La C.E.D.E.A.O. au secours d’IBK : Ultime mission de sauvetage !

7

La crise sociopolitique qui fait tanguer le Mali depuis deux mois a provoqué des démangeaisons dans l’espace C.E.D.E.A.O. Pour circonscrire le mal, les responsables de l’organisation sous-régionale se démènent comme de beaux diables. Objectif affiché : sauver IBK !

Mais ont-ils vraiment encore la solution au problème malien ? Deux précédentes missions dépêchées à Bamako n’ont réussi à opérer aucune avancée dans la recherche d’une solution à la crise. Bien au contraire, celle-ci a enregistré des aggravations après chacune des deux médiations. D’où l’intrigant questionnement sur les intentions réelles de la C.E.D.E.A.O. ou sur la pertinence des propositions qu’elle formule.

Du 18 au 20 juin, la toute première délégation est arrivée comme à la hâte à la veille de la deuxième mobilisation citoyenne du vendredi, 19 juin. Les pourparlers qui s’en sont suivis ont prouvé que le mal est beaucoup plus profond que ce que la C.E.D.E.A.O. en perçoit de loin. Malheureusement, celle-ci a décliné ses solutions toutes faites, lesquelles ont été recusées par les responsables du M5-RFP en prouvant leur incompatibilité avec les dispositions de la constitution de la République du Mali. En la présence de la délégation de la C.E.D.E.A.O., la mobilisation du vendredi, 19 juin s’est déroulée sans anicroches, administrant la preuve que ce sont les citoyens maliens qui ne peuvent plus supporter le régime prédateur qui tient les rênes de leur État, avec des dévastations inouïes au plan de la gouvernance, qui est malmenée par la corruption, les surfacturations éhontées, les vols, le bradage du territoire national ; que la fronde citoyenne ne cache aucune velléité de déstabilisation des institutions de la République, encore moins d’agenda caché d’instauration de la charia au Mali. Malheureusement, la délégation de la C.E.D.E.A.O., sourde aux souffrances et aux angoisses fondées du peuple, a formulé des recommandations dont aucune ne tenait compte des causes du mal, qui portaient d’ailleurs la malice de tout renvoyer à des contentieux électoraux certes vrais mais qui datent seulement de mars et avril 2020.

Le hic, c’est que l’organisation sous-régionale, qui devait être respectée au premier chef par le président de la République, clé de voûte de toutes les institutions de la République, a été plutôt ironisée par ce dernier. IBK n’a en effet accordé aucun crédit aux propositions formulées par la C.E.D.E.A.O. Il a en permanence joué à les contourner, exacerbant chaque jour la situation, jusqu’à en arriver à faire tuer 23 Maliens suite à la mobilisation du 10 juillet. La C.E.D.E.A.O. revient sur ces entrefaites à travers une délégation conduite par l’ancien président de la République du Nigéria, Goodluck Jonathan. Ce haut émissaire et ses experts cachent mal leur volonté principale de maintenir IBK à la tête d’un pays qui le rejette massivement, surtout après qu’il ait montré sa face de vieux dictateur pour qui la vie de ses concitoyens n’est qu’accessoire par rapport à son fauteuil. Les propositions faites par la mission Goodluck Jonathan, remake de celles avancées par la première mission du 18 au 20 juin, sont battues en brèche non seulement par le M5-RFP, mais aussi par l’ensemble des magistrats du Mali à travers les deux syndicats de la magistrature. Même les membres de la Cour suprême ont rejeté les propositions de la C.E.D.E.A.O. pour d’évidentes raisons de violation de la constitution malienne.

Mais l’organisation a du courage à revendre, si ce n’est pas de la connivence entre fauteurs de merde à dérouler. L’échec de la mission Goodluck Jonathan ne la décourage. Elle fait revenir la deuxième mission, en quelque sorte renforcée par cinq chefs d’État pour cette fois-ci, une ultime mission de sauvetage d’Ibrahim Boubacar Keïta puisqu’il s’agit de cela et de rien d’autre. Mission d’intimidation, de menace ou de déclaration de guerre aux Maliens ? Toutes les trois hypothèses sont plausibles. On voit mal, en effet, cinq chefs d’État, tous ayant 70 ans et plus, à l’exception de Macky Sall du Sénégal, venir sauter sur Bamako en parachutistes mandatés pour sauver un président en difficulté et dire qu’ils ont échoué, eux-aussi, dans leur mission. La taille de la délégation et la brièveté de son séjour, quelques sept heures seulement, cachent bien des anguilles sous roche. Mais les Maliens, parce qu’ils n’en peuvent plus et qu’ils n’ont surtout pas tort sur aucune des raisons qui motivent leur soulèvement et leur exigence de la démission d’IBK et de son régime, sauront trouver dans le héroïsme légendaire de leurs ancêtres les dynamites nécessaires à faire sauter toutes les roches.

