Me KASSOUM TAPO président du MOREMA ‘’L’organe unique de gestion électorale est de l’impossibilité absolue’’

7

Au regard du délai imparti pour la transition et les futures élections au Mali, Me Kassoum Tapo, premier président de la Commission électorale nationale indépendante(Céni), estime que la création de l’organe unique de gestion électorale relève de l’impossibilité absolue.

Le rêve de tous les Maliens aujourd’hui, qu’est l’organe unique de gestion électorale s’avère impossible, à en croire Me Kassoum Tapo. C’était à l’issue de la visite du ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Lieutenant-colonel, Abdoulaye Maïga, au siège du Mouvement pour la Refondation du Mali (Morema) de Me Tapo.

Lors de la visite, le ministre Abdoulaye Maïga a soulevé la question de la mise en place de l’organe unique de gestion des élections pour l’organisation des échéances électorales prochaines. Aux dires du ministre, un atelier de réflexion sera bientôt mis en place pour définitivement vider la question de cet organe. Il a aussi souligné que le délai sera respecté et aussi bien le chronogramme électoral publié par l’ex-Premier ministre Motar Ouane.

L’ancien bâtonnier des avocats, Garde des Sceaux et premier président de la Céni, a positivement apprécié la visite du ministre et aussi le maintien du chronogramme électoral. Au regard de l’avocat, l’élection présidentielle demeure le premier pilier de la refondation qu’il faut poser. « Le tout passerait par des élections crédibles, apaisées et transparentes », a-t-il précisé.

Par contre Me Tapo n’est pas optimiste pour la création de l’organe unique de gestion. « Ce n’est pas possible. C’est de l’impossibilité absolue », a-t-il confié, au regard du délai imparti. La question sera débattue dans les jours à venir lors d’un atelier de réflexion, a certifié le ministre. Me Kassoum Tapo a promis d’y apporter son concours au regard de son expertise en tant que premier président de la Céni en 1997.

Koureichy Cissé

Commentaires via Facebook :

7 COMMENTAIRES

  1. En quoi la mise en place d’un organe unique de gestion électorale, est-elle impossible ? Il faut d’abord commencer à nous expliquer en quoi consiste un organe de gestion électorale ?

  2. ON RECRUTERA ET ON FERA 3 EQUIPES POUR QUE LE TRAVAIL SE FASSE 24H/24 SU BESOIN ON FERA APPEL A DES GRANDS CABINETS DE CONSEIL ET DE GESTION TEL KPMG OU BOSTON CONSULTING GROUP

    OU EST LE PROBLEME ?

    RIEN N EST IMPOSSIBE AVEC DE LA VOLONTE POLITIQUE MR TAPO !!!!!!!!!!!!!!!!!!! MEME ALLEE SUR LA LUNE EN 2025

    IL FAUT SAVOIR S ENTOURER C EST LA LE SECRET POUR REUSSIR DE GRANDES CHOSES

  3. j’apprécie beaucoup la réaction de Tapo, il ne faut jamais abandonner votre patrie parce que vous avez été insulté ou autres , le Mali c’est pour nous tous , et nous sommes tous le fils de ce pays, je vous en prie aider la transition à relever le défi , les militaires n’ont pas une très grande maitrise des questions électorales malgré leur bonne foie

  4. Pauvre Me TAPO, vous n’avez rien compris de l’état de la nation malienne, le pays est dans un gouffre amer et nous nous en sortirons avec beaucoup de dégâts et une déchirure très profonde qui restera à jamais cicatrisée. Avec cette situation, le pauvre TAPO ne pense qu’aux élections dans une situation déplorable, une situation sociale totalement en lambeau, le Mali n’existe plus et nous ne savons pas comment ces hommes comme TAPO ne pensent? Peut-être pas avec la tête, mais avec d’autres organes non dédié à ça, comment des grands responsables, cadres et élites de ce pays se mettent à réfléchir de façon bizarre sans aucun respect de la logique, de la prospective et avec responsabilité? Nous sommes dans un volcan qu’aucun politicien ne voit, mais pourtant ça va imploser sans aucun doute et ce jour là beaucoup parmi eux se retrouverons dans une situation déplorable et d’autres aurons, certainement la chance de partir, mais pour très longtemps.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here