Présidentiel du 29 juillet : Mamadou Igor Diarra présente un projet radical de transformation du Mali en 7 axes, 12 travaux et 99 mesures

0
Mamadou Igor Diarra
Mamadou Igor Diarra

C’est à la presse que le candidat de Mali en Action a accordé le samedi dernier la primeur du lancement officiel des activités de sa campagne pour l’élection présidentielle du 29 juillet. Occasion pour Mamadou Igor Diarra de dévoiler ses ambitions pour le Mali dans les 5 années à venir. L’ancien Ministre des finances propose un programme bâti autour de 7 axes stratégiques, 12 grands travaux et 99 mesures.

« Mes ambitions pour le Mali s’articulent autour de 7 socles endossés sur 12 grands travaux et 99 mesures concrètes », c’est du moins ce qu’a annoncé le banquier candidat Mamadou Igor Diarra lors du lancement officiel des activités de sa campagne.

Parlant des 7 axes stratégiques de son programme, Mamadou Igor Diarra dira qu’il entend en premier lieu bâtir un Etat propre, sobre et agissant. « Notre Etat est absent sur une bonne partie du territoire national. Il faut que l’Etat s’assume. On doit donner les moyens d’agir à nos forces de sécurité et à l’administration » clame Mamadou Igor Diarra. Avant d’ajouter qu’il est incompressible que le Mali dispose de deux avions présidentiels. « Un Etat pauvre comme le Mali  ne doit pas avoir deux avions présidentiels. On doit vendre un pour investir ailleurs », s’indignera-t-il.

Le deuxième axe du programme du candidat de Mali en action concerne la défense et la sécurité. Selon lui la sécurité ne doit pas être un discours. C’est pourquoi Mamadou Igor Diarra se propose de donner aux forces armées et de sécurité les vraies raisons de reprendre confiance dans le soutien de l’Etat. Cela, en restructurant et en reformant la capacité des forces armées et de sécurité. « L’armée et les services de renseignements doivent être dépolitisés » a-t-il prêché. Et le candidat Diarra se propose de faire l’audit de la loi de programmation militaire une fois élu président.

Le troisième axe de son programme repose sur une société apaisée. « Favoriser les conditions de la concorde, rendre applicable l’accord pour la paix et la réconciliation en le rendant inclusif, redynamiser la vie dans nos collectivités territoriales par une décentralisation maitrisée et réhabiliter les régions tout en fédérant les énergies autour des grands mobilisateurs », a annoncé Mamadou Igor Diarra.

Dans son quatrième axe, il prône la solidarité. Il s’agit pour le candidat de réinventer les chaines de solidarité, faciliter l’accès aux services sociaux de base au plus grands nombres et garantir un minimum vital aux couches sociales les plus vulnérables. « Je vais créer des mécanismes pour augmenter 20% aux pensions des retraités », a-t-il dit.

Au niveau du cinquième axe, Mamadou Diarra entend donner un coup d’accélérateur à la production des biens et des services. Dans ce volet il entend créer un environnement propice aux affaires facilitant également l’accès aux sources de financement adéquates et offrir des infrastructures propices au développement de leurs investissements.

Dans le sixième axe de son programme, le banquier compte faire la promotion de la jeunesse et des femmes. « Mieux utiliser les capacités des femmes et des jeunes, créer le cadre incitatif renforçant leur capacité et les conditions de leur autonomisation », a-t-il ajouté.

Le dernier axe de son ambition pour le Mali concerne l’intégration. Selon lui, il faut  redynamiser l’action du Mali dans la sous région. « Il s’agit de faire participer davantage le Mali aux échanges commerciaux et culturels de l’espace communautaire UEMOA et Cédeao et tirer profit des avantages comparatifs de l’économie nationale », a-t-il ajouté.

Par ailleurs, parmi les 12 grands travaux contenus dans le programme du candidat Mamadou Igor Diarra, figure la transformation du Palais de Koulouba à un musée de l’histoire contemporaine du Mali. Aussi la création d’une nouvelle ville à 10 kilomètres de Bamako.

Pour terminer Mamadou Igor Diarra a appelé les candidats à plus de retenue pour une campagne apaisée et civilisée.

Oumar B. Sidibé

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here