Amadou N’Fa Diallo

Commentaires via Facebook :

7 COMMENTAIRES

  1. Bonjour chers PRESIDENTS DE L”ESPACE CEDEAO.
    Decidement le RIDICULE NE TUE PAS.

    Lorsque ATT DEMISSIONNAIT EN 2012, C’ETAIT CEDEAO DE BLAISE COMPAORE. EN CE MOMENT LA DEMISSION ETAIT AUTORISEE. LA LIGNE ETAIT VERTE A LA DEMANDE DE LA CEDEAO? PAS DE SANOGO.

    MAINTENANT QU’IL S”AGIT DE SAUVER VOS PROPRES MEUBLES, IL YA UNE LIGNE ROUGE A NE PAS FRANCHIR CAR LES NOUVEAUX TEXTES L”INTERDISENT EN 2020.

    Comme le recommande le M5-, SAUVEZ LE MALI ET NON IBK QUI A MONTRE SES LIMITES. IL N”AVAIT MEME PAS SOUCI DU PAYS. QUAND LA SITUATION SE DETERIORAIT AU MALI VOUS ETIEZ OU SVP. QUI DE VOUS A CLAQUE LE DOIGT.
    MR. BUHARI, VOUS AVEZ RENVOYEZ ET MEME ENFERMEZ POUR CORRUPTION OUI OU NON?
    Mr. MACKY, POURRIEZ VOUS NOUS DIRE QUE DEPUIS TOUT CE TEMPS DE GOUVERNANCE , PERSONNE N”A CROUPI EN PRISON POUR CORRUPTION?
    MR ALASSANE, IL N”YA PAS DE DETENUS OU DE POURSUITE EN CI POUR CORRUPTION?
    MR. MAMADOU YOUSSOUF, IL YA JUSTE QUELQUES JOURS LA RUE BOUGEAIT POUR DENONCER DES VOLS SUR ACHAT MATERIELS MILITAIRES.
    DONC IL FAUT BIEN FAIRE AILLEURS , AU MALI IL FAUT ACCEPTER LE CHAOS. JAMAIS. JAMAIS.
    MEME LE MATERIEL MILITAIRE, ON VOLE SUR LEUR ACHAT. Les PAUVRES SOLDATS MEURENT COMME DES MOUCHES, LES GENERAUX ET LEURS ACOLYTES POLITIQUES SE SUCRENT. C”EST NORMAL. JAMAIS CELA NE CONTINUERA.
    PAS D”ECOLE DEPUIS 7 ANS AU NORD ET AU CENTRE, 2 ANS AU SUD, ET IL FAUT CONTINUER COMME DES MOUTONS. JAMAIS….
    PLUS D”ELECTION, MAIS DES NOMINATIONS. JAMAIS ON NE SE SOUMETTRA PLUS, QUOI QUE CELA COUTE A CE PEUPLE.
    CERTAINS SONT DES ENFANTS DE DIEU ET NOUS AUTRES LES ADOPTIFS. SI TU N”ES PAS DE LA BONNE FAMILLE TU TRAVAILLES PAS. C”EST POURQUOI TOUS NOS ENFANTS CONSOMMMENT DU TRAMADOL, DE L”ALCOL, ET SONT TOUS CRIMINELS DE GRAND CHEMINM CAR DESOEUVRES AVEC DES MESSAGES EHONTES DE BEN KATRA AVEC SES 200 000 EMPLOIS TOUT COMME KOITA POUR POUVOIR SUCER ENTRE LES DOIGTS D”IBK.

    RENDONS LA LIGNE VERTE TOUT COMME IBK OU NOUS LE FERONS NOUS MEME PEUPLE DU MALI.

    IBK A ETE ELU ET ATT N’ETAIT PAS ELU DEMOCRATIQUEMENT CAR MAL PROPRE , IL FALLAIT L”EVINCER PAR LE MEME IBK EN DESSOUS. POOOR. QU”ELLE

    HONTE A VOUS.

  2. 🤣 ILS PRIENT DANS LES LANGUES DES ARABES SANS PARLER ARABE!🤣

    🤣 ILS VIVENT SOUS LES LOIS FRANCAISES N ETANT PAS FRANCAIS ET NE PARLANT PAS FRANCAIS!🤣

    🤣 ILS SONT PERDUS ! LEURS GUIDES ‘LES LARBINS ARABO-FRANCAIS’ SONT AVEUGLES ET BETES!🤣

    tcheh…ne yere teh Kinguiranke don tukuninw! Anw balimakeh, nin ka ban, i ka ke i yere ta ye sa! in tchiya! i senke la!

  3. when we go to root cause for this crisis it is in step to perceive due to Europe facilitating his government corruption by way of international banks that IBK government is helping Europe destroy prospect of there being west African currency free of Europe domination.
    That is s traitorous act that leave me contemplating are Keitas traitors that cause fall of Negroid sector of Mongol empire? They probably did for sake of being gifted a caucasian woman. I feel your weakness plus European willingness to exploit stupid African leaders .
    Europeans are upset excess Keitas at my charges. Why? They do not care what Negroids think.

