Jeunes et hommes politiques au Mali : Qui se moque de qui ?

0

Depuis un certain temps, la jeunesse malienne, soucieuse de son avenir, se trouve dans une situation embarrassante face aux stratégies des hommes politiques à leur égard. Aveugler par le désir excessif d’accès au pouvoir, des hommes politiques ne manquent pas de leur déverser de l’argent. De l’argent, du reste, jeté par la fenêtre.

En effet, depuis l’avènement de la démocratie au Mali, on assiste sans cesse à la création des partis politiques et autres mouvements indépendants. Chaque parti, chaque mouvement, se déclare être avec la jeunesse. Lors des différents meetings et autres évènements, ils arrivent tous à remplir des grandes salles par leurs soi-disant partisans à majorité jeunes. Mais les gens ne se demandent très souvent pas comment est-ce que ces salles ont été remplies par autant de jeunes et à quel prix.

Les faits crèvent les yeux tous les jours à la veille des différentes élections. Ces militants dont il est question, font tout leur possible pour rassembler le maximum de jeunes et de femmes dans leur quartier le jour de la manifestation. Quoi de plus pour réjouir un homme politique ! Mais les questions que nous nous sommes posées et qui nous ont  poussé à mener une enquête sur ce sujet sont les suivantes : Tous ces jeunes qu’on voit remplir les grandes salles lors des meetings ; qui bondent les rues et les cours des hommes politique, sont-ils tous des vrais militants ? Comment se fait-il que tous ces partis et mouvements aient autant de jeunes en un si peu de temps ?

En cherchant des réponses à ces questions, on nous a fait savoir que la politique est aujourd’hui devenue un moyen de se faire de l’argent, autant du côté des leaders politiques que des jeunes qui se disent militants des partis. « Chacun vise son propre intérêt, les leaders vise le denier public et les jeunes se contentent des T-shirts et quelques fois de sous » nous affirme un jeune. Nous avons aussi remarqué qu’il y a des jeunes qui sont membres de plusieurs partis à la fois. En plus cela, nous assistons sans cesse aux migrations des leaders politiques entres les partis. Ce qui confirme la pensée de ce jeune homme.

Un homme politique doit convaincre la population par ses projets réalisés pour la communauté et non par de l’argent. Et quant à la population, elle ne doit plus se laisser influencer par de l’argent,  mais par les projets de développement social des partis.

 

Youssouf Coulibaly  

 

 

 

 


Commentaires via Facebook :

PARTAGER