se glorifié du passé alors qu’on a l’occasion d’inscrire son nom dans l’histoire pour des générations futures.
    Au lieu de se glorifier de Soudjata Keïta, de Modibo Keïta et autres, pourquoi ne pas poser des actes comme eux l’on fait? Ceux ci ne sont pas des être surnaturel, ils sont des hommes comme toi. Vraiment laisser dormir ces morts dans leurs bravoures et pose des actes de bravoures aussi comme eux l’ont fait car le peuple du Mali t’a choisit pour cela.
    le Peuple du Mali a été très déçu de toi.

Comments are closed.