Mali : Les raisons de l’impopularité du Premier ministre

5

Soumeylou Boubeye Maïga n’est plus  en odeur de sainteté avec une partie du peuple malien. En témoigne le meeting du vendredi 5 avril où les  manifestants ont scandé des slogans très hostiles à l’encontre  du chef du gouvernement.

-Maliweb.net- Il n y’a pas de péril à la demeure. Mais il y a de quoi à avoir peur. Voilà ce à quoi on peut résumer la manifestation du vendredi 5 avril. Les maliens meurtries par les évènements tragiques du mois de mars ont la soif du changement et demandent au président de la République de prendre en compte leur aspiration profonde.

Un déficit de confiance semble installer entre de nombreux maliens et le Chef du gouvernement. Or rien ne peut se faire sans celle-ci. Ne dit-on pas chez nous que quand la confiance est rompue entre l’homme et sa  femme,  la personne cessera de devenir son époux ou son épouse. C’est justement ce qui arrive entre Soumeylou Boubeye Maïga, et une bonne frange de la population malienne, qui le soupçonne d’être un agent de la France. Une étiquette que le Tigre de Badalabougou a du mal à se défaire. Or les maliens sont naturellement très hostiles à l’ancienne puissance colonisatrice, accusée d’être à la base des problèmes du Mali. Face à ses allégations, le Premier ministre n’a rien entrepris pour redorer son blason. Ce sentiment s’est d’ailleurs renforcé par sa façon de gouverner.

La démission du chef du gouvernement exigée

Attaqué par l’opposition, qui l’accuse d’être incapable de conduire le Mali vers des jours meilleurs, Soumeylou Boubeye Maïga se trouve aujourd’hui dans le collimateur d’une partie des leaders religieux. Et pas les moindres, puisqu’il s’agit l’imam Mahamoud Dicko, président du Haut Conseil Islamique et du Tout Puissant Chérif de Nioro du Sahel. Sans l’avouer, ces érudits musulmans en veulent au Tigre de Badalabougou pour avoir dissout sur « ordre de la France » la commission de bons offices, dirigée par l’imam Mahamoud Dicko. Le chef du gouvernement est également accusé d’avoir exacerbé la crise du Centre.  C’est pourquoi, ils « exigent » sa démission pure et simple. Sa réaction à la limite « maladroite » du 10 février n’a pas également permis de faire  baisser la tension.

Soumeylou lâché par sa propre majorité

Après l’opposition, les leaders religieux c’est autour de la majorité présidentielle de prendre ses distances avec Soumeylou Boubeye Maïga. Il a par sa façon de conduire les actions publiques irrité certains cadres de la majorité. La sortie de deux députés du parti au pouvoir le Rpm, appelant à  un changement de gouvernement est assez illustrative du malaise que traduit la plateforme Ensemble pour le Mali. Les responsables du parti du Tisserand lui en veulent à mourir, pour avoir « débauchés » leurs élus.

Aussi hormis Amadou Koita et Tiémoko Sangaré aucun chef de parti politique de la majorité ne se trouve au premier plan. Ils sont pour le meilleur des cas réduit au rôle de simples  conseillers dans les différentes institutions sinon la plupart ont été  écartés des affaires. « Ce que certains n’ont pas toujours digéré.  Il n’est pas donc exclus que ceux-ci soutiennent les détracteurs du premier ministre », commente un observateur de la vie politique. Dans les coulisses, certains responsables de la majorité n’hésitent pas à dire que le Premier ministre n’est pas « rassembleur ».C’est ce qui pourrait expliquer le silence de cathédrale observé par les ténors de la majorité présidentielle.

Bien sûr tout ça ne peut pas  être vrai. Mais tout n’est pas également faux. Il appartient à Soumeylou Boubeye Maïga de travailler pour resserrer les liens de sa majorité autour de lui. Et au-delà de la majorité, il lui faut  rétablir la confiance entre l’opinion publique et lui. Tout autre chose serait grave de conséquence. Car comme disait l’ancien ministre de la justice française, François  Bayrou « on ne peut pas gouverner contre le peuple ».

Autrement le président de la République doit prendre ses responsabilités en tirant toutes les conséquences de la situation. C’est d’ailleurs sur ce terrain qu’il est attendu par bon nombre de maliens.

Abdrahamane Sissoko/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. La premiere ligne de la politique intérieure aussi bien que des affaires étrangeres doit etre :
    TOUT SIMPLEMENT, DEHORS LA FRANCE…!

    Personne de nous ne laissera séjourner, dans sa maison familliale , un assassin notoire, un menteur, un voleur et violeur, en plus lui offrir la clé de cette maison avec entrées et sorties libres.

    Alors, voyons-nous maintenant ce qu’ ont fait les dirigeants maliens…???

    La france ne peut soutenir le terrorisme islamiste en Libye, Syrie, Irak ,Yemen, RCA , et faire autrement au Mali.

    Laurent Fabius alors ministre des affaires etrangeres de france a haut et fort declare’ , pourque le monde entier l’entende, que le front-al-nosra faisait du bon boulot.

    Le monde entier l’ a entendu….

    Si Ilyad etait cherche’ par la france menteuse et fasciste, elle l’aurait capture’ vivant..

    Et sale sonovobitch, ou’ est la preuve que la france fasciste a tue’ Koufa???? Ou’…????

    La france a toujours tue’ les terroristes qui la genent, alors qu’ elle nous laisse tuer ceux qui nous genent, et pas les financer….

