Mali: Inhaye Ag Mohamed nouveau haut représentant du chef de l’État pour la mise en œuvre de l’accord d’Alger

3

Inhaye Ag Mohamed, inspecteur des services économiques est le nouveau haut représentant du président de la Transition pour la mise en œuvre de l’accord pour la paix et le réconciliation issu du processus d’Alger. Il est nommé à ce poste par le décret n°2021-160/PT-RM du 10 mars 2021, signé par le président de la Transition Bah N’Daw.

Inhaye Ag Mohamed était auparavant le secrétaire permanent du Bureau du haut représentant pour l’accord. Il remplace l’inspecteur général de Police, Mahamadou Diagouraga nommé Ambassadeur du Mali à la Havane en République de Cuba.
Inhaye Ag Mohamed est donc en terrain connu et devrait s’atteler à insuffler une «nouvelle dynamique» dans l’application de l’accord «travers le bureau du Haut représentant pour la Paix en favorisant l’adoption d’un nouveau chronogramme pour parachever les actions prioritaires déjà identifiées», comme il le rappelait en décembre dernier lors d’une audience avec le chef de l’État.
M. TOURÉ

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,

    Félicitations à Inhaye Ag Mohamed pour son nouveau poste de haut représentant du président de la transition pour la mise en œuvre de l’accord pour la paix et pour la réconciliation au Mali.

    Au moins une décision longtemps pendante a été prise, ce qui évite la propagation de l’ambiguité et du flou.

    Souhaitons-lui bon vent et appelons pour l’aider à impulser une nouvelle dynamique de la mise en œuvre inclusive de l’accord de paix basée sur le respect strict et franc des engagements des acteurs et des parties prenantes.

    Souhaitons, comme le recommande le Dialogue National Inclusif, la relecture de l’accord de paix suivant son article 65.

    Il est souhaitable que cette relecture se fasse à travers des concertations inclusives aux niveaux régional, national et de la diaspora.

    Bon courage.

    Dr Anasser Ag Rhissa
    Expert TIC, Gouvernance et Sécurité, TEL 78731461

  2. Même si cet « Inhaye » (« le bon voyant« , en Tamacheqh), un targui de la communauté kel Assouk/Akelouten/iderfène de Djebock/Djebegh du Tilemsi/in Chawadj de Gao, pourrait avoir une bonne vision, en chaussant des lunettes/loupes grossissantes à double foyer, il ne verrait que le Désaccord d’Adezaïr qui est « une épingle dans une botte de foin » qu’il ne trouverait pas le chemin qui va vers la mise en place de « l’Azawad de Kidal Oui, Mali -No » en tant qu’Etat confédéré au Mali , ses prédécesseurs au poste ayant fait chou blanc, ce qui lui arriverait à lui nommé par le PRT, Colonel Bah N’Daw -« Le Sphinx-tête- de- mort » qui s’en va, ce jour, en Alger, pour se la couler douce, l’Algérie étant le principal promoteur de cette question d’Azawad-rêve et de terro-djihadisme au Mali et au Sahel en contrebalance de l’occupation du Sahara espagnol des enfants chéris du Polisario de Tindouf, de l’Algérie des Généraux narcotrafiquants sahariens

    Sincèrement,

  3. Bonne decision car Diagouraga le maraka yugu a ete dans toutes les negotiations depuis AOK jusqua’au fils de maudit de Sebenikoro mais sans results!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here