Mali : Le Médiateur de la CEDEAO à Bamako pour consolider les acquis

2

Le Médiateur de la Cedeao pour le Mali, l’ancien président de la République fédérale du Nigéria, Goodluck Jonathan, accompagné d’une forte délégation, est arrivé à Bamako ce mercredi 20 juillet en début d’après-midi

Selon le programme officiel de la visite de travail de trois jours, la délégation doit s’entretenir dans un premier temps avec le Comité local de suivi de la Transition au Mali (CLST) avant de rencontrer les ambassadeurs des États membres de la Cedeao accrédités au Mali ainsi que le reste du corps diplomatique.

Au cours de son séjour, le Médiateur de la Cedeao assistera au lancement officiel des travaux du Mécanisme conjoint de suivi du chronogramme de la Transition.

Il est annoncé qu’il prendra part à la rencontre du Cadre de concertation entre le gouvernement et les partis politiques. Le jeudi 21 juillet, le Médiateur sera reçu par le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta au Palais de Koulouba.

Le troisième jour de la visite, Goodluck Jonathan rencontrera en début de matinée certains membres du gouvernement notamment le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop et celui de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, porte-parole du gouvernement, le colonel Abdoulaye Maïga.

Dans l’après-midi du vendredi 22 juillet, il doit boucler sa visite en partageant ses observations à travers un message à l’endroit des acteurs politiques.

Cette visite de l’ancien président nigérian intervient suite à la levée des sanctions économiques et financières contre le Mali à l’issue du 61è Sommet de la Cedeao tenu le 03 juillet à Accra, au Ghana.

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Qui l’aurai cru seuls les maliens souffrants dans la dignité honneur respect de la patrie sous toutes ces formes avec la bénédiction de nos sages savants connaisseurs et ce digne peuple à la volonté de fer et d’acier de tenir l’embargo injuste non réfléchi au de faire fléchir un PAYS et son PEUPLE courage pour braver l’impensable pour sortir de Piège qu’on croyait se rendre à l’ennemi juré sans nom en laissant nos biens à leur portée sans vergogne à travers insultes de haut en verbe et mots et maux enfin on va nous respecter celui qui ignore cela n’a pas le droit à la suprématie du pays les partis sussautent dehors le PM POURQUOI ils croient une main mise déjà sur le pays sans les non politiques que sont la population civile et autres on doit sur eux et non ceux qui ont habitude de vendre et de bouffer le PAYS comme si leurs biens l’OUA et la CEDAO ont perdu la battaille nous continuons notre lutte à aller de l’avant seul DIEU et le Prophète peuvent nous dérouter à nous de réussir le reste sans encombre ni tracas nous saluons les marcheurs et nos soutiens pour la bonne cause du MALI et toute AFRIQUE ceux qui nous ont suivi ou non ils reviendront sur leur décision un jour le combat est noble la division tue tout le monde l’argent roi oublions soutenons nous l’espoir est là que DIEU bénisse le MALI pour sa lutte et pour l’Afrique bon vent chers frères et soeurs ne lasser jamais quel qu’en soit la souffrance on est avec vous

  2. cedeao/onu/ua arreter de discuter avec ces vauriens bidasses, degager les du pouvoir comme ca le peuple malien sera liberer.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here