    La france ne peut soutenir le terrorisme islamiste en Libye, Syrie, Irak ,Yemen, RCA , et faire autrement au Mali.

    La france ne peut soutenir le terrorisme islamiste en Libye, Syrie, Irak ,Yemen, RCA , et faire autrement au Mali.

    La france ne peut soutenir le terrorisme islamiste en Libye, Syrie, Irak ,Yemen, RCA , et faire autrement au Mali.

    SOLUTION:

    1- LA MINUSMA DOIT PARTIR.

    2- IL FAUT METTRE FIN TOUT DE SUITE Á L’ ACCORD DE DÉFENSE PASSÉ AVEC LA FRANCE.

    3- IL FAUT METTRE FIN TOUT DE SUITE Á L’ INFILTRATION DE L’ ARMÉE MALIENNE PAR LA FRANCE SOUS LE PRÉTEXTE DE “PROGRAMME DE FORMATION ET D’ APPUI”.

    4- IL FAUT CHASSER DU MALI TOUTES CES “MOUCHES VERTES” FRANCAISES Á CARACTERE POLITICO-ÉCONOMIQUE ET MILITARO-SÉCURITAIRE.

    5- METTRE FIN Á ” L’ ACCORD DE PAIX” SIGNÉ AVEC LE TROUPES TERRORISTES.

    6-FAIRE PARLER LE FILS DE LARBIN, LARBIN GÉNÉTIQUEMENT -DONC PAR LE SANG- DJON KOUNDA, LE NOMMÉ EXOTIQUEMENT DIONCONDA TRAORÉ.

    7- CE FILS DE LARBIN QUI A FAIT APPEL Á LA FRANCE, PAR REFLEXE PAVLOVIEN, DOIT ETRE EXÉCUTÉ SUR LA BASE DE L’ ARTICLE 320 DU CODE PÉNAL POPULAIRE.

    L’ EXECUTION PUBLIQUE DE DJON-KOUNDA SERA UNE LECON DONNÉE Á TOUS CEUX QUI PRÉTENDENT AU POSTE DE PRÉSIDENT, ET QUE CE DERNIER VA AVEC UNE RESPONSABILITÉ, CAR TROP BIEN RÉNUMÉRÉ…

    Il n’ y a pas de services secret á Bamako.

    Ne rentrons pas dansles détails, mais sachons que tout le Mali est confié á orange…!

    Quelle basse-cour …!!

    Une armée infiltrée en longueur et largeur par les services francais peut-elle avoir de secret ???

    Si quelqu’ un au Mali a au moins tenter de proteger l’ armée contre cette infiltration, c’ était Yamoussa Camara. Mais il fut sacrifié par Djon-Kounda,le fils de larbin, donc génétiquement larbin, et IBK le fetard, le pleurnicheur latin, le complexé et menteur.

    La france et l’ onu, en minuscules, ont tres mal joué en voulant repéter, calquer a le scénario Syrien….

    Les mouches “mouches cadavre” , les mouches vertes francaises vont disparaitre, car seront chassées ácoups de pierres et de batons.

    L peuple malien a tout compris…., seuls les pseudo-intellectuels éduqués au mensonge continuent le simulacre, MAIS IL SONT MINORITAIRES face au peuple…

    Comme ce fut le cas en RCA, la france va fuir le Mali la queue et le faux QCUL entre ses pattes… wait and see…!!!

    LE MALI EST EN GUERRE AVEC L’ ÉTAT PROFOND de france.

  2. Dans un pays normal Boubeye serait lynché sur la place publique. CE FAUX EXPERT FAUX STRATEGE NE TROMPE PLUS PERSONNE AU MALI. IL EST DERRIERE TOUS LES MASSACRES DEPUIS CELUI DES TOUAREGS ET MAINTENANT DES PEULS. LA CPI DOIT SERIEUSEMENT OUVRIR UNE ENQUETE SUR LES FAITS ET GESTES DE BOUBEYE. SON DISCOURS A MOPTI DEMONTRE QUIL AVAIT UN PLAN MACHIAVÉLIQUE DEXTERMINATION DES PEULS. IL EST ASSOIFE DE POUVOIR ET SE VOIT DEJA A LA OPLACE DIBKANCRE.

    ALPHA KONARE A FAIT LA PROMOTION DE LA RACAILLE AU MALI ET VOILA QUE SES VOLEURS MAFIEUX ONT PRIS EN OTAGE LE PAYS. ILS SE CACHENT derriere le mot terrorisme pour rester au pouvoir.

    le vrai terroriste BOUBEYE ET SON GHOUVERNEMENT.

  3. Boubeye est un travailleur et le malien n’aime pas le travailleur. Un point Voilà les raisons de l’acharnement contre lui.

  4. Chasser peut être par ibk sinon le mot démission ne se trouve pas dans le dictionnaire du malien en général et du politichien en particulier

  5. “Commission de bons offices, dirigée par l’imam Mahamoud Dicko.” Cette commission, je ne sais pas de quoi il s’agit exactement… Ce serait génial si vous pouviez investiguer davantage concernant cette commission. Personnellement, je pense qu’il doit démissionner en signe de respect aux 186 vies humaines gratuitement perdues à cause de son négligence en tant que chef du gouvernement. Nous avons absolument besoin de quelqu’un beaucoup plus intelligent, responsable et respectueux des vies de ses concitoyens. Si vous faites un sondage au sein de notre société, vous serez sûrement surpris du nombre de maliens qui souhaiteraient qu’il démissionne.
    Je suis convaincu qu’il va finir par démissionner… C’est la seule option qui lui reste.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here