    Henry Author Price Jr aka Kankan

  4. Pour moi, ce n’est pas le nombre de personnalités qui viennent qui importe, c’est plutôt la réalité qui est en face et qui est difficile à masquer. La sagesse recommande que les personnalités qui viennent ne masquent pas cette triste réalité marquée par la souffrance des maliens et leur désir et soif de changement qualitatif. Nier cela c’est juste se voiler la face. Espérons que que la sagesse puisse prédominer de part et d’autre, que le Mali en sorte grandi et que les visiteurs ne soient pas venus pour rien. Nous les remercions d’ailleurs de se préoccuper de la situation du Mali, je veux dire celle du peuple malien.

  5. La CEDEAO au secours d’IBK peine perdue . Cet homme doit partir . Il est incapable de diriger le Mali, les 7 ans qu’il est à la tête du pays, en sont la parfaite illustration. Pire désormais il a du sang des maliens sur ses mains . S’il veut du bien , qu’il démissionne du pouvoir. Mais cet homme aveugle par le pouvoir , a cause des privilèges afférents, il n’ira jamais de lui-même , mais chassé comme un voleur .

  6. Ce qui reste certain, à part le Ghana dont la démocratie semble être la meilleure dans cette sous-région d’Afrique Occidentale, tous les autres pays de cette partie d’Afrique sont tous vulnérables à cause de leur système de gouvernance très précaire et ne respectant que très peu les vrais principes démocratiques, à ce titre, ils peuvent aussi prendre feu avec l’expérience malienne, une fois terminée. Ces présidents jouent cette interventionnisme en pensant à cet adage qui dit ceci “Si la barde de ton voisin prend feu, mouille la sienne”. Ils doivent rapidement se défaire de certains stéréotypes en prenant la température au sein de la population en intégrant leurs désidératas dans les prises de décisions finales. Nous sommes dirigés par des présidents qui ne nous aiment pas et c’est dommage, ils sont des diables personnifiés au service du mal, ils incarnent Satan. Ce qui est certain, nous ne sommes pas sûrs qu’ils aient la bonne solution actuelle du problème malien, car ils ne se démarquerons pas d’IBK et ses acolytes et cela est très dommage.

  7. Arrêtons de jouer les sourds et aveugles !!!

    Arrêtons de tourner autour du pot !!!

    Si la 1ère délégation de la CEDEAO a foncé “droit dans le mur” et n’a pas réussi à obtenir quoi que ce soit, IL Y DE BONNES RAISONS À CELA:

    1/ Les motifs d’exasperation du peuple sont TOUS fondés et avérés (TOUS !)

    2/ Cette exaspération générale ne résulte pas d’un simple “faux-pas”ou d’une simple “erreur” de la part d’Ibk, mais D’UNE INTERMINABLE SUCCESSION DE 7 ANS DE VOLS, DE DETOURNEMENTS, DE MAGOUILLES ET DE TRICHERIES D’UNE PART, AINSI QUE D’UNE TOUT AUSSI INTERMINABLE SUCCESSION DE 7 ANS DE PROMENADES EN BOEING, PENDANT QUE LE PAYS BRÛLAIT ET SOMBRAIT…..DANS TOUS LES DOMAINES SANS EXCEPTION !!!😎😎😎😎😎

    7 ans, c’est long !!!
    C’est même TRÈS long !!!
    En 7 ans, n’importe quelle “deception” a LARGEMENT le temps de se transformer en colère, et n’importe quelle colère a TRES LARGEMENT le temps de devenir…EXASPÉRATION IRRÉVERSIBLE !!!

    Et quand la coupe est deja dangereusement pleine à ras-bord, et qu’on a l’inconconscience d’y rajouter EN PLUS une réélection volée par la triche et des élections législatives honteusement truquées, Alors là, bien évidemment, LA COUPE DEBORDE ET L’EAU SE DEVERSE PARTOUT !!!😎😎😎😎

    Et ce n’est pas UNE FOIS QUE la coupe a déjà débordée et UNE FOIS QUE l’eau est déjà déversée, qu’il faut nous envoyer des gens pour “AIDER À EVITER QUE LA COUPE NE DEBORDE”🙄🙄🙄🙄🙄🙄

    Ces gens-là arrivent comme “des médecins après la mort”, et viennent “proposer des SOLUTIONS😂” pour tenter de sauver le trône d’un “confrère”😂,…..ALORS QUE CELUI-CI A DÉJÀ ÉTÉ DÉTRÔNÉ “DE FAIT” PAR LA RUE DES LES TOUS PREMIERS JOURS DE LA CONTESTATION !!!

    Et comme entre temps, du haut de Son piédestal, Son Altesse Royale s’est EN PLUS permis la bagatelle de faire tirer sur son SON PROPRE PEUPLE (en 2020 et au 21ème siècle !!!…), TOUS les chefs d’État africains peuvent défiler chez nous pour tenter de sauver “leur collègue”😂😂😂, autant qu’ils sachent que leur collègue en question, IL EST DÉJÀ POLITIQUEMENT MORT ET ENTERRÉ DEPUIS….LE 5 JUIN DERNIER…😎😎😎

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here