Le candidat de l’URD, Soumaïla Cissé lors du lancement de sa campagne : “Sous ma gouvernance, aucun membre de ma famille n’occupera une fonction officielle “

1

C’était à la faveur d’un meeting géant que le candidat de l’Union pour la République et la démocratie (Urd) et de la plateforme “Ensemble restaurons l’espoir”, Soumaïla Cissé, a procédé au lancement sa campagne électorale, le dimanche 8 juillet dernier, au boulevard de l’Indépendance, en présence de tous les mouvements, partis politiques et clubs de soutien.

Première à prendre la parole, Diakité Kadidiatou Fofana, membre de la direction de campagne. Elle a expliqué les raisons de son soutien à la candidature de Soumaïla Cissé. “Je suis élue Adema en Commune II du district de Bamako. En décidant de soutenir le président IBK dès le 1er tour de l’élection présidentielle du 29 juillet, mon parti est devenu un club de soutien. Ainsi, j’ai décidé de prendre mes responsabilités en jetant mon dévolu sur le candidat de l’Urd, l’Honorable Soumaïla Cissé, afin d’instaurer une alternance dans la gouvernance. Nous avons connu une erreur en 2013 en élisant IBK à la tête du pays”, a-t-elle laissé entendre.

A ses dires, les Maliens ont élu IBK sans programme. Donc, elle ne peut pas soutenir quelqu’un qui lors de son ascension enfonce le pays. “IBK est un président insensible à la souffrance des citoyens. Nous avons décidé de faire un Mali développé en choisissant Soumaïla Cissé”, a-t-elle ajouté.

Pour sa part, le directeur de campagne, Tiébilé Dramé, dira que “pour restaurer l’espoir, votons Soumaila Cissé. Pour la paix, votons Soumaïla Cissé. Le pays est abimé, donc il faut un homme d’expérience, un visionnaire avec un programme ambitieux et réalisable pour le sauver et parmi les 24 prétendants au poste de président, l’Honorable Soumaïla est le seul qui a cette capacité aux yeux de ses partisans “.

A l’entendre, Soumaïla Cissé a des projets pour les Maliens. Ainsi, il pourra donner de l’eau, une bonne éducation, de l’emploi, des hôpitaux pour soigner l’ensemble de nos compatriotes.

D’après lui, le porte-étendard du parti de la poignée de mains a des compétences et des qualités avérées qu’il a prouvé partout où il a servi, au Mali comme à l’étranger. Et de poursuivre que le peuple malien aura l’occasion de se débarrasser de ce régime qui a abimé le pays pendant cinq ans, tout en votant Soumaila Cissé, le meilleur candidat des 24prétendants au fauteuil présidentiel de Koulouba. Pour le président du Parena, la vraie alternance est possible avec Soumaila Cissé et elle est en marche.

Par ailleurs, Tiébilé Dramé a remercié tous les partis politiques associations, mouvements et personnalités individuelles qui soutiennent la candidature de Soumaila Cissé. Pour lui, c’est pour la qualité du projet de société du candidat de la plateforme “Ensemble restaurons l’espoir” qui a bénéficié du soutien de tous ceux-ci.

Prenant la parole, le candidat Soumaïla Cissé a laissé entendre que l’avenir de ce pays dépend de ses fils. “Notre pays est à présent devant un choix majeur, celui de continuer sur le chemin actuel qui conduit à l’échec ou se redresser pour redevenir ce que le Mali a toujours été, un pays stable, libre, uni et fier”, a-t-il indiqué.

Le député de Nianfunké a saisi l’occasion pour s’engager à tout mettre en œuvre pour ramener la paix et l’unité nationale. “A travers notre gouvernance nous comptons redonner à l’Etat toute son autorité et permettre à l’armée de reconquérir les territoires perdus”.

Pour l’orateur, le Mali ne peut plus être spectateur de son destin, comme c’est le cas depuis 5 ans. A ce titre, il a promis de rétablir la sécurité afin de pacifier le pays, notamment le Nord et le Centre, en instaurant un véritable dialogue entre les différentes communautés pour qu’elles puissent de nouveau vivre en harmonie. Et de promettre lutter énergiquement contre les maux qui plombent le développement de notre pays, notamment le clientélisme, la corruption, le népotisme. “Nous nous engageons, entre autres, à défendre l’intérêt général, exiger des serviteurs de l’État une probité exemplaire pour permettre à chacun de mieux vivre, de mieux se soigner, d’avoir un emploi et d’être mieux éduqué. Ma gouvernance économique sera énergique et intraitable. Aucun membre de ma famille n’occupera une fonction officielle”, a-t-il martelé.

Evoquant le contenu de son projet, Soumaïla Cissé a affirmé qu’il est fondé sur cinq piliers, à savoir : instaurer un véritable dialogue entre tous les Maliens ; mettre l’Etat au service des populations ; donner aux jeunes, aux femmes la place qui leur est due dans la société malienne ; construire une économie performante et solidaire. “Nous allons mettre l’État au service des populations, donner aux jeunes et aux femmes la place qui leur est due et construire une économie performante et solidaire”, a-t-il précisé. Pour finir, le candidat Soumaila Cissé a invité ses militants à une campagne calme et apaisée, avec un véritable débat démocratique, programme contre programme.

                          Boubacar PAÏTAO

 

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. 😊…TOUT MON VILLAGE ET CERCLE SANS PARLER DE L ARRONDISSEMENT ET DE LA REGION DE MANIERE NON OFFICIELLE SERA AU POUVOIR…,.OUI SOUMI….😊

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here