Législatives 2007 – Mme Aadam BAH Konaré, Candidate et Promue Présidente de l''Assemblée Nationale

0

L’épouse de l’ancien Chef de l’Etat Alpha Oumar Konaré serait partante pour les prochaines législatives à Kati et sur la liste Adema-PASJ. La nouvelle ne constitue plus qu’un secret de polichinelle, du moins, dans certains cercles fermés. Mme Adam Bah Konaré serait bien candidate à la députation à Kati. Une circonscription presque acquise au parti de l’Abeille. Selon les mêmes sources, M. Djalla Danioko aujourd’hui chargé de la communication au sein du parti briguera lui aussi ladite législature. La circonscription de Kati a aujourd’hui droit à sept députés. Le chiffre doit être revu à la hausse. Mais qu’importe la future candidate a toutes les chances de passer haut la main.rn

Le scénario d’une Adam Bah Konaré député voire présidente de l’Assemblée nationale du Mali à la place de IBK (c’est l’objectif recherché selon nos sources) laisse aujourd’hui libre cours aux spéculations. Une manière, selon certains, pour Alpha Oumar Konaré de parachever l’oeuvre entamée pendant ses deux mandats. Un moyen de relancer le débat démocratique et de mettre un terme à «l’unanimisme» selon d’autres.

rn

L’information, en tout état de cause, est corroborer par certains faits. Le gendre de la future candidate et non moins président du Parena a décidé de ne pas soutenir le président sortant et de ne pas signer la plate-forme pour ce faire. Une attitude qui a poussé le confrère «Le Républicain» à s’interroger sur quelle position se place finalement le Parena. Selon toutes évidences, M. Tiébilé Dramé opterait pour un autre schéma qui prendrait en compte les projets politiques de ses gendres. La présence non discrète de son épouse et non moins fille de l’ancien couple présidentiel aux récentes assises du parti en dit certainement long sur une possible convergence, voire une alliance de taille entre les «deux familles politiques» au propre comme au figuré.

rn

Au même moment, l’Epoux Alpha Oumar Konaré évite soigneusement de prendre langue avec l’actuel locataire du perchoir de Bagadadji malgré les mille et une sollicitation de ce dernier comme pour éviter toute récupération politique susceptible de compromettre les projets de l’épouse.

rn

En tout état de cause, la future candidate  et potentielle présidente de l’Assemblée Nationale possède les ressources intellectuelles et politiques nécessaires pour s’imposer et donner un autre visage à la démocratie malienne. Naturellement, la chose ne sera pas du goût de tout le monde. L’on peut dès lors s’attendre à de sérieuses empoignades. D’ores er déjà, on l’assimile à l’Américaine Hilaray Clinton laquelle a repris le flambeau politique après les deux mandants successifs de son époux à la Présidence des Etats-Unis d’Amérique.

rn

B.S. Diarra

rn

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER