Médiation de la CEDEAO: le M5-RFP campe sur sa position initiale la «démission d’IBK»

8

Les leaders du Mouvement du 5 Juin – Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) ont rencontré à deux reprises, ce jeudi 16 juillet, la mission de médiation de la CEDEAO conduite par l’ancien président du Nigéria, Goodluck Jonathan. A la sortie de ces rencontres, le Mouvement du 5 Juin a rendu public une déclaration.

Maliweb.net -«La démission de Monsieur Ibrahim Boubacar Keïta et son régime»;«l’ouverture d’une Transition républicaine»; «l’ouverture d’enquêtes judiciaires pour la poursuite des auteurs, et complices des tueries, blessures et exactions commises contre les manifestants»;«la libération du Chef de file de l’opposition, l’Honorable Soumaïla CISSE». Telles sont les quatre exigences formulées par le Mouvement du 5 Juin – Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP).

Ces préalables au dialogue ne sont pas une surprise. La position du M5-RFP avait été annoncée, un peu plus tôt dans la journée, par Issa Kao Djim, coordinateur de la Coordination  des Mouvements, Associations et Sympathisants de l’lmam Mamoud Dicko (CMAS). Ce dernier avait affirmé ne rien attendre personnellement de la mission CEDEAO. Car, cette institution, avait lancé Issa Kao Djim, se contente« de sauver les Chefs d’Etat».

Des va-t’en guerre ?

En décidant de rester camper sur sa position initiale, le Mouvement du 5 Juin – Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) envoie des signaux. D’abord le mouvement montre sa détermination à poursuivre le combat entamé. Aussi, le mouvement entend obliger le président IBK à entrer en négociation directe avec lui. Toute chose qui pourrait laver l’affront subi à Koulouba, le 05 juillet dernier, lorsque le président IBK a invité les leaders du mouvement à aller «négocier avec sa majorité présidentielle».

Sans être des va-t’en guerre, les leaders du M5 semblent craindre que le président IBK, comme à son habitude, n’obtienne un Accord pour ensuite le jeter dans un tiroir. Dans sa déclaration de ce jeudi soir après la rencontre le médiateur de la CEDEAO, le Mouvement l’a réaffirmé: «tout dialogue est infructueux ou quasiment impossible avec IBK». Le M5-RFP brandit entre autres preuves: le non-respect de ses engagements, la non application des résolutions et accords issus des différentes concertations et négociations notamment la Conférence d’entente nationale, le Dialogue national inclusif, le Dialogue avec l’opposition politique.

Mamadou TOGOLA/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

8 COMMENTAIRES

  1. En faisant des propositions “soft” et “politiquement correctes”, la CEDEAO est DANS RÔLE de médiateur officiel…

    Et en refusant en bloc les propositions en question, la contestation malienne, confrontée à la triste réalité depuis déjà 7 ans (!…), est aussi PARFAITEMENT DANS SON RÔLE et elle ne doit absolument pas céder !!!

    • Par ailleurs, si en soi, la HONTEUSE SUCCESSION de magouilles d’État et de détournements ajoutée à l’incompétence et le laxisme de l’ère Zonkeba, JUSTIFIAIT DÉJÀ TRES LARGEMENT sa démission, maintenant qu’il a EN PLUS oseé tirer à balles réelles sur des manifestants civils, c’est son éventuel MAINTIEN EN FONCTION qui serait carrément…SURRÉALISTE !😎😎😎😎😎

  2. Il faut qu’ils arrêtent d’enchérir sur la démission d’IBK parce que ça sera difficile à obtenir et aussi pendant ce temps le mouvement s’essoufflera avec ses revendications.

    Il faut que ce mouvement se concentre sur des propositions réalistes qui feront changer la gouvernance actuelle de façon irréversible dans le bon sens.
    Faire en sorte qu’IBK reste président de façon simplement honorifique et que son clan de prédateurs voraces ait moins de maîtrise sur les affaires de l’État.

    • La demission du Mande Zonkeba est non negotiable, il doit partir c’est simple et c’est clair car on ne peut pas continuer de payer le salaire d’un nullard, un faineant et un grand corrupteur et Corrompu comme Boua le ventru IBK. Ce mouvement restera tres fort et tres consolide juqu’au depart de Boua le ventru IBK!

  3. ” la démission de Monsieur Ibrahim Boubacar Keïta et son régime»;
    «l’ouverture d’une Transition républicaine»;
    «l’ouverture d’enquêtes judiciaires pour la poursuite des auteurs, et complices des tueries, blessures et exactions commises contre les manifestants»;
    «la libération du Chef de file de l’opposition, l’Honorable Soumaïla ”

    NE NOUS TROMPONS PAS!:

    M5 ou pas M5, Il faut arrêter de présenter ces exigences précises, comme si ces dernières n’étaient “QUE” celles d’un “parti” ou d’un “mouvement” ou ou d’une banale “mouvance politique opposée au régime” en particulier, ALORS QUE CES EXIGENCES SONT EN RÉALITÉ CELLES…..DE TOUT UN PEUPLE DANS SON ÉCRASANTE MAJORITÉ !!!😎

    Le MR-RFP n’est rien de plus que le NOM, la REPRÉSENTATION OFFICIELLE et la “TRADUCTION POLITIQUE” de l’immense exaspération de TOUT UN PEUPLE et de TOUTE UNE NATION qui a été flouée, “trimbalée”😁 et pillée durant SEPT LONGUES ANNÉES (!!…) par un nullissime bon à rien bananier, auss incompétent et laxiste que voleur et tricheur !!!😎😎😎

    Ici, en tant MEDIATEUR DE STATURE INTERNATIONALE, il est évident que la cedeao (ni personne d’autre sur la scène internationale), ne peut OFFICIELLEMENT souscrire à la démission d’un président qui qu’il soit , et ne peut faire moins que se déclarer OFFICIELLEMENT “contre”😎

    Ce faisant, elle est juste DANS SON RÔLE et… uniquement DANS SON RÔLE.

    Mais comme derrière les “exigences du M5-RFP” se cachent en réalité les exigences DU PEUPLE MALIEN DANS SON ENSEMBLE, la démission de Zonkeba est devenue de fait NON NÉGOCIABLE d’une part et INÉLUCTABLE d’autre part (et surtout après avoir envoyé ses troupes TIRER SUR LES POPULATIONS CIVILES!!😎), et les autres exigences portant sur l’ouverture d’enquête(S) extérieure(S) et indépendante(S) sont devenues tout aussi ineluctables, indépendamment du M5 en tant que tel ou du “discours OFFICIEL” de la CEDEAO ou de quiconque 😎😎😎😎😎😎😎😎😎

    PS: La seule chose à redouter pour le pays serait que nos nombreux illettrés ou semi-lettrés confondent et prennent le simple “PORTEUR DE MESSAGE” pour “LE MESSAGER LUI-MÊME” et ne decident de porter en triomphe le SALAFO-ROUBLARD Dicko avec la même INCONSCIENCE et la même ferveur qu’en 2013, ils ont deja porté aux nues un nullard HISTORIQUE…

    En effet, sachant que si Son Altesse Zonkeba 1er nous a effectivement fait reculer 50 OU 60 ANS EN ARRIÈRE, le Salafo-bonimenteur-charlatan Dicko, lui, ferait reculer le Mali…..JUSQU’AU MOYEN ÂGE !😢😢😢😢

    Et c’est la (très légitime) crainte de toute la communauté internationale, comme de toute la communauté intellectuelle Malienne…